Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/12/2009

C'est grave, Docteur?

Docteur, ça m'inquiète. J'ai de mauvaises lectures, je crois. Et j'y prends goût en plus.

Comment ne pas être stupéfait par la réaction que cette décision (rapport aux minarets suisses) a suscitée dans certains milieux médiatiques et politiques de notre propre pays ? Réactions excessives, parfois caricaturales, à l'égard du peuple suisse, dont la démocratie, plus ancienne que la nôtre, a ses règles et ses traditions, qui sont celles d'une démocratie directe où le peuple a l'habitude de prendre la parole et de décider par lui-même ? Derrière la violence de ces prises de position se cache en réalité une méfiance viscérale pour tout ce qui vient du peuple. La référence au peuple, c'est déjà, pour certains, le commencement du populisme. Mais c'est en devenant sourd aux cris du peuple, indifférent à ses difficultés, à ses sentiments, à ses aspirations, que l'on nourrit le populisme. Ce mépris du peuple, car c'est une forme de mépris, finit toujours mal.

Et en fait je suis globalement d’accord avec cette analyse (même si peu en phase avec le ton pontifiant de l’ensemble).

Lire la suite

25/11/2009

La m... brune dans nos boîtes mail

Je me réjouissais, au printemps dernier, que les “affaires” à répétition ne propagent pas la “peste brune”, un certain extrémisme fascisant; je m’inquiétais, au début de l’automne, de certains traitements de l’information qui tendaient à occulter des problèmes liés à l’immigration; je m’offusquais enfin plus récemment du discours formaté qui présidait à l’inauguration des Assises de l’interculturalité, dont E.Delruelle révélait la finalité avec autant d’ingénuité que de condescendance.

Dans le même temps, je soulignais le resserrement progressif de la libre expression sur les Forums, soit par le verrouillage de ceux-ci sur des sujets sensibles (Le Soir), soit par une modération outrancière (La Libre). Il est vrai que la dégénerescence de ceux de la D.H, par exemple, prêtait à inquiétude. Il n’empêche: ces éléments conjugués ont provoqué ce qui était à craindre.

Lire la suite