Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/02/2010

PP, again: vous prendrez de la tarte ou du mousseux?

Le jeudi sur Twitter, c’est le jour des confessions. J’ai encore loupé l’occasion de m’”exhibitionner”, donc je me rattraperai ce samedi. Oyez, oyez.

Je ne sais pas si c’est en rapport direct avec le carnaval, mais j’ai fait hier un truc incroyable. J’AI MIS DU VERNIS À ONGLES. Bon, oui, je sais, à l’heure où tout le monde court les blogs de filles, où l’on disserte mascara, épilation, string et drague des FIWF, (avec autant de talent que Ioudgine, alias Perséphone), mon aveu vous laisse de marbre, et vous vous en battez vraisemblablement l’aile ou le popotin. Je vous épargnerai donc les considérations oiseuses sur mes relations au look, à la mode,  au salon de coiffure, au maquillage et autres futilités. Sachez néanmoins qu’au réveil ce matin je me suis fait l’effet d’une Lady Macbeth: mes mains m’ont paru ensanglantées. Je traîne de surcroît un vague sentiment de culpabilité. Rassurez-vous toutefois, Taminoooh va bien.

Cela n’ayant aucun rapport avec ce qui précède (hormis le fait que je portais un manteau rouge, un pull rouge, un sac rouge, assortis à mes ongles (et doigts) laqués), j’ai été écouter hier le Sieur Modrikammen et so co- ou vice-quelque chose, Rudy Aernout. Plantons le décor.

Lire la suite

21/02/2010

Où sont les enfants?

IMG_4071.JPGJe me rappelle, et je n'ai pas l'âge d'une mère-grand (quoique...), les rares neiges d'antan, les cris de joie, les débandades, les joues rouges et les yeux qui pleurent des larmes gelées; je me rappelle la luge, les batailles de boule de neige et cette pinte de bon air qui nous portait toute une semaine, avec un appétit carnassier de vivre, pour jouer encore. Il a neigé cette année, les pentes derrière chez moi restent désesperément lisses et vides. Où sont les enfants? les petits et les grands? Derrière l'écran, celui de tv, d'ipod ou d'iphone, de wii, ou mieux encore de PS3. Ou au lit à brailler que 10h30 un dimanche, faut pas pousser, c'est trop tôt. Demain ils traîneront jusqu'à l'école leurs semelles de zombies, baillant aux corneilles leur épuisement d'une vie qui se traîne.

Ce matin j'ai chaussé mes souliers, je me suis fait plaisir.

 

Lire la suite

16/02/2010

Un linceul blanc

IMG_0312_2.JPGCertains twitto-blogueurs (@xaviereco, @Chaos_Theory_Be ) posaient ce matin la question: les réactions des internautes rapport aux événements de Hal et à leur traitement médiatique (et politique) sont-elles différentes des téléspectateurs? Oui. Est-ce le signe d’une consommation plus critique, parce que plus interactive? Peut-être. Est-ce lié à la pratique du web 2.0, ou bien les réseaux rassemblent-ils sociologiquement des gens de sensibilité et de culture proche? Difficile, sans étude approfondie, d’apporter réponse à ce questionnement serré. Mais revenons à ce qui l’a motivé.

Les premières images de la catastrophe ferroviaire, rappellons-le, ont été “twittées” par @cedric, et reprises peu après par LLB et Le Soir. Les infos ont couru sur la twittosphère –et ont été critiquées, c’est à dire évaluée quant à leur crédibilité par les twitters aux-mêmes, avant de se retrouver, étoffées ou diluées, dans les médias traditionnels. Dans la foulée, un journaliste-twitter-blogueur félicitait ses confrères d’avoir ainsi été “les premiers sur la balle”. Ses propos soulevaient un tollé de réactions, à mon sens immérité. On peut faire crédit à ce journaliste de son usuelle correction, de sa pondération: l’expression dans le contexte est malheureuse, certes, mais il faut cesser cette inquisition des mots qui guette le faux pas, et le monte en épingle. J’avais développé ce problème déjà.

Je serais moins indulgente quant au traitement de l’information par les chaînes TV.

Lire la suite

15/02/2010

La Quête du Bien commun

liberte_ANNIE_MERMETla_qu_te.jpgLe Bien commun a UN an aujourd’hui. L’occasion de jeter un regard amusé (et chiffré) sur son itinéraire...

15-02-2009/195-3165-187.156/15-02-2010; 222-305-814-58/200-21/85; 2730-6996-42597-1385/2798-225/409; 1651-3501-11664-897/2860-269/385

Bon anniversaire, aussi, à tous ceux qui m’ont donné le goût de poursuivre l’aventure, jour après jour. Merci à vous d’avoir réagi et inter-agi, d’avoir aidé à rassembler infos, idées, arguments pour cheminer. Ensemble.

Empruntons, au lendemain de la Saint-Valentin, notre foi au grand Jacques, dont l’impossible quête était peut-être aussi celle d’un Bien Commun:

 

 

Lire la suite

13/02/2010

L'angélisme et les enfants de choeur

Après le coup de projecteur sur les problèmes de sécurité à Bruxelles, la semaine dernière, et les affligeants débats-bla-bla qui ont suivi, le sable retombe au fond de la rivière. Les “task forces” (notez la connotation guerrière) se réunissent pour envisager (envisager seulement) des solutions. Lesquelles, écartelées entre des thèses contradictoires parce que idéologico-particratiques, déboucheront sur un arsenal de mesures à mettre en oeuvre. Restera la question des moyens, alibi de l’inertie ou de l’absence de volonté. On publiera dans deux ans des statistiques et contre-statistiques pour démontrer la pertinence/inefficience de ce qui a été décidé. La machine bureaucratique aura continué à tourner...

Hicham, Kabila et les autres sont évoqués ce matin dans un article saisissant de La Libre Belgique: “Le tribunal des enfants de choeur”. J’en reste sans voix. J’évoquais voici quelques jours l’impossible tâche d’enseigner et d’instruire, tant l’éducation, c’est-à-dire la connaissance des fondamentaux du vivre-ensemble, était inexistante. L’article de LLB dit en somme la même chose. En pire. Et c’est autrement grave. Car dans le temps où d’aucun défendent avec conviction leurs symboles, les nôtres, et les plus essentiels, sont tournés en ridicule, bafoués avec arrogance.

Lire la suite