Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/06/2010

Cloaca, une métaphore du système politique belge?

Il m’arrive de donner des cours d’esthétique contemporaine. Non, rien à voir avec les points noirs ni les ridules, le botox ou les implants mammaires: je veux dire, des cours sur la philosophie de l’art. Ne fuyez pas, je ne vais pas vous pondre un billet genre critique intello-masturbatoire. J’entends vous parler de Wim Delvoye. Ce belge internationalement reconnu est l’une des grandes pointures de l’art contemporain. Vous penserez ce que vous voulez de ses cochons tatoués, moi, j’aime ses architectures gothiques et sa bétonneuse en acajou. Et aussi Cloaca, une oeuvre biotechnologique.

La suite sur la nouvelle plateforme du Bien commun:

Leblogdubiencommun.be

07/06/2010

Rien N'VA plus

Chacun sa campagne: j’ai passé le week-end au vert (ndlr: ceci n’est pas une opinion politique, quoique…), à arracher quelques mauvaises herbes, biner mes parterres et regarder éclore un premier bouton de rose anglaise. Pendant ce temps, ultimes congrès, derniers débats,  rodomontades, empoignades des Présidents.

Et tétanisation devant les pronostics. Comment ça les pronostics?

La suite sur la nouvelle plateforme du Bien commun: Leblogdubiencommun.be

05/06/2010

NapolElio premier

La presse en bruisse telles des feuilles brassées par le vent (et au fond, il y a de ça). Elio di Rupo pourrait devenir premier ministre.  La Libre Belgique table sur un sondage d’Ipsos pour nous délivrer cette info d’importance: “l’opinion” des deux côtés de la frontière linguistique serait favorable à ce que le Duce de Mons passe du Boulevard de l’Empereur à la Rue de la Loi.

C’est vrai que vu l’inanité de cette campagne, l’impossibilité d’en dégager les véritables enjeux et de reformuler un projet politique, autant sauter cette étape et se cantonner à l’ultime question: qui sera le Dernier-Ministre de l’Etat–Belgique déliquescent? Qui occupera ce siège éminent et électrique, qui sera chargé de constater l’ingouvernabilité de ce pays et d’en tirer les conclusions et solutions finales?

La suite sur la nouvelle plateforme du Bien commun:Leblogdubiencommun.be

 

31/05/2010

Twitter, l'urticaire de la politique

Le Soir ayant réservé à mon ego (présumé surdimensionné) l’honneur d’accoler mon pseudo à celui de Didier Reynders, je voudrais modestement rendre à Cesar ce qui est à Cesar: en l’occurrence, rappeler que mon tweet (im?)pertinent ponctue une discussion menée par d’autres twitters, interpellant Charles Michel et Didier Reynders sur le sujet des débats télévisés.

La suite sur la nouvelle plateforme du Bien commun: Leblogdubiencommun.be

 

24/05/2010

Les chaussettes de Bart de Wever

Les chaussettes de Bart de Wever
Il fait trop beau pour gaspiller son temps en politicaille. Mon billet sera bref. Je viens de relire l’interview de Bart De Wever dans La Libre Belgique. Je comprends et sa logique et son argumentation. Il y a longtemps d’ailleurs que me trotte en tête, au sujet des crises de la Belgique, l’image d’une désunion profonde et d’un divorce inéluctable. L’un des conjoints continue à croire à la fiction d’un couple, au rabibochage possible, à un nouveau contrat de vie: l’autre tient sa valise prête. Ne reste qu’un prétexte, un alibi pour prendre le large, sous prétexte de réfléchir plus librement sur les moyens de reconstruire une relation. En l’occurrence, le sondage “Baromètre de La Libre”, qui montrait le PS en premier parti wallon, et la politique d’immigration CdH fournissent et l’étincelle et le carburant. .
La figure d’une femme jadis aimée, qu’Aznavour stigmatisait dans sa chanson “Tu t’laisses aller”, a fait long feu. Incarner désormais la Wallonie en une Milquet tour à tour acariâtre et geignarde est une manoeuvre intelligente. Faut dire qu’il n’y a pas qu’aux Flamands qu’elle donne de l’urticaire...
Nous nous acheminons vers un divorce difficile. Je soupçonne certains partis francophones de le voir, et de s’apprêter à négocier une pension alimentaire: laquelle, faute d’État fédéral consistant, sera de plus en plus difficile à percevoir.
Détail piquant. Hier, sur RTL, Flandria.be se fendait d’une pub à destination des francophones pour mieux nous fourguer ses légumes. Ce qui m’a rappelé les paroles historiques d’un ministre flamand, expliquant la bonne santé de la Flandre exportant les ¾ de sa production à l’étranger, dont les 2/3 en Wallonie.
Je ne sais pas où la ménagère délaissée va aller faire son marché. Mais que Flandria me demande d’acheter ses légumes à l’heure où ses politiques me déblatèrent, c’est comme si Bart lui-même me demandait, en instance de divorce, de laver ses chaussettes.
À bon entendeur, salut!