Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/08/2010

I had a nightmare

Ce qui suit est vrai de vrai, croix de bois, crois de fer, si j’mens j’vais en enfer. J’ai fait un cauchemar, cette nuit.

Mon ex me téléphonait, pour me dire que sa famille et lui avaient un petit message spécial pour moi: et à travers le combiné du téléphone, j’ai entendu s’élever un triomphal Vlaamse Leeuw, ponctué de ricanements. Wouach. Voilà qui m’a rappelé le temps où j’étais reçue dans la bonne bourgeoisie flamande (au salon, s.v.p., avec Kir et biscuits), et où on m’accueillait par un subtil “La Wallonne est là”, tout en me demandant avec un humour très fin des nouvelles des trois Guy (Spitaels, Mathot et Coeme). Je crois que de ma vie, il n’y a qu’en Flandre que je me sois autant sentie étrangère: toisée, pesée, jugée et renvoyée à ma “sous-nationalité” wallonne, pétrie d’assistanat et de profitariat. Si mon parcours démontrait que j’échappais personnellement à la tare générique, c’était à mon ascendance limbourgeoise que je le devais, sans doute. Brrr. J’en frémis encore.

Soyons clair, je ne fus pas victime d’un “Walen buiten”: j’ai pris le large –entre autres- parce que je n’aime ni le rance ni le confiné, les idées courtes, les affirmations sectaires, un certain lisier de la pensée qui gît sous les plus beaux parquets. Mais je demeure persuadée que de n’avoir pas balayé dans nos cours, osé la réforme des mentalités comme des pratiques nous a menés à l’impasse d’aujourd’hui. Le triomphe du PS aux dernières élections a été présenté en Flandre comme l’adoubement du système Daerden, Donfut et consorts, et par conséquent non plus une incapacité, mais un refus de se réformer. Il y a pourtant 70% de Wallons qui n’ont pas voté PS. Il y a pourtant une frange importante de Wallons favorables aux réformes. Y compris celle de l’État fédéral.

lire la suite sur la nouvelle plate-forme: http://www.leblogdubiencommun.be/

merci de mettre vos signets et flux RSS à jour...

14/06/2010

Construire des ponts. En sifflant?

Alea jacta est. C’est ainsi que Charles Bricman intitule son dernier billet, en double écho au Tweet de VVQ et à la marche sur Rome de Jules Cesar. Il y confronte les deux vidéos qui passeront sans doute aucun à l’histoire. On les regardera dans 40 ans  sur nos TV 3D, en version restaurée, avec le regard mouillé que nos grands parents ont aujourd’hui en regardant Apocalypse.

Il faut scruter, écouter ces deux vidéos. Les Flamands ont choisi le changement (Bart de Wever); les Francophones ont choisi la stabilité (Elio di Rupo). Voila qui donne à 100% raison au premier, qui, depuis l’avant-dernier baromètre de La Libre, défendait la thèse du divorce irrémédiable des opinions. Je comprends aisément les Flamands qui ont choisi, dans la situation critique qui est la nôtre au sein d’une Europe en crise, de réclamer une réforme radicale. Je ne comprends rien au vote francophone. Les régionales avaient marqué une aspiration au changement, traduite par la poussée des Verts, le discours sur l’éthique, l’appel à un volontarisme positif. Un an plus tard, les quatre partis, tétanisés par la menace du NVA, ont fait une campagne inconsistante, inodore, incolore, insipide -et indistincte. On l’a dite “consensuelle”, alors qu’elle était sans courage, sans vision, sans avenir. Et mensongère. Car un statu quo n’est pas possible, nous sommes poussés avant terme à la gestation d’un embryon que nous n’avons pas conçu.

La suite sur la nouvelle plateforme du Bien commun:

Leblogdubiencommun.be

07/06/2010

Rien N'VA plus

Chacun sa campagne: j’ai passé le week-end au vert (ndlr: ceci n’est pas une opinion politique, quoique…), à arracher quelques mauvaises herbes, biner mes parterres et regarder éclore un premier bouton de rose anglaise. Pendant ce temps, ultimes congrès, derniers débats,  rodomontades, empoignades des Présidents.

Et tétanisation devant les pronostics. Comment ça les pronostics?

La suite sur la nouvelle plateforme du Bien commun: Leblogdubiencommun.be