Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/05/2010

"Aux urnes citoyens" et moi

Bon, je ne vais pas en faire un fromage: juste, une petite mise au point. Les lecteurs assidus duBien commun sur son ancienne plate-forme de La Libre Belgique se rappellent sans peine mon appel récurrent, pendant les élections 2009, à aller voter, et le slogan qui ponctuait les interventions de Pamina sur les différents forums de La Libre et du Soir. A savoir: “Aux urnes citoyens”. On retrouvera sans peine les nombreux billets reprenant ce thème, en vrac (liens ci-dessous) 20/4, 2/5, 7/5, 12/5, 26/5, 1/6, sans compter le billet qui le choisissait pour intitulé. J’apprends aujourd’hui que cet appel à voter démocratiquement est devenu le slogan de campagne du PP.

Je trouve que ce qu’Olivier Baum appelle une simple “coïncidence” sent plutôt la réminiscence (vu le nombre d’anciens Lidéens et de récents Ppistes fréquentant le blog). N’ayant pas été consultée, voire simplement mise au courant, je trouve le procédé indélicat.  Et je saisis l’occasion, pour ceux qui n’ont pas suivi l’itinéraire du Bien commun, de me démarquer de toutes les chapelles qui prétendraient m’avoir pour fidèle. En clair, le Bien commun ne s’inféode pas.

C’est peut être aussi le temps de rappeler ma profession de foi, sur le rôle des blogs politiques (au terme d’un clash mémorable avec…). Celà s’appelait: Mise au point, parenthèse, -virgule

Et j’y précisais simplement ceci :

Je suis contente de vous avoir connu, je vous souhaite bonne route. Si vous passez sur la mienne et cueillez encore l’une ou l’autre fleur sur le bord du chemin, merci de donner les coordonnées GPS (citer la source ;0).

Demande réitérée, et très fermement.

Ps pour info et mémoire:

Aux urnes citoyens

Gangrène

Une info obligeamment communiquée

Je ne veux pas voter, je veux élire (Version 1)

Particratie politique et culturelle

De l’incurie comme institution nationale

Le révisionnisme est en marche

 

Le Bien commun a migré : merci de changer vos signets, rss et de réserver vos commentaires à la nouvelle plate-forme: http://www.leblogdubiencommun.be/

05/06/2009

PS comme ParadoxeS

Je n'ai pas regardé, je l'avoue, les dé-blablas de hier soir -ni sur RTL, ni sur RTBF... si ce n'est d'un oeil et d'une oreille superficiels (si j’ose l’image –c’est pour me mettre au niveau des contenus). Je me suis arrêtée au titre du JT sur le recul d'attractivité économique de la Belgique, laquelle s’est effondrée en moins d’un an. Un an… et combien de mois de vacance de pouvoir, combien de non-, ou de mal-gouvernance, sans réaction de notre part à cette incurie, à cette gabegie, sinon le fatalisme, sinon l’auto- dérision? La Belgique, pays du surréalisme, patrie de Magritte, « ceci n’est pas une pipe » , « ceci n’est pas un pays »? Plus encore celle d’Ensor, des masques grimaçants, du burlesque pathétique, de l’excès qui tend à l’outrage. 

Nous sommes responsables.

Lire la suite

04/06/2009

Nin si biesse (II)

Pour rappel, les règles du jeu anti-propagande "Nin si Biesse" se trouvent énoncées dans le billet du même nom, daté du 2 juin dernier. Vous avez joliment travaillé hier, merci de vos contributions à cet exercice de salubrité intellectuelle. La campagne n'est pas finie, notre quête non plus, d'autant qu'en cette ultime semaine, les discours semblent gagner en profondeur... dans la vacuité et le simplisme. J'ai regroupé ci-dessous quelques perles glânées dans les derniers chats, ce qui allégera le billet initial. Merci par conséquent de continuer vos commentaires à la suite du présent "post". Les autres sujets (approfondissement de nos opinions respectives, discussions etc) peuvent continuer sous le billet de hier (dé-propagande). Bonne journée à tous...

Lire la suite

03/06/2009

Dé-propagande

Pfffffff... si nous pouvons aujourd'hui mesurer l'impact de la blogosphère et des forums sur la campagne, c'est en remarquant d'une part le "filtrage" qui s'opère dans les chats politiques, voir sur les sujets sensibles (évacuation dans les Forums par Le Soir, dont les lecteurs-commentateurs se plaignent d'une "modération" qui s'appelle censure), de l'autre, l'infiltration des espaces débats (blogs, commentaires aux articles). Pour celui qui les fréquente depuis longtemps, cette dernière métamorphose est assez saisissante: on assiste à l'offensive de propagandistes purs et durs, caractérisés par le multipostage sur les divers forums (serial posters) et l'assertion plutôt que l'argumentation ou le débat. Ce sont moins des convaincus que des convaincants -normal, ils sont payés pour ça. Autre caractéristique? Ils manquent d'humour...

Pour contrer cette "morosisation" de la campagne et cette filtration-infiltration qui fait fi de notre esprit critique et de notre intelligence je vous invite néanmoins, si vous suivez les chats de di Rupo et Louis Michel, à participer au petit exercice suggéré hier: le jeu des "nin si biesses"... Bon, c'est vrai, cela demande un investissement minimal, une implication de quelques instants... mais vous verrez, c'est gratifiant d'échapper au troupeau bêlant, et de s'afficher en mouton noir. Devenez actifs en dé-propagande! Jouez au "nin si biesse"

ps: le concept est libre de droit, il peut circuler sous forme de lien ou de copié-collé si vous préférez ;0)

02/06/2009

Le jeu du "nin si biesse"

Si vous aussi, vous connaissez, dans cette ultime ligne droite électorale, un fléchissement d’enthousiasme citoyen, une crise d’a-quoibonniste résigné, voire un ras-le-bol exaspéré en écoutant les slogans qu’on nous inflige pour nous convaincre du maître-achat électoral, je vous propose un petit exercice intellectuellement salutaire. Ça ne changera pas le monde, juste, y participer vous donnera, j’en suis convaincue, un vague sentiment de fierté, celui d’affirmer qu’après tout, on peut prendre les électeurs pour des idiots, il en est quelques uns qui ne sont « nin si biesse », comme on dit à Liège : et vous êtes de ceux-là.

Lire la suite