Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

23/12/2009

Révélation sur Benoît XVI !!!!

Benoît XVI envisage la canonisation de son prédécesseur Pie XII, un pape dont le silence pendant la Shoah fut plus d'une fois dénoncé. La RTBF donne un élément supplémentaire d''information...

 

benoitXVI.jpg

 

 

 


Bon, pour ceux qui l'ignorent, S.S. signifie Sa Sainteté ;0)

Benoît XVI selon sa biographie officielle " fut enrôlé dans les services auxiliaires de défense antiaérienne". Rien à voir donc avec les SS. Faut dire que je m'étais, lors de son "intronisation" intéressée de près à sa biographie... et que celle-ci commençait en 1951, avec son accession à la prêtrise. Quelle pudeur!

Commentaires

Que savons nous de Pie XII ?
Pour ma part, je ne l'ai pas connu...
Mais il me semble intéressant de constater que c'est un allemand qui l'a connu depuis sa jeunesse depuis l'Allemagne nazie qui aujourd'hui juge de son comportement à l'égard des juifs...

Si l'on excepte le "politiquement correct" actuel, avez vous une idée de la façon dont Pie XII a été perçu par les autorités du Reich ?
Moi non...

Mais rien n'exclut, en toute hypothèse, que les hitlerjugen n'aient pas vu les interventions papales d'un bon œil...
Qui d'autre qu'un pape ayant traversé l'Allemagne nazie pourrait mieux en juger ?

Écrit par : Citizen Lambda | 23/12/2009

Monsieur Lambda, on écrit Hitlerjugend...

Écrit par : KEHL | 23/12/2009

je ne voudrais me faireni le porte-parole du Vatican, ni le thuriféraire de Pie XII mais lui imputer à lui seul le silence sur l'holocauste me semble aller un peu vite en besogne. L'attitude officielle de l'Eglise a toujours été de dire que le Vatican par son silence protégeait les caholiques allemands. Vrai ou faux , je ne suis pas assez connaisseur de la période pour en juger. Je peux simplement dire qu'on a trouvé pendant la guerre des prêtres ou des évêques dans les duex camps. Si certains ont résisté à Hitler, d'autres ont emprunté les chemins de la collaboration. L'Eglise est à la fois celle de Monseigneur Tiso exécuté en 1945 après que les soviétiques aient "libéré" la Slovaquie et celle de (saint) Maximilien Kolbe mort à Auschwitz.
En outre, et, à ma connaissance toujours,les autres chefs détat alliés ne se sont pas bousculés non plus pour dénoncer la shoah. Jamais par exemple,les voies de chemin de fer menant à Auschwitz n'ont été bombardées ni par les soviétiques ni par les occidentaux.

En un mot,jedirais que Pie XII ne mérite ni l'honneur des autels ni l'indignité à laquelle ilest politiquement correct de le réduire.

Sur ce, joyeux Noël à vous Pamina et à vos proches.

Écrit par : hughes_capet | 25/12/2009

Pamina,

Je trouve un peu excessif d'utiliser le discours de Noël du pape pour faire la promotion de votre blog !!!

Après tout ce que vous venez de dire sur lui, je trouve Benoit XVI bien chrétien de nous entretenir du "bien commun" (d'accord, il n'a pas cité votre URL, mais on sent clairement que vous avez inspiré ses propos sur le "nous"...)

Joyeux Noel à tous...

Écrit par : Le Professeur | 25/12/2009

Certes, lui et moi avons quelques différents -divorcée, je ne puis plus communier, sauf si je vis avec mon nouvel époux comme une soeur (ce avec quoi le susdit n'est pas d'accord, et menace si j'obtempère au Pape, de sombrer dans le péché)... à l'ecouter, encore, la terre fertile que je suis pourrais avoir donné, depuis la fin de ma chaste jeunesse (laquelle patienta pourtant presque jusque Ste Catherine), quelques dix neuf paires de bras à la nation. Son discours de Noël est bien moins explicite que celui de juillet (voir les archives du blog). Néanmoins la pécheresse quasi magdalénienne que je suis a réussi à faire passer le message du Bien commun ;0)
" En Europe et en Amérique septentrionale, le « nous » de l'Église incite à dépasser la mentalité égoïste et techniciste, à promouvoir le bien commun et à respecter les personnes plus faibles, à commencer par celles qui ne sont pas encore nées. Au Honduras, il aide à reprendre le chemin institutionnel. Dans toute l'Amérique Latine, le « nous » de l'Église est facteur identitaire, plénitude de vérité et de charité qu'aucune idéologie ne peut remplacer, appel au respect des droits inaliénables de toute personne et à son développement intégral, annonce de justice et de fraternité, source d'unité."
Je ne comprends pas pourquoi il n'y a eu personne du Vatican aux funérailles de Don Helder Camara,

Écrit par : pamina | 25/12/2009

Le pape Benoît XV, -prédécesseur en numérotation- , envoya à Munich en 1917 pour tenter des négociations de paix, un certain Pacelli, qui devint Pie XII. Vous ne voyez pas le lien de causalité ? Moi non plus, mais quand certains (dont Lucrèce) donnent comme origine au mot religion le sens de religare (relier), il y a peut-être là un sujet de réflexion.
Pie XII fut également un pape savant, physicien, astronome et mathématicien qui reçu et impressionna de nombreux scientifiques.
A côté de cet aspect, il attribua aux étudiants en sciences un curieux saint patron, soit Albert le Grand, qui fut aussi et surtout astrologue et auteur d'un traité de magie encore édité de nos jours : Le Grand Albert. Etonnant pour un esprit catholique et scientifique.
Curieuse personnalité de ce pape savant, qui témoigna d'une apparition du Christ à ses côtés, d'une vision de curieuses trajectoires du soleil dans le ciel (qu'il fit annoncer urbi et orbi).
Enfin, c'est lui qui promulga le dogme de l'Assomption.
Beaucoup d'autres choses dans ce règne curieux.
Existe-t-il une clé ? Je le crois mais ne trouve point la serrure ...
Quant à son attitude pendant la guerre vis-à-vis de la shoah, je rejoins l'opinion de Hughes Capet ci-dessus.

Écrit par : jo moreau | 26/12/2009

Les commentaires sont fermés.