Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

06/10/2011

Be hungry, be foolish. Au revoir et merci l’artiste!

S’éveiller avant l’aube pour apprendre que Steve Jobs est mort. Petit pincement au cœur, une ombre de chagrin, et puis le brouhaha du monde : hommage des addicts, des geeks ou plus simplement de la multitude dont il a  changé les habitudes, le rapport à l’informatique, à la musique ou à la communication ; quelques bavassages de crapauds, aussi, croupissant dans la mare,  et qu’insulte l’idée qu’une étoile puisse scintiller au-dessus de l’eau glauque…

Ni le premier ordinateur de bureau, la souris, le cube, L’iMac, l’iPod, l’iPhone, l’iPad ne lui serviront de cénotaphe. Steve Jobs n’est ni un Saint, ni une Icône -tout simplement un homme, et ces jouets technologiques, aussi emblématiques soient-ils, un jour passeront. Autant que ses inventions, ce sont ses mots qui m’ont marquée, et qui restent pour moi comme une invitation à vivre, comme à penser différemment : en particulier ceux prononcés devant les étudiants de l’Université de Stanford, en 2005 :

« Personne ne désire mourir. Même ceux qui veulent aller au ciel n’ont pas envie de mourir pour y parvenir. Pourtant, la mort est un destin que nous partageons tous. Personne n’y a jamais échappé. Et c’est bien ainsi, car la mort est probablement ce que la vie a inventé de mieux. C’est le facteur de changement de la vie. Elle nous débarrasse de l’ancien pour faire place au neuf. En ce moment, vous représentez ce qui est neuf, mais un jour vous deviendrez progressivement l’ancien, et vous laisserez la place aux autres. Désolé d’être aussi dramatique, mais c’est la vérité.

Votre temps est limité, ne le gâchez pas en menant une existence qui n’est pas la vôtre. Ne soyez pas prisonnier des dogmes qui obligent à vivre en obéissant à la pensée d’autrui. Ne laissez pas le brouhaha extérieur étouffer votre voix intérieure. Ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition. L’un et l’autre savent ce que vous voulez réellement devenir. Le reste est secondaire. (…) Be hungry, be foolish.

Steve Jobs est mort. Salut l’artiste, qui a osé rêver, risquer, échouer, se ramasser, recommencer, se tromper à nouveau, se corriger et puis rêver encore. Salut celui qui a osé l’exigence d’une excellence, et la beauté comme qualité. Salut celui qui a osé la différence. Et qui a gagné, en réussissant sa vie.

Le discours « live » (sic), est ici :

http://www.dailymotion.com/video/x5m47b_vostfr-steve-jobs...

Et le texte complet et traduit est ici :http://forum.macbidouille.com/lofiversion/index.php/t1410...

Les commentaires sont fermés.