Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/05/2010

Les chaussettes de Bart de Wever

Les chaussettes de Bart de Wever
Il fait trop beau pour gaspiller son temps en politicaille. Mon billet sera bref. Je viens de relire l’interview de Bart De Wever dans La Libre Belgique. Je comprends et sa logique et son argumentation. Il y a longtemps d’ailleurs que me trotte en tête, au sujet des crises de la Belgique, l’image d’une désunion profonde et d’un divorce inéluctable. L’un des conjoints continue à croire à la fiction d’un couple, au rabibochage possible, à un nouveau contrat de vie: l’autre tient sa valise prête. Ne reste qu’un prétexte, un alibi pour prendre le large, sous prétexte de réfléchir plus librement sur les moyens de reconstruire une relation. En l’occurrence, le sondage “Baromètre de La Libre”, qui montrait le PS en premier parti wallon, et la politique d’immigration CdH fournissent et l’étincelle et le carburant. .
La figure d’une femme jadis aimée, qu’Aznavour stigmatisait dans sa chanson “Tu t’laisses aller”, a fait long feu. Incarner désormais la Wallonie en une Milquet tour à tour acariâtre et geignarde est une manoeuvre intelligente. Faut dire qu’il n’y a pas qu’aux Flamands qu’elle donne de l’urticaire...
Nous nous acheminons vers un divorce difficile. Je soupçonne certains partis francophones de le voir, et de s’apprêter à négocier une pension alimentaire: laquelle, faute d’État fédéral consistant, sera de plus en plus difficile à percevoir.
Détail piquant. Hier, sur RTL, Flandria.be se fendait d’une pub à destination des francophones pour mieux nous fourguer ses légumes. Ce qui m’a rappelé les paroles historiques d’un ministre flamand, expliquant la bonne santé de la Flandre exportant les ¾ de sa production à l’étranger, dont les 2/3 en Wallonie.
Je ne sais pas où la ménagère délaissée va aller faire son marché. Mais que Flandria me demande d’acheter ses légumes à l’heure où ses politiques me déblatèrent, c’est comme si Bart lui-même me demandait, en instance de divorce, de laver ses chaussettes.
À bon entendeur, salut!

08/05/2010

Bloguer au format #Twitter

Avis au lecteur: Les nouveaux billets du Bien commun seront désormais disponibles à l'adresse suivante:http://www.leblogdubiencommun.be/. Merci d'actualiser vos liens et flux rss ;0)

Vendredi, le site RTLinfo publiait une citation de la présidente du CDH :

« Je veux pouvoir aller faire mon shopping à Waterloo avec la Stib ».

Une info confirmant, selon la rédaction, que l’élargissement de Bruxelles serait bien un thème de campagne du CDH, lequel rejoindrait ainsi la position du PS.

#Bigfail, néanmoins : le compte Twitter d’où provenait la citation révélatrice empruntée au compte de @joelleducdh est un #Fake. Toute la twittosphère belge est au courant. Sauf le malheureux journaliste de RTLinfo qui a indirectement suscité la mise au point de la « vraie » Joëlle Milquet, laquelle a tenu à préciser n’avoir aucun compte Twitter, mais envisager sérieusement une plainte contre l’usurpateur de son identité. Franchement, l’originale est moins drôle que son avatar, qui plaidait avec talent sur son micro-blog pour les énergies alternatives : « Électricité Orange mieux que la verte : produite avec l'air que je brasse en bougeant les mains. » Le résultat est là, le compte http://twitter.com/joelleducdh est actuellement en « * Fermeture momentanée (?) pour travaux et rénovation * ». Eh quoi, @joelleducdh , le mascara ne suffit plus ? On passe au lifting ?

Lire la suite

30/04/2010

Campagne électorale, jour 1

Hier, fidèle à mon devoir civique lequel est toujours belge, à défaut de belgicain, j’ai postposé le repiquage de mes géraniums pour suivre l’actualité. En bâillant. Car si l’on y songe bien, le suspense haletant du jour portait exclusivement sur ce point: à quel moment allait-on tirer la sonnette d’alarme. Ce qui relève de l’événementiel, et non de l’information. L’information, je vous la communique, et elle n’est pas neuve: on est dans le lisier. Ce qui est neuf, c’est que nos politiques semblent en prendre conscience. Jusqu’à quel point, là est la question. Surtout, sont-ils capables, étant part du problème, d’y trouver solution?

Lire la suite

28/04/2010

L'empire des Lumières (métaphore politique)

empires.jpgAu Royaume de Magritte, le Premier est comme d’hab’ Démissionnaire. Faut dire que dans ses récents intermèdes gouvernementaux, je ne l’ai guère trouvé gênant. Il était ailleurs. En Corée. En Serbie. En Macédoine. A New York. C’est que, vous connaissez l’adage, gouverner c’est prévoir: à tout le moins son podium, son estrade et son micro pour l’heure de gloire, la présidence tournante de l’Europe. Sortez smoking, paillettes et carrure d’homme d’État. Et puis là... patratras. Quel drame, quand on y songe. Quel gâchis. Que va devenir notre image? Tiens, mais au fait, les ectoplasmes ont une image, maintenant?

 

Lire la suite

29/03/2010

De l’usage du baromètre comme thermomètre

Nous aurions pu croire, après le grand tapage médiatique de H1N1 qui nourrit quand même son lot de chroniqueurs, éditeurs et investigateurs pendant quelques semaines haletantes (allions-nous tous mourir de cette Pandémie?), que le thème de la santé allait nous laisser quelque répit. Non, décidément, il garde la cote, comme les considérations sur le temps. Après le baromètre d’automne, celui d’hiver, voici que LLB nous ressort le baromètre de printemps: et invariablement, celui-ci se voit transformé en indicateur de la santé des partis. Donc, en thermomètre.

On parle politique, là. Deux mille personnes interrogées par téléphone, par des experts en statistique dont on connaît la rigueur, la fiabilité (cfr les dernières élections) nous donnent la couleur. Wallonie: PS en baisse (-1,2), MR en baisse (-1), Ecolo pointe (+0,9), le Cdh s’arrime (+0,9), un petit 4,3% pour le PP (+1,2), 3,7 pour le FN (+0,3). Bruxelles: PS en hausse (+4,7), MR en baisse (-0,7), Ecolo en baisse (-4,3), Cdh en baisse (-0,5). Marge d’erreur: euh. Il me semblait les avoir lues ce matin, mais je relis et vois désormais “marge d’usage”. Aux alentours de 4%? Passons. Non-réponses: 9,4%.

Lire la suite