Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/06/2009

Happart ramène sa fraise (2)

Pour conclure mon billet de ce matin par un Proverbe prometteur:

"A la Pentecôte, fraises on goûte. A la Trinité, fraises au panier".

Bon, on a juste une semaine de retard pour entôler Happart. C'est aller un peu vite, je sais. Il faut laisser la présomption d'innocence... (au sens liégeois du terme?)

16/06/2009

Un olivier, des huiles extra-vierges

J’ai écouté ce matin l’intervention de J.M. Javaux sur RTBF –avec une réelle déception. Eludant avec talent les questions embarassantes, refusant les positions qui fâchent, témoignant de la foi naïve d’un premier communiant, il m’a paru tout à coup coller aux caricatures que certains MR diffusent sur Ecolo et leur co-président. Je lui trouvais de la carrure, ses propos de ce matin étaient carrément étriqués. La chansonnette qui précédait ses propos n’était pas pour démentir le stéréotype de l’idéaliste décalé. 

Lire la suite

15/06/2009

Ni gauche, ni droite, en avant

Si la thèse ici défendue depuis des mois (le fait que notre système démocratique est dévoyé par la particratie) avait à trouver démonstration, ce serait aujourd’hui. Lisez la presse, regardez les JT, écoutez les pronostics, défoulez-vous sur les forums et les blogs, prenez part au débat et argumentez autant que vous le voudrez: vos opinions, vos discussions sont désormais sans aucun objet. Vous avez voté, mais de telle sorte que les urnes n’ont rien décidé: elles ont donné des chiffres que les chefs de partis interpréteront pour justifier leur préférence de coalition. Nous n’aurons pas à avaliser leur choix et gageons , quel qu’il soit, qu’il suscitera de virulentes réactions. 

Lire la suite

10/06/2009

Chapeau melon

Bon, j’avais une Valda à cracher. En fait je l’ai avalée, elle m’est restée dans la gorge, résultat : pharyngite. Origine psychosomatique ;0) Notez que ce n’est pas tant le résultat de ces élections qui passe de travers, que leur interprétation tendancieuce, fallacieuse et pour tout dire  malhonnête intellectuellement. Au boulevard de l’Empereur, une demie-déroute s’est ainsi traduite en victoire… sur le désastre attendu. Napoléon en eut avalé son chapeau mais Elio di Rupo quant à lui prend la chose avec panache. Il est resté (et non redevenu) le président du premier parti de Wallonie. Et hop, une plume à son couvre-chef… Si celles-ci sont d’ordinaire essentielles à la parade nuptiale, la mariée en l’occurrence (Ecolo) ne donne guère l’impression de vouloir convoler dans l’urgence, et ne se montre guère plus séduite par le plumage que le ramage de son premier soupirant. Le MR n’en profite pas pour autant : Destexhe fait lui aussi tapisserie. Au vestiaire les hauts-de-forme : pas de chapeau, c’est le temps du melon.

Lire la suite

08/06/2009

Le leader des pertes

S’il est un moment, hier, qui a pu contribuer à décrédibiliser davantage encore la politique, c’est le tour des partis mené par le JT de la RTBF, offrant le spectacle incroyable de 4 présidents heureux et vainqueurs, s’auto-congratulants et se félicitant de la coalition où ils allaient nécessairement prendre place. Il y a un vainqueur –Ecolo; il y a trois perdants, le PS, le MR, le CDH. Et la démocratie. Car plus que jamais, le choix de notre gouvernance nous échappe: la coalition va se décider au niveau des partis, et ne sera pas soumise à l’approbation de l’électeur. Tout au plus lui sera-t-elle présentée comme inévitable, résultant des chiffres issus des urnes.

Les chiffres sont des chiffres. Ce sont les interprétation qui font sens. 

Lire la suite