Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/03/2010

Les dépenses de la SNCB

dépêche Belga: la SNCB annonce 175 millions sur 3 ans pour la sécurité. La semaine dernière, on annonçait que ses frais de consultance avait atteint 69 millions pour 2009. En bref, on affecte moins de moyens, annuellement, à faire ce qu'il faut, qu'à dire ce qu'il faut faire...

Commentaires

Il est a supposer selon votre raisonnement que la consultance demandée par la SNCB ne concerne QUE la sécurité et que la SNCB ne fait des investissements QUE dans la sécurité.

Écrit par : Ø | 16/03/2010

Savez vous que dans le monde on a dépensé en 2009 plus d'argent pour les implants mammaires et la production de viagra que pour la lutte contre la maladie d'Alzheimer.
Vu le vieillissement croissant de la population nous aurons bientôt une société d'octogénaires à la plastique parfaite et aux performances sexuelles potentiellement intactes mais....qui ne se souviendront pas à quoi cela sert.

Blague à part, je pense que comme toujours les mammouths institutionnels réagissent à vue. Inscrire de l'argent à un budget ne sert strictement à rien s'il n'y a pas moyen de le dépenser, par exemple si les plans des travaux ne sont pas réalisés ou si on ne dispose pas des permis de bâtir. Mais cela impressionne le chaland. C'est comme quand on parle de 'débloquer une somme'. Ce qui sous-entend toujours une notion d'effort et d'exploit.
Il paraît que gouverner c'est prévoir...

Écrit par : hughes_capet | 16/03/2010

Cette mode des consultants me donne des boutons. On (les ministres, les intercommunales, les parastataux, tout ce qui fonctionne avec l'argent du contribuable) dépense des sommes étourdissantes pour des études souvent faites par des petits copains. N'y a-t-il donc pas de personnes compétentes dans ces organismes qui soient capables d'établir des plans de développement qui tiennent la route, ce pour quoi en définitive ils sont payés ?! Après l'administration, le ministère, le cabinet ministériel, on rajoute un nouveau niveau : le cabinet de consultance. D'autant plus, comme pour l'affaire Donfut (entre autres) quand c'est un ministre qui devient consultant...
En attendant, il n'y a pas de budget pour les priorités les plus urgentes.

Écrit par : jo moreau | 16/03/2010

je ne voulais pas citer cet extrait de la sagesse populaire anglaise, parce qu'il est désobligeant pour votre profession, Pamina.
N'empêche, c'est bien troussé.
Those who can, do
Those who can't do, teach
Those who can't teach, consult
Those who can't consult, do politics.

Écrit par : hughes_capet | 16/03/2010

Les commentaires sont fermés.