Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/12/2009

Agir désespérément

Il faut savoir que les choses sont sans espoir et tout faire pour les changer

Reiner Maria Rilke

 

Cette brève pensée pour nourrir nos engagements quotidiens. Et pour ceux qui trouvent cette contribution matinale un peu courte, je recommande Le bonheur, désespérément, de Comte-Sponville.

Un viatique!

Commentaires

jolie citation. J'en étais resté au Taciturne : Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer.

Écrit par : hughes_capet | 29/12/2009

J'aimais bien aussi :

"Ils l'ont fait parce qu'ils ne savaient pas que c'était impossible".

Écrit par : jo moreau | 29/12/2009

très beau... très...

Écrit par : pamina | 29/12/2009

Le coup de foudre pour Rainer Maria Rilke!
Cela me rappelle la lecture de "Lettres à un jeune poète" [http://bit.ly/83Ehv0] lorsque j'étais étudiant et en pleine recherche existentielle.

C'est via "On a des choses à se dire" de Charles Bricman [http://blog.pickme.be/], que j'ai découvert votre blog ... à suivre!

Écrit par : M a n u | 29/12/2009

If you can dream it, you can do it.

Walt Disney

Écrit par : dopey | 29/12/2009

une vraie peche aux perles, cette citation... je vais en avoir un plein panier ;0)

Écrit par : pamina | 29/12/2009

arghhhhh et pas un de mes infâmes commentateurs pour m'ecrire en douce et me montrer l'horrrrrrrrrrrrrrrible fôte d'orthographe. Vous êtes indignENT lolllllll (celle la est volontaire)

Écrit par : pamina | 29/12/2009

c'est normal Pamina : le Roi ne peut mal faire
La Reine de ce blog non plus.

Écrit par : hughes_capet | 29/12/2009

suis sur le blog de Charles Bricman, qui m'a fait l'honneur de relayer le mien, je m'étrangle un peu en lisant son commentaire:
"Les forums de journaux et des gros portails n’ont très généralement AUCUN intérêt et sont infréquentables. Tous les dégoûtés les ayant abandonnés, il n’y reste généralement que les dégoûtants (il y a quelques exceptions, bien sûr, rari nantes in gurgite vasto, comme on disait jadis à La Libre).
C’est la faute desdits journaux: ils ne « modèrent» pas les commentaires, ou si peu, quand il n’y a vraiment pas moyen de faire autrement et que le parquet risque de s’en mêler.
Dans leur raisonnement purement quantitatif, ils ont besoin de « clics» pour augmenter le nombre de leurs visiteurs uniques et soutenir leurs tarifs publicitaires. Et donc, ils s’abstiennent soigneusement de chasser les abrutis.
Erreur stratégique: on en arrive alors à la situation que tu dénonces fort justement. Ils ne sont pas représentatifs de l’opinion et perdent tout intérêt.
Note qu’ici, il y a évidemment moins de monde, mais les commentaires sont généralement de bonne tenue. J’écarte les importuns, les grossiers et les propagandistes. Je n’en laisse passer que l’un ou l’autre, un peu comme à Sparte où l’on montrait des ilotes ivres pour dissuader la belle jeunesse de se saoûler la gueule… Censure? Non: hygième.
Pour les gros medias, je ne vois que deux solutions, Renaud: engager des modérateurs ou fermer les commentaires."

-je soutiens exactement le contraire

Écrit par : pamina | 29/12/2009

ce n'est pas à cette anecdote lacédémonienne que me fait penser ce passage mais au tri des enfants à leur naissance et au lancer des nourrissons faibles et mal formés dans un gouffre au pied du Taygète.

Écrit par : hughes_capet | 29/12/2009

lollllllll infâmes, et l'ôtre fôte, vous ne me la notez pas non plus???

Écrit par : pamina | 29/12/2009

J'ai répondu sur mon blog à votre commentaire, Pamina. Je crois que vous interprétez mal mon propos, peut-être parce que je l'ai maladroitement exprimé. J'aime rencontrer des opinions différentes de la mienne (c'est pour ça que je blogue), débattre et, le cas échéant, réviser mon jugement.Mais je vois aucun intérêt aux imprécations et slogans assénés par les propagandistes zélés edes opinions toutes faites.
Hugues Capet, je vous trouve blessant quand vous m'accusez de vouloir opérer "le tri des enfants à leur naissance". Par méconnaissance, sans doute, des opinions que j'exprime sur mes terres. Je ne vous en veux pas. Mais c'est une loi du genre (que j'aimerais voir abrogée), que les anonymes se gargarisent un peu en édictant des fatwas à l'abri de leur burqa... :-)
Sachez pour finir, chère Pamina, qu'ayant lu attentivement le billet auquel vous vous référez dans le commentaire que vous avez laissé chez moi, je partage entièrement votre avis sur l'opportunité politique et la nécessité morale de laisser s'exprimer les opinions dissidentes, fussent-elles dérangeantes et "politiquement incorrectes". Je ne vois cependant pas celle de laisser polluer un forum par les trolls.

Je vous souhaite une belle soirée et attends avec impatience nos prochains débats.

Écrit par : charles | 30/12/2009

Bon, alors, nous nous rejoignons peut-être. Sauf que je defendrai Hugues Capet qui n'a rien d'un troll ;0) -parfois, l'anonymat est la seule modalité garantissant la liberté d'expression à ceux tenus au devoir de reserve. Autre chose, evidemment, est le jeu du masque.
Le PP a une armée de troll, je crois. j'espère pour eux qu'ils ne sont pas simplement considérés comme des "vendeurs de tupperware", ce que faisait Aernoudt au bref temps de Lidé.

Écrit par : pamina | 30/12/2009

Merci Pamina
Cher Charles, c'est vrai que j'ignore ce que vous dites habituellement sur vos terres. Et si je vous ai choqué, je vous prie d'accepter mes excuses les plus sincères.
Mais puisque vous semblez connaître assez de la littérature antique pour vous référer à Virgile (Enéide I, 118) dans votre antépénultième commentaire, et évoquer l'utilisation pédagogiques des hilotes ivres (reprise à Pausanias ?), j'en appelle quant à moi à Plutarque (vie de Lycurgue) pour vous demander pourquoi le tri a priori des commentateurs est si relevant à vos yeux ? N'y-a-t-il pas là un désir de rester entre happy few ? D'avance merci de votre réponse.

Écrit par : hughes_capet | 30/12/2009

Hugues, vous devriez twitter ;0) -mais en 140 caracteres, ça ampute les citations helas. Je rend l'adresse du blog de charles brixcman ici, j'ai repondu plus longuement dans ses commentaires sur "internet abîme-t-il la politique". http://blog.pickme.be/

voir commentaires ici: http://blog.pickme.be/2009/12/28/internet-abime-t-il-la-politique/#more-1680

Écrit par : pamina | 30/12/2009

N'étant pas dans les bonnes grâces du citoyen-bloggeur-journaliste Bricman, je me contente de lire Pamina heureuse d'avoir obtenu son relai pour un billet, le bref échange courtois et les excuses platoniques réciproques sur le malentendu.

J'ajouterai que le racisme n'est pas une opinion mais un délit. En ce sens je partage l'avis selon lequel les interventions ouvertement xénophobes et décérébrées soient proscrites, mais d'un autre je regrette le manque d'ouverture et de débat sur certains sujets brûlants. En l'occurence le débat a bel et bien été verrouillé non seulement au travers des forums de presse mais aussi et surtout en multipliant des articles orientés proches de la pensée unique. Bricman en faisant clairement partie à mon sens.

;-)

Écrit par : olivier | 30/12/2009

je ne vois pas d'"excuses réciproques" entre ch.br. et moi, mais entend par contre un brin de sarcasme dans ton commentaire. Pour que les choses soit claires, ma réponse à Charles Bricman -en gros ce que tu dis ici- figure sur son blog.
Maintenant la question à 5 balles que je me pose depuis longtemps: comment se fait-t-il que l'Olivier qui poste sur mon blog, ait un style, un vocabulaire, une formulation si différente de ses billets? Schizophrenie ou nègre ? lollllllll

Écrit par : pamina | 30/12/2009

Zen, Mon sarcasme ne t'es pas destiné, j'aurais du biffer le 'réciproques', parfois d'un seul mot, tout le sens d'une phrase s'en retrouve altéré.

C'est aussi l'erreur de lire en diagonale, du coup j'ai relu...

Par contre, je ne m'étais jamais rendu compte de ces différences entre interventions sur des forums et billets publiés. Non il n'y pas de nègre, tout au plus un co-auteur qui intervient de temps à autre sur certains billets.

Mais globalement, il doit bien y avoir une différence entre certaines de mes interventions 'épidermiques' et d'autres plus mûries. Ici c'était épidermique, c'est mon tempérament, quand je ne sais pas saquer quelqu'un, je m'emporte et suit mon instinct. Les mollassons je déteste.

Écrit par : olivier | 30/12/2009

moi aussi. Sus aux molassons. Par contre les vertébrés peuvent faire preuve de souplesse. Ce qu'on acquiert aisément quand on est de bonne volonté.
J'ai appris de mon homme une "ponderation desamorçante". Avant, je montais au créneau, je beuglais ma rage et me trouvait assez rapidement devant la porte qu'on venait de me claquer au nez (et qui plus est j'étais DANS le placard).
La "pondération désamorçante" permet de continuer la conversation, et les fleurets mouchetés sont un exercice salutaire. De temps à autre, on ôte les bouchons.

non, je trouve ton style plus construit, pondére et nuancé ici que dans certains de tes billets, justement. plus concis aussi. bref je me trouve plus souvent en accord avec l'Olivier d'ici que l'Olivier de là-bas lollllll. Sauf ton billet d'aujourd'hui, que je partage globalement.

Écrit par : pamina | 30/12/2009

@ Hugues Capet: Je ne trie pas les commentateurs a priori. J'écarte les importuns, c'est-à-dire à mes yeux les gens bêtes et/ou méchants. Je le fais a posteriori, quand ils ont pruvé leur nuisance. Un ou deux sur cent en ce qui me concerne (hors les spam arrêtés par Akismet). Ce n'est vraiment pas un désir de rester entre happy few, je vous assure, mais simplement entre gens civilisés. En tout cas, je ne suis pas ici pour faire de la retape, mais sachez que vous serez bienvenu dans mes commentaires.
Je ne demande qu'une chose à mes commentateurs: la courtoisie.
Tenez: même Olivier B. reste bienvenu chez moi, même s'il se croit exclu (je ne l'ai plus entendu depuis quelque temps). Mais voilà un garçon qui a ses idées, que je respecte quoi qu'il en pense, mais qui semble s'être spécialisé dans ce que j'appellerais "la pensée unique inversée". Je veux dire cette incomparable façon qu'il a de se sentir agressé par tout qui ne pense pas comme lui et d'accuser cet agresseur supposé d'être lui-même un exemple de PU... C'est très étrange. Et ça le rend très désagréable parfois dans le ton qu'il adopte. Lui, il ne débat jamais. Il assène. C'est apparemment quelqu'un de très autoritaire au fond, un vrai meneur peut-être. Mais bon, chacun son style.
Enfin, Messire Hugues, je ne sais pas si l'exemple des ilotes (ou hilotes, si l'esprit était rude) vient de Pausanias ou de Thucidyde ou de quelque autre. J'ai tout simplement retenu cet exemple de mon manuel d'histoire de Ve gréco-latine!

@Pamina: Tous les partis, pas seulement le PP, ont leurs petites mains qui saturent les forums de presse, sur commande ou de leur propre initiative, sauf le cdH peut-être, qui n'a découvert que très récemment l'existence d'internet :-). Ils contribuent à tuer ces forums en se contentant de faire du bruit, comme les supporters du O-side...

Écrit par : charles | 30/12/2009

en tous les cas, ma grande fierté, c'est d'avoir été accusée par toutes ces petites mains d'être pro-ps, pro-mer, pro-cdh, pro-pp, crypto-islamiste et raciste primaire. Cela témoigne d'un parfait équilibre de ma personnalité et de mes opinions, je trouve lolllllllll. y'a aussi ceux qui me trouvent trop raide, et trop molle, trop intello et trop demago, trop populiste ou trop elitiste lollll
et puis ceux qui passent ici et qui y trouvent ce qui leur faut, puisqu'ils reviennent avec des amis. On s'amuse bien, non?

Écrit par : pamina | 30/12/2009

@ Charles

Vous avez parfaitement raison, votre analyse sur votre dernière intervention me semble correcte et juste. Notez je n'ai jamais tenté de plaire, ni de convaincre le plus grand nombre au travers de mes billets. Je ne prend pas non plus les gens en traitre, ,nombre de politiques et de journalistes évoqués dans mes billets ont simultanément reçu copie de l'article et je veille toujours à publier les éventuelles réactions de ces derniers. (Le dernier en date, ce matin de Ph. Lalloux du Soir).

Dans la foulée du Californiagate, parlons-en un peu, j'ai pris sur mon temps pour rencontrer Happart, Baillenet, Dardenne (le MR), G. Mahieu, Reynders, Milquet et d'autres encore.

J'ai pris sur mon temps pour défendre certaines causes que je trouve juste et singulièrement en ce qui concerne le négationnisme du génocide des arméniens par l'Empire Ottoman.

J'ai joué le jeu des journalistes en répondant des heures durant à leurs questions, à leurs (rares) accusations de poujadisme

J'ai échangé kyrielles de mails entre bureaux politiques, élus, députés, interpellé et rencontré certains d'entre-eux (Nollet il y a qlq semaines encore).

En effet, mes billets peuvent passer pour des vérités assénées et donc pour de la PU à l'envers, j'accepte cet jugement et cette interprétation du lecteur éventuel, mais alors il faut insister sur les démarches transversales citées pour savoir que je ne me contente pas de pondre des billets.

Je vous remercie cependant de votre réaction mesurée, nous ne sommes ni des copains, ni contraints de partager les mêmes opinions, soyons au moins capables de les confronter, sans préjuger de la pensée et de l'opinion de l'autre, comme lors de notre querelle sur les Minarets.

Vous savez, je m'intéresse énormément à l'émergence et à l'affrontement du culturel ou du religieux. Je viens de lire l'excellent livre 40 coups de fouets pour un pantalon, écrit par une de vos consoeurs Soudanaise, j'ai écumé les avis des pires au meilleurs sur le net, les concepts idéologiques défendus par un Tariq Ramadan et ceux de sa plus vive opposante laïque Fourest. Je conçois que nous ne pouvons avoir une simple vision manichéenne sur des sujets hautement explosifs, avec le risque de favoriser des poussées dignes des plus bas instincts.

Mais que nous propose t-on de concret ? Des Assises sur l'interculturalité avec la main mise du cdH sur le sujet, des circonvolutions politiques d'un Desthexe en passant par une Zoe Genot qui s'affiche publiquement aux côtés de sympathisant du Hamas dimanche dernier ? Des articles provocateurs comme dans le Soir sous la plume d'un éditorialiste (Deffet pour ne pas le citer) qui visiblement manque de clairvoyance ? D'un chef de rédaction comme Konen de La Libre, qui vire au cdH comme responsable de communication ou encore les 12 travaux en prïme sur la 1 ? De l'absence récurrente de débat contradictoire et de la faiblesse, voire de l'inexistence d'analyse politique contradictoire dans les médias ?

Mes meilleurs voeux et non pas mes excuses mais bien l'assurance de respecter le débat, dès lors que ce dernier soit équilibré et pertinent.


Olivier B.

Écrit par : olivier | 30/12/2009

Merci, Olivier, pour ces éclaircissements qui témoignent de votre sincérité - dont je n'ai jamais douté.
Il n'y a pas d'excuses à faire, ni d'un côté ni de l'autre - comme il n'y avait pas à en faire entre Pamina et moi, je confirme ce qu'elle en dit ci-dessus. On se "frite" parfois un peu mais c'est la vie, nous avons le sang chaud. Nous ne sommes pas toujours d'accord et nos affrontements sont parfois vifs, mais vous pouvez être sûr que je serai toujours à vos côtés quand vous revendiquerez le droit de vous exprimer, quitte à vous affronter pour ce que vous exprimerez. Je subodore que là-dessus au moins, vous serez d'accord avec moi.

Je vous souhaite une bonne année 2010, ainsi qu'à tous les lecteurs et commentateurs de ce blog, et à la maîtresse de maison, bien sûr.

Écrit par : charles | 30/12/2009

A vous aussi, très bonne année. Dialectique ;0)

Écrit par : pamina | 30/12/2009

Les commentaires sont fermés.