Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/05/2010

Je ne veux pas voter, je veux élire: réponse à l'Edito du Soir

Avis au lecteur: Les nouveaux billets du Bien commun seront désormais disponibles à l'adresse suivante: http://www.leblogdubiencommun.be/.

L’Éditorial de Véronique Lamquin, dans Le Soir d’aujourd’hui est touchant. Comment, une rumeur court, les citoyens envisageraient de ne pas voter? Le vote est obligatoire. Nos ancêtres se sont battus pour ces droits! D’autres meurent aujourd’hui pour les obtenir. L’avenir du pays est en jeu : “Veut-on une Belgique fédérale, avec plus ou moins d'autonomie aux Régions et Communautés ? Ou une confédération ? Voire l'éclatement du pays ? Voilà la principale question qui sera posée, le 13 juin, aux Belges en âge de voter. » Ah oui, Madame Lamquin ? Expliquez-moi par quel biais j’aurais à me prononcer sur ces questions qui me concernent? En votant dites-vous?

Lire la suite

13/02/2010

L'angélisme et les enfants de choeur

Après le coup de projecteur sur les problèmes de sécurité à Bruxelles, la semaine dernière, et les affligeants débats-bla-bla qui ont suivi, le sable retombe au fond de la rivière. Les “task forces” (notez la connotation guerrière) se réunissent pour envisager (envisager seulement) des solutions. Lesquelles, écartelées entre des thèses contradictoires parce que idéologico-particratiques, déboucheront sur un arsenal de mesures à mettre en oeuvre. Restera la question des moyens, alibi de l’inertie ou de l’absence de volonté. On publiera dans deux ans des statistiques et contre-statistiques pour démontrer la pertinence/inefficience de ce qui a été décidé. La machine bureaucratique aura continué à tourner...

Hicham, Kabila et les autres sont évoqués ce matin dans un article saisissant de La Libre Belgique: “Le tribunal des enfants de choeur”. J’en reste sans voix. J’évoquais voici quelques jours l’impossible tâche d’enseigner et d’instruire, tant l’éducation, c’est-à-dire la connaissance des fondamentaux du vivre-ensemble, était inexistante. L’article de LLB dit en somme la même chose. En pire. Et c’est autrement grave. Car dans le temps où d’aucun défendent avec conviction leurs symboles, les nôtres, et les plus essentiels, sont tournés en ridicule, bafoués avec arrogance.

Lire la suite