Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/10/2010

De la concurrence fiscale et des araignées

Ma matinée, oui je sais c’est pervers, a débuté par un Capuccino et la lecture extensive, à 6h du mat’, des 14 pages du rapport du groupe de “haut niveau”, tombé du ciel via un lien twitter. Je salue en passant Martin Buxant de La Libre de nous avoir partagé ce document dès minuit quart (non non je ne twittais pas à cette heure, et aurais-je connu l’insomnie … j’aurais opté pour un autre remède). Merci donc @Le_Bux . Ça, c’est du partage d’infos.

Mon billet sera bref, je laisserai d’autres gloser sur le contenu (on nous annonce des dossiers spéciaux). Deux choses me sautent aux yeux: l’énoncé systématique, quasiment à chacun des douze points, des thèses divergentes. Elles sont, la plupart du temps, au nombre de quatre. Pour sept partis, cela me semble un record. Laissons certains rêver de rapprocher les points de vue: faut-il rappeler que sur le plan géographique comme métaphorique, cela ne se peut sans rapprocher les positions? Or celles-ci paraissent sur plus d’un point antagonistes… D’éminents spécialistes nous en donneront sans doute aucun des illustrations.

Mon petit apport à l’édifice de la réflexion sera philosophique. Il porte en particulier sur le point 2 – “éviter une concurrence fiscale déloyale” –une formulation qui si je ne me trompe, existe depuis 2007 (voir avant?), et me paraît depuis longtemps problématique. C’est le cas pour les négociateurs aussi, apparemment, si l’on en juge la conclusion: “Tous les participants rejettent la concurrence fiscale déloyale, mais une formulation claire de la notion fait encore défaut et devra être développée”.

Cela ne se peut. C’est que, voyez-vous, le mot “déloyal” relève  qualités secondes. On ne peut s’accorder sans discussion que sur des qualités premières. J’explique –chassez le naturel, il revient au galop, revoici le prof de philo.

Dans la phrase: “j’ai vu une horrible araignée velue”, velue et horrible sont tous les deux des adjectifs. Mais (...)

lire la suite sur la nouvelle plate-forme: http://www.leblogdubiencommun.be/

merci de mettre vos signets et flux RSS à jour...

 

29/09/2010

Cuisine et changement de régime

Je me suis découvert un point d’accord avec Rudy Demotte. Si si si. Twitter en est témoin.

Appliquée à nos institutions, la lasagne est la métaphore culinaire optimiste. Actuellement, ce serait plutôt la ratatouille…
11:55 AM Sep 24th via ÜberTwitter depuis Hal, Hal-Vilvorde en réponse à Chaos_Be

Certes. Ou la panade. C’est selon. Je ne peux que saluer en tous les cas la lucidité de l’homme à la double casquette, et pour ceux qui préfèrent un dessin à un long discours, renvoyer au petit film de Jerome de Gerlache et Marcel Sel. Nos spécialités -frites, moules, bière, chocolat et institutions inextricables- y sont illustrées avec talent et humour. C’est le buzz du moment, et pour ceux qui ne l’ont pas vu encore, voici le lien (...)

lire la suite sur la nouvelle plate-forme: http://www.leblogdubiencommun.be/

merci de mettre vos signets et flux RSS à jour...

11/09/2010

Rapport Adriaenssen: la valse à 4 temps

Il fait beau. Il fait soleil. Tiens, j’ai un soupçon d’âme légère, l’envie d’écrire des choses graves. Intimes. Donc profondes et qui font mal, lorsqu’elles remuent au fond. J’ai envie de parler de foi, de convictions, de mensonges, d’hypocrisie.

Posons le cadre qui situe mon billet: je suis une “catholique sociologique” -à entendre par  là baptisée (comme beaucoup, si pas tout le monde) voici quelques décennies; de même qu’on peut être bélier ascendant lion, je suis catho ascendance agnostique et contemplative:  je me sens donc plus proche de Rûmi que du pasteur Jones, des moines d’Orval que de Benoît XVI. Si je ne pratique plus depuis un bail la communion dominicale, je ne considère pas l’exercice spirituel comme un reliquat obscurantiste: et même, voyez-vous, il m’inspire le respect. Passons. Je veux moi aussi gloser sur l’actualité, en pratiquer l’exégèse, et ce, mes Frères, afin de vous édifier. Ainsi soit-il!

lire la suite sur la nouvelle plate-forme: http://www.leblogdubiencommun.be/

merci de mettre vos signets et flux RSS à jour...

04/09/2010

L'audace de la page blanche

Bon ben: “Crac”. “Boum”. “Patatras” –le bruit d’un accord qui était sur la table, en tombe et se brise. Ou alors “zwinggggg” et “clac”: le bruit de l’élastique trop tendu et qui soudain se rompt. Ouille. Ça, c’est pour les doigts de Barty-la-menace, le garnement flamand qui en usait comme d’un lance-pierre pour réveiller les méchants Wallons paresseux et profiteurs...

La bataille du “c’est ta faute” fait rage dans le bac à sable. En attendant, nous avons a un gouvernement en ‘Affaires courantes” (ça veut dire qu’il essaye de les rattraper), Eutrio.be s’illustre (paraît-il) sur la scène européenne, ce qui permet à des ex sans futur de parader, il reste 25 milliards d’économies à trouver dans le prochain budget, le score des faillites de l’été est inégalé, le panier de la ménagère belge augmente plus que partout en Europe, –j’arrête, il est de mauvais ton de ne pas dire à la marquise que tout va bien. La lucidité est devenue poujadiste. Il faut positiver. Certes.

Alors, allons-y franchement. Je me réjouis en fait de ce clash.

lire la suite sur la nouvelle plate-forme: http://www.leblogdubiencommun.be/

merci de mettre vos signets et flux RSS à jour...

28/08/2010

I had a nightmare

Ce qui suit est vrai de vrai, croix de bois, crois de fer, si j’mens j’vais en enfer. J’ai fait un cauchemar, cette nuit.

Mon ex me téléphonait, pour me dire que sa famille et lui avaient un petit message spécial pour moi: et à travers le combiné du téléphone, j’ai entendu s’élever un triomphal Vlaamse Leeuw, ponctué de ricanements. Wouach. Voilà qui m’a rappelé le temps où j’étais reçue dans la bonne bourgeoisie flamande (au salon, s.v.p., avec Kir et biscuits), et où on m’accueillait par un subtil “La Wallonne est là”, tout en me demandant avec un humour très fin des nouvelles des trois Guy (Spitaels, Mathot et Coeme). Je crois que de ma vie, il n’y a qu’en Flandre que je me sois autant sentie étrangère: toisée, pesée, jugée et renvoyée à ma “sous-nationalité” wallonne, pétrie d’assistanat et de profitariat. Si mon parcours démontrait que j’échappais personnellement à la tare générique, c’était à mon ascendance limbourgeoise que je le devais, sans doute. Brrr. J’en frémis encore.

Soyons clair, je ne fus pas victime d’un “Walen buiten”: j’ai pris le large –entre autres- parce que je n’aime ni le rance ni le confiné, les idées courtes, les affirmations sectaires, un certain lisier de la pensée qui gît sous les plus beaux parquets. Mais je demeure persuadée que de n’avoir pas balayé dans nos cours, osé la réforme des mentalités comme des pratiques nous a menés à l’impasse d’aujourd’hui. Le triomphe du PS aux dernières élections a été présenté en Flandre comme l’adoubement du système Daerden, Donfut et consorts, et par conséquent non plus une incapacité, mais un refus de se réformer. Il y a pourtant 70% de Wallons qui n’ont pas voté PS. Il y a pourtant une frange importante de Wallons favorables aux réformes. Y compris celle de l’État fédéral.

lire la suite sur la nouvelle plate-forme: http://www.leblogdubiencommun.be/

merci de mettre vos signets et flux RSS à jour...