Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/12/2009

Sur la rive 2009...

Sur la rive 2009 je laisse un gros chagrin qui m’est échu ce soir. Il fait nuit noire, je traverse le lac en solitaire. Demain, il y aura de la lumière. C’est toute l’histoire de Pamina sans doute.

Qui dira les dessous freudiens qui m’ont, voici plus de 12 ans à présent, amenée à choisir ce pseudo mozartien? Juste parce que cela sonnait bien? Qu’avais-je au fond de commun avec cette héroïne si douce, si fade par certains côtés, trop tendre et trop vite effarouchée?

C’était avant de te connaître, mon amour. Je cherchait obscurément quelque chose et je ne savais pas encore que toi, Tamino, tu existais quelque part. Mais je me savais déjà la fille de la Reine de la Nuit. Elle hurlait souvent ses colères et sa rage, et Monostatos se taisait en esclave soumis.

Il y a eu toutes ces années de vide, puis toutes ces années d’épreuve l’un sans l’autre, il y a eu l‘absence, il y a eu le silence, il y a eu le renoncement, le sentiment d’abandon, la tentation de mourir aussi. Il y a eu le Temple, et marcher avec toi dans la lumière. Ce que nous ferons encore demain, et tous les jours de 2010.

Tu es loin ce soir et je sais ton chagrin de mon chagrin que tu ne consoles pas. Mais il y a nous, et puis le reste. Le reste, je choisis de le laisser là.

J’ai trouvé ce merveilleux air de flûte, cet air enchanté, cet air de Pamina. Il transperce la nuit noire comme une aube. Oui la beauté sauvera le monde. Avec l’amour.

Bonne, belle année

Pamina toute nue!

Lecteur lubrique, passe ton chemin: le titre, c’etait juste pour voir si les buzzssssexuels marchaient aussi sur les lecteurs de La Libre Belgique. Non, mon corps tu ne verras point. Aujourd’hui je ne dévoilerai que mon âme –mes souhaits les plus chers pour 2010. Alors alors...

Pour 2010 je voudrais

-La paix dans le monde (C’est mon côté Miss Belgique-Monde-Univers)
-Perdre 5 kg (en fait, avec quelques autres détails, ce qui me sépare de Miss Belgique-Monde-Univers)
-Avoir 2 ans de plus, pour ressembler à Sharon Stone
-Connaître le chirugien de Sharon Stone (pour qu’avec 2 ans de plus j’aie l’air d’en avoir 20 de moins)
-continuer à trouver jolies mes pattes d’oie (mais vous avez vu la taille que ça a, pour de vrai, une patte d’oie? Hein????)

Moins futilement ...

Lire la suite

30/12/2009

Tweet tweet tweet hourrah

Je vous l’ai annoncé avant hier, je me suis lancée sur twitter. Une journée d’écolage intensif, des cours accélérés de vocabulaire –j’hashtage sans probleme, je surveille les bots et envisage aussi d’écrire des billets weirth, j’use et j’abuse des techniques de pointe, comme de RT à la chaîne. Bon, un couac quand même: mes followers ont bénéficié des mots doux que j’envoyais à mon chéri, vu que dans TweetDeck j’ai zappé la colonne DM. Mais des bisous câlins, ça fait de mal à personne en particulier à cette période. Bilan positif, et l’occasion de vous dire un tout tout grand merci, les gars, pour l’accueil chaleureux et les recommandations. Y’avait une ou l’autre garce aussi. Lolllll @Kattebel non pas toi.

Puisque Le Soir glose dans son Edito sur les blogs et reseaux sociaux, qu’Olivier Baum dans On vote pour eux répond à Ph.Laloux, et que par ailleurs la page de Charles Bricman fait place à des débats sur la pertinence des forums, je vais me cantonner à une petite analyse perso-perso, à partir d’un cas unique, Môaaaaaaa, confirmant ainsi l’assertion vesperale: “2009 est l’année égotique”.

Lire la suite

29/12/2009

Agir désespérément

Il faut savoir que les choses sont sans espoir et tout faire pour les changer

Reiner Maria Rilke

 

Cette brève pensée pour nourrir nos engagements quotidiens. Et pour ceux qui trouvent cette contribution matinale un peu courte, je recommande Le bonheur, désespérément, de Comte-Sponville.

Un viatique!

28/12/2009

Maystadt, Platon et les baudruches

Francis van de Woestijne entame avec Philippe Maystadt une série d’interviews sur les politiques qui ont quitté la politique. Leur regard peut être intéressant: toutefois, je trouve celui du présent intervenant, dont on ne peut suspecter l’acuité intellectuelle en d’autres domaines, à la fois passéiste et fataliste.

La conception de la politique en “avant, maintenant” est d’abord fallacieuse. La politique –art d’organiser le vivre-ensemble- demeure essentiellement la même; ce sont les moyens de faire de la politique qui changent. Et c’est la façon dont les politiques usent de ces moyens qui est en cause: ils en portent la pleine et entière responsabilité.

Lire la suite