Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/05/2010

Cameron et le Bien commun

Ça y est! L’Angleterre a un nouveau Premier Ministre. Le Sieur à la triste figure, dont le prénom jouissif (Gordon évoque pour moi la bière) était passablement contredit par la couleur et l’allure générale (Brown, c’est terne) a finalement quitté hier le 10 Downing street . Il a été remplacé par un fringant (sa femme est enceinte) et jeune (43 ans) Premier, David Cameron, allié pour l’occasion au non moins pétulant Nick Clegg. Notons que l’établissement jugé “problématique” d’une coalition a duré moins d’une semaine (Belgium, prends-en de la graine). Qu’ensuite, les Libéraux Démocrates obtiennent dans l’accord, un référendum sur la révision du mode de scrutin (idem). Un verrou en passe de sauter.


Par ailleurs, parcourant la presse française et francophone, je m’esbaudis (ouais, où est le plaisir d’un blog si on ne peut placer des pépites comme celle-là, hein) de lire que ce dernier allait « travailler dur pour le bien commun et l'intérêt national ». Ciel, mon blog influe jusqu’au cœur de la perfide Albion! La citadelle européenne était déjà conquise et acquise à ce beau programme avec Herman Van Rompuy, mais là, nul doute, l’influence va s’étendant comme une nappe de pétrole BP au large de la Louisiane. Cameron, encore un homme intelligent abonné à ma série philosophico-politique sur l’histoire du Bien commun ; Cameron, encore un membre potentiel pour l’ Opus mei : rénover le Politique, restaurer sa noblesse et sa dignité.

Tiens, j’y croirai presque. En tous les cas, plus que je ne crois aux chantres du Cdh entamant le « tous ensemble ». Rien à faire, leur leitmotiv évoque davantage en ce qui me concerne le refrain de Jean-Jacques Goldman que la mâle détermination d’un Churchill.

Revenons à Cameron, pour le plaisir et quelques idées de programme gouvernemental : un petit parcours dans le texte original ?

Nick Clegg and I are both political leaders that want to put aside party differences and work hard for the common good and for the national interest.

One of the tasks that we clearly have is to rebuild trust in our political system. Yes that's about cleaning up expenses, yes that is about reforming parliament, and yes it is about making sure people are in control - and that the politicians are always their servant and never their masters.

Populiste, va !

Merci de réserver vos commentaires à la nouvelle plate-forme du Bien commun: http://www.leblogdubiencommun.be/. mettez vos signets et flux rss à jour!

Les commentaires sont fermés.