Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

16/01/2010

Liaisons dangereuses

Les titres scabreux de la presse traditionnelle -e.a.de LLB- m’interpellent de plus en plus fréquemment. Si les blogs attirent des visiteurs par une accroche insolite, justifiée par le ton personnel, résolumment subjectif que l’auteur emprunte, cet artifice me parait souvent, dans les quotidiens subventionnés, de mauvais goût voire totalement déplacé. Sauf évidemment s’il vise le sensationnalisme de bas étage, ce qui semble la tentation ultime d’une presse aux abois: erreur d’appréciation qui pourrait lui être fatale.


Si Le Soir et La Libre se mettent au niveau du Post.fr, où résidera la valeur ajoutée? La dimension analytique et réflexive s’effiloche en leurs colonnes: ne voient-ils pas que les blogs “influents” empruntent le chemin exactement contraire? Ce n’est pas qu’une liberté de ton que les lecteurs vont y chercher: c’est une liberté de pensée. Sans ce contenu qui sous-tend la forme, le visage “nouveau” de la presse ressemble au pathétique grimage des femmes flétries. Gardez vos rides, omettez le fond de teint et plus encore la poudre, surtout laissez la mini-jupe à celles qui ont de jolies jambes. Un peu de pudeur, un peu de décence vous sied mieux que ce jeunisme pathétique. Vous avez du charme encore....

J’en viens à ce qui justifie ce coup de gueule: “Les liaisons dangereuses” attribuées à Herman van Rompuy par LLB, laquelle emprunte ce scoop à ses collègues du Soir. Passons la référence littéraire à Choderlos de Laclos, qui induit un rapprochement peu justifié me semble-t-il entre les protagonistes. Qu’apprenons-nous? Que le Président du conseil européen côtoie dans les pages d’une publication scientifique un personnage controversé, Rocco Buttiglione. Et puis ? Faut-il une totale méconnaissance du métier de conférencier, pour s’émouvoir de côtoyer x ou y au fil d’un colloque ? Si chacun des communicants avait à examiner le pedigree de ses collègues, envisager les dérives possibles des sujets proposés, sans compter les intentions sous-jacentes des pouvoirs organisateurs, ça désertifierait les palais de congrès.

A moins que quelque plumitif ne s’étonne de voir un chrétien déclaré et convaincu, disserter publiquement sur la pensée de Benoît XVI ? Un parcours de la biographie de notre ex-premier lui aurait sans doute décanté les préjugés, et mieux informé sur les fondements de sa pensée politique. Comme par exemple : Het christendom, een moderne gedachte, Davidsfonds, Louvain, 1990, 113 p. (ISBN 9061525845) ; Ernieuwing in hoofd en hart : Een tegendraadse visie, Davidsfonds, Louvain, 1998, 91 p. (ISBN 9061526884). La lecture de la remarquable conférence de van Rompuy lui aurait enseigné en outre qu’il existe une doctrine sociale de l’Eglise, où s’énonce la notion de Bien commun : et ce n’est certes pas malséant pour un politique que de s’y intéresser. Même si par ailleurs un homophobe italien en fait autant…

Laissons se dégonfler la baudruche, l’événementiel de bas étage, et espérons le retour d’une presse intelligente, posée, informée. Ou qui retrouve le goût de ces qualités, ce qui serait gage déjà d’horizons plus riants.

Commentaires

snif... je n'ai même pas l'alibi de la Maredsous bue AVANT pour excuser mes coquilles qui portent helas le nom de FAUTES. Si le soir ou LLB trépassent, que leur typographe me contacte. je leur fournirai du boulot à moi toute seule pour occuper leurs journées (non remunéré, mais du boulot, c'est du boulot).

Écrit par : pamina | 16/01/2010

D'accord avec vous la presse est prête à tout pour vendre du papier mais aussi scabreuse est la RTBF.BE qui diffuse à propos du drame d 'Haïti des images on ne peut plus choquantes comme celle d'un camion déversant des cadavres dans une
fosse commune et cela sans tenir compte que des enfants peuvent regarder ces horribles images!!
Pour l'audimat c'est vraiment honteux!!

Écrit par : vayhair | 17/01/2010

une mise en garde, pour mieux fixer les gens devant l'écran, et hop, l'horreur fait vendre.

Écrit par : pamina | 17/01/2010

Les commentaires sont fermés.