Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/04/2010

Campagne électorale, jour 1

Hier, fidèle à mon devoir civique lequel est toujours belge, à défaut de belgicain, j’ai postposé le repiquage de mes géraniums pour suivre l’actualité. En bâillant. Car si l’on y songe bien, le suspense haletant du jour portait exclusivement sur ce point: à quel moment allait-on tirer la sonnette d’alarme. Ce qui relève de l’événementiel, et non de l’information. L’information, je vous la communique, et elle n’est pas neuve: on est dans le lisier. Ce qui est neuf, c’est que nos politiques semblent en prendre conscience. Jusqu’à quel point, là est la question. Surtout, sont-ils capables, étant part du problème, d’y trouver solution?

Lire la suite

28/04/2010

L'empire des Lumières (métaphore politique)

empires.jpgAu Royaume de Magritte, le Premier est comme d’hab’ Démissionnaire. Faut dire que dans ses récents intermèdes gouvernementaux, je ne l’ai guère trouvé gênant. Il était ailleurs. En Corée. En Serbie. En Macédoine. A New York. C’est que, vous connaissez l’adage, gouverner c’est prévoir: à tout le moins son podium, son estrade et son micro pour l’heure de gloire, la présidence tournante de l’Europe. Sortez smoking, paillettes et carrure d’homme d’État. Et puis là... patratras. Quel drame, quand on y songe. Quel gâchis. Que va devenir notre image? Tiens, mais au fait, les ectoplasmes ont une image, maintenant?

 

Lire la suite

23/04/2010

Le sens de l'Etat, blabla

Au coeur des pires crises, il est des constats réconfortants: j’ai le plaisir de vous annoncer que mon dernier billet évoquant La thanatopraxie de la Belgique a totalisé le double de lecteurs du billet consacré à “Pamina toute nue”. Un record absolu, et la preuve que l’aile peut (parfois) supplanter la cuisse.

Donnons donc la chance au débat de prendre un peu de hauteur sur ce sujet. Et d’abord en mettant sur off le leitmotiv des particrates francophones appelant, quelle ironie, au sens de l’État (bla-bla) et à la solution des vrais problèmes. C’est vrai, Monsieur di Rupo, c’est vrai, Madame Milquet, c’est vrai, Monsieur Reynders que vous n’avez eu les uns et les autres que quelques décennies pour trouver remède aux maux que vous avez engendrés. Je veux dire la paralysie et l’ingouvernance de ce pays, et en particulier de cette région wallonne féodalisée à tous ses niveaux de pouvoir au nom de la particratie. Situation dont s'accommode entre-temps J.M.Javaux.

Lire la suite

22/04/2010

Belgique moribonde: intubateur ou thanatopraxie?

Un jour comme aujourd’hui, parler politique, ça ne me dit pas. Ecouter les éditions spéciales non plus, d’ailleurs. Les pronostics de Madame Soleil, les interviews “oracle du Seigneur”, je trouve ça profondément inintéressant. User ses neurones à prévoir les cas de figure, quel intérêt? Y’a des gens payés pour ça, non? Et grassement. Appelons-les les chapons de la politique. Il y a, aussi, quelques volailles déplumées caquettantes dans la basse-cour. Elles espèrent du grain.

Lire la suite

21/04/2010

Gargamel-Dehaene et l'alambic

Ami lecteur, pardon de ce long silence qui vous donne à penser que, peut-être, le Bien commun sort des mes priorités. Rien n’est moins vrai. Rien n’est plus faux. La raison de mon silence s’appelle Léonie; c’est mon adorable petite-fille, et elle gazouille à coeur de jour dans son lit habité de jolies peluches. J’avais oublié qu’un enfant vous donne son tempo, et que l’essentiel, ça dort dans un berceau. Quoi qu’il en soit, entre le biberon et la panade, quelques réunions, communications, corrections et cours aussi (ou oui oui), un petit mot matinal, donc.

Le plombier est parti. Il a diagnostiqué les fuites, laissé un set de tuyaux, quelques colliers, un mode d’emploi assez vague. C’est notre très voyageur et international premier ministre qui est sensé achever le travail. Achever, en quel sens? Quand on s’appelle LETERME, la question se pose: Fin des tergiversations? Des négociations? De la Belgique?

Lire la suite