Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

30/04/2010

Campagne électorale, jour 1

Hier, fidèle à mon devoir civique lequel est toujours belge, à défaut de belgicain, j’ai postposé le repiquage de mes géraniums pour suivre l’actualité. En bâillant. Car si l’on y songe bien, le suspense haletant du jour portait exclusivement sur ce point: à quel moment allait-on tirer la sonnette d’alarme. Ce qui relève de l’événementiel, et non de l’information. L’information, je vous la communique, et elle n’est pas neuve: on est dans le lisier. Ce qui est neuf, c’est que nos politiques semblent en prendre conscience. Jusqu’à quel point, là est la question. Surtout, sont-ils capables, étant part du problème, d’y trouver solution?

Lire la suite

28/04/2010

L'empire des Lumières (métaphore politique)

empires.jpgAu Royaume de Magritte, le Premier est comme d’hab’ Démissionnaire. Faut dire que dans ses récents intermèdes gouvernementaux, je ne l’ai guère trouvé gênant. Il était ailleurs. En Corée. En Serbie. En Macédoine. A New York. C’est que, vous connaissez l’adage, gouverner c’est prévoir: à tout le moins son podium, son estrade et son micro pour l’heure de gloire, la présidence tournante de l’Europe. Sortez smoking, paillettes et carrure d’homme d’État. Et puis là... patratras. Quel drame, quand on y songe. Quel gâchis. Que va devenir notre image? Tiens, mais au fait, les ectoplasmes ont une image, maintenant?

 

Lire la suite

29/03/2010

De l’usage du baromètre comme thermomètre

Nous aurions pu croire, après le grand tapage médiatique de H1N1 qui nourrit quand même son lot de chroniqueurs, éditeurs et investigateurs pendant quelques semaines haletantes (allions-nous tous mourir de cette Pandémie?), que le thème de la santé allait nous laisser quelque répit. Non, décidément, il garde la cote, comme les considérations sur le temps. Après le baromètre d’automne, celui d’hiver, voici que LLB nous ressort le baromètre de printemps: et invariablement, celui-ci se voit transformé en indicateur de la santé des partis. Donc, en thermomètre.

On parle politique, là. Deux mille personnes interrogées par téléphone, par des experts en statistique dont on connaît la rigueur, la fiabilité (cfr les dernières élections) nous donnent la couleur. Wallonie: PS en baisse (-1,2), MR en baisse (-1), Ecolo pointe (+0,9), le Cdh s’arrime (+0,9), un petit 4,3% pour le PP (+1,2), 3,7 pour le FN (+0,3). Bruxelles: PS en hausse (+4,7), MR en baisse (-0,7), Ecolo en baisse (-4,3), Cdh en baisse (-0,5). Marge d’erreur: euh. Il me semblait les avoir lues ce matin, mais je relis et vois désormais “marge d’usage”. Aux alentours de 4%? Passons. Non-réponses: 9,4%.

Lire la suite

19/03/2010

De l'électeur de droite

merde.JPGTiens, c'est le printemps. Envie d'air frais, et de laisser entrer par la fenêtre ce timide rayon qui me caresse insistamment. Un oiseau chante au jardin. J'ai planté trois primevères dans un pot sur la terrasse. Fin de cet épisode poétique. En fait, le fermier épand son lisier.

J'aurais pu, sans transition, parler de Tintin à Belgocontrol. De la Wallicannie (variante de la Wallifornie bien connue), où le taux de ministres-parlementaires-bourgmestres belges (et en particulier wallon) au mètre carré excède largement celui observable dans les hémicycles. Mais non, mais non, je suis fatiguée. Un petit coup de politiqueblues, deux trois idées d'articles en tête, mais qui réclament une documentation approfondie, un temps qui court plus vite que moi. Me reste juste celui de lire la presse en diagonale, à l'affût d'articles nourriciers (et non pas de dépêchisme vulgaire).

J'ai trouvé ceci d'intéressant sur Libé.

Je vous laisse réfléchir à ce thème de désorientation de la droite (que je partage), et à ses conséquence dans notre belge paysage, où le MR semble prendre de son côté un virage à gauche.

Je persiste dans mon analyse du printemps 2009. Il y a un boulevard politique à droite, et une carence absolue des partis existants (y compris le "nouveau" PP) à l'emprunter. Pourquoi? Parce qu'ils n'ont pas d'horizon, de projet, d'idéal, de foi.

C'est la carence de Bien commun qui stérilise la politique.

 

 

 

27/02/2010

PP, again: vous prendrez de la tarte ou du mousseux?

Le jeudi sur Twitter, c’est le jour des confessions. J’ai encore loupé l’occasion de m’”exhibitionner”, donc je me rattraperai ce samedi. Oyez, oyez.

Je ne sais pas si c’est en rapport direct avec le carnaval, mais j’ai fait hier un truc incroyable. J’AI MIS DU VERNIS À ONGLES. Bon, oui, je sais, à l’heure où tout le monde court les blogs de filles, où l’on disserte mascara, épilation, string et drague des FIWF, (avec autant de talent que Ioudgine, alias Perséphone), mon aveu vous laisse de marbre, et vous vous en battez vraisemblablement l’aile ou le popotin. Je vous épargnerai donc les considérations oiseuses sur mes relations au look, à la mode,  au salon de coiffure, au maquillage et autres futilités. Sachez néanmoins qu’au réveil ce matin je me suis fait l’effet d’une Lady Macbeth: mes mains m’ont paru ensanglantées. Je traîne de surcroît un vague sentiment de culpabilité. Rassurez-vous toutefois, Taminoooh va bien.

Cela n’ayant aucun rapport avec ce qui précède (hormis le fait que je portais un manteau rouge, un pull rouge, un sac rouge, assortis à mes ongles (et doigts) laqués), j’ai été écouter hier le Sieur Modrikammen et so co- ou vice-quelque chose, Rudy Aernout. Plantons le décor.

Lire la suite