Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

24/11/2010

Sous la jupe des filles

Dans la foule des “journées” “pour” “contre” et “en faveur de” qui se pressent à l’année courante, celle de ce jeudi peut sembler banale, futile, voire totalement déplacée. La journée de la jupe… et pourquoi pas celle du collant, du chemisier ou du chapeau tant qu’on y est?

L’idée pourtant ne nous est pas vendue par un marketteux en mal d’invention. C’est Sihem HABCHI, présidente de l’association “ni putes, ni soumises” qui la promeut sur la page Facebook dont je relaie un extrait ici :

Lorsque je suis en jupe, je remarque, oui, que les hommes me regardent. Lorsque je suis en jupe, je me sens femme, oui, aussi dans mon propre regard. Lorsque mes sœurs, à Vitry ou ailleurs, tentent d’en faire de même, elles se font traiter de putes. Elles bravent l’interdit en arborant trop de liberté et de féminité. C’est de là qu’est venue l’idée de se servir des jupes comme un symbole de notre mouvement. Le 25 novembre donc, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, j’appelle toutes les Françaises (Belges, Suisses, Québécoises) à porter une jupe, qu’elle soit crayon, porte feuille, mini, bouffante, plissée…comme un acte de soutien à toutes celles qui subissent le fait d’être née femme.

A l’heure où l’on nous vante les accommodement raisonnables, la « liberté » de porter le voile à l’école dès la troisième humanité, et où l’on nous prépare une loi qui dans les faits, sera prescriptive tant la pression communautaire est intense dans certaines écoles, je trouve que cette initiative de terrain a trouvé bien peu de relais parmi nos politiques.

J’aurais aimé que les chantres de la liberté sous toutes les coutures, les pourfendeurs de soutanes et de goupillon montrent  face aux imams rétrogrades (il y en a) le même allant, la même fougue, la même conviction pour défendre ces libertés tellement élémentaires qu’elles nous paraissent futiles. Alors Laurette, Joëlle, Karine, nous montrerez-vous vos gambettes, ce jeudi ?

Il n’est pas de petits combats, même pour ou par des bouts de chiffons. Lectrices de passage je vous invite donc à être femme, à être fille, et pourquoi pas d’avoir le gout, d’avoir l’envie d’être tout simplement libre et jolie… Vive la journée de la jupe!

Sihem Habchi en video:

http://www.wat.tv/video/sihem-habchi-feminisme-est-37fn5_...

27/05/2010

Pour des femmes politiquement émancipées

Un petit billet dédié aux lectrices de “Gaël” qui découvrent ce blog par le biais de leur magazine et  se demandent:

  • si je suis une vraie femme, ou un mec qui se cache sous un pseudo féminin
  • si un déséquilibre hormonal explique que je m’intéresse à des choses aussi ennuyeuses que la politique
  • si j’ai avec un goût aussi bizarre le sex-appeal de Margareth Thatcher ou d’Angela Merkel.

Réponse: Oui je suis une vraie femme, non je ne suis pas ménopausée, et franchement j’espère ne ressembler  ni à l’ex-Première britannique, ni à l’actuelle Première allemande. Mais de ça, dirai-je, c’est aux hommes de juger. Je n’ose me fier à mon miroir ;0)

Lire le reste de: Pour des femmes politiquement émancipées…

06/04/2010

Suis-je une "Cougar"?

La twittosphère en bruisse, la blogosphère aussi: c’est mon anniversaire. Même Jean-Paul Marthoz se met en frais dans Le Soir de me faire un joli cadeau: une apologie du Bien commun. Non, pas du blog, quand même: mais de la notion telle qu’elle semble se réhabiliter aux USA, en particulier sous la présidence démocrate d’Obama. Ce qui me rappelle que je vous ai promis de conclure nos petites leçons philosophiques par l’analyse de la conférence de notre Herman Van Rompuy national, sur la pensée de Benoît XVI. Faudra patienter un peu, parce que je suis totalement débordée point de vue boulot. Sans doute l’avez-vous perçu au rythme moins fréquent des billets, ces dernières semaines. Ce sera sans doute le cas pour un petit mois, encore. Nécessité fait loi...

Je saisis l’occasion de ce jour d’exception ;0) pour vous annoncer une petite nouvelle: la migration définitive du biencommun.be, sur une plateforme extérieure à La Libre. Le nom de domaine est réservé, l’hébergement aussi. Je glisse sous un wordpress plus aisé à référencer et à “statistiquiser” que le site présent, et définitivement indépendant. Je distinguerai aussi plus clairement ce qui relève du blog de Pamina (les billets de fille, le bla-bla, le vernis à ongles, mes pattes d’oie, la vie de Cougar...), de la réflexion philosophico-politique. Le ton reste le même, n’ayez crainte, et les billets resteront liés: mais les austères recenseurs de politique pourront ainsi allègrement sauter les pages étrangères à leur sujet. Je note toutefois que le billet qui l’an dernier a explosé les scores s’intitulait Pamina toute nue. Voilà qui me laisse songeuse.

Lire la suite