Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/09/2009

Interculturalité mais encore

Voici quelques jours qu’on nous bassinne avec “Les Assises de l’interculturalité”. Un machin dont j’ai appris hier qu’il allait durer un an, et dont Delruelle, président du Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme, a expliqué hier avec la plus totale ingénuité la raison d’être, et la ligne directrice. Si vous imaginiez qu’il s’agissait d’un lieu de débats de réflexion, sachez que c’est le cas: dans la limite claire de balises bien définies  (Par qui? Quand? Avec quelle légitimité?)..., et qu’on nous propose comme évidentes. Par exemple : « on peut très bien réussir l’intégration sans rester focalisé sur l’assimilation. Il faut déconnecter les deux. Pour moi, c’est le grand défi des Assises : on doit essayer de le faire comprendre et accepter par un maximum d’acteurs sociaux. » -au moins, on sait à quoi sert la dotation de ce machin (comme celle de la rtbf): nous convaincre de vérités bien définies (une fois encore par qui, quand, avec quelle légitimité).

Dieu merci, j’ai entendu ce matin Guy Harscher aux propos certes plus réalistes. Je ne désespère pas encore tout à fait que la raison et la pondération nous mènent à des décisions que l’humanisme motive: un humanisme arrimés à ses valeurs, non pas défendant, mais proclamant celles-ci, capable en somme d’une militance positive. Idéalisme et pragmatisme peuvent et doivent aller de pair: et il faut parfois ranger le premier au profit du second, le temps de prendre les mesures qui lui permettront, demain, d’avoir plus large droit de cité.


L’interdiction du voile à l’école, au moins primaire et secondaire, le refus d’accommodement dits “raisonnables” entérinant une quelconque ségrégation (piscine, salle de sport) me semblent participer de cette vision humaniste, émancipatrice, occidentale. Le message doit être clair, vigoureux et non-ambigu, pour désamorcer toute erreur d’interprétation, génératrice de frustrations. Nous vivons dans une démocratie, et ceux qui nous demandent accueil sont supposés préférer ses règles, ses principes à celle du pays qu’ils quittent. Ou, si ce n’est le cas, d’en trouver d’autres, ailleurs, mieux conforme à leur idéal. Il ne serait pas logique que la seule attractivité de notre sécurité sociale -fruit d’un travail collectif, d’une solidarité contractuelle- favorise une migration sans intégration, sans participation au modèle économique ou de société, situation génératrice de tensions. C’est pourquoi le parcours d’“ingeburing” mis en oeuvre par les Flamands me paraît, quoi qu’on en dise, une initiative positive.

Guy Harscher continuait l’entretien de ce matin en insistant sur la nécessité de contrer le racisme –des deux côtés: propos lucide et intelligent. Si les Belges insultés ou maltraités par certains membres de communautés allochtones portaient en effet systématiquement plainte Mrax... Passons. Mais comment négliger la montée des propos extrémistes, sur les forums, dans les blogs? Eruption soudaine, violente et nauseabonde dont je m’effraie, car elle pollue un débat difficile, et risque de désservir la cause qu’elle prétend défendre. Je n’ai ni ne veut nulle attache avec le FN, la ligue du Nord, les partis extrémistes, tous courants foncièrement anti-démocratiques: il m’est profondément déplaisant d’arriver, par d’ autres cheminement, à certaines des positions qui sont les leurs, car leurs prémices demeurent inacceptables à mes yeux. Ce qui ne préjuge en rien de la validité du résultat.

L’interview de Guy Harscher a mis un peu de baume sur ces écorchures. Je reste convaincue qu’au delà du bien-pensisme, du droit-de-l’hommisme confus,  un humanisme vertébré est possible. Pour l’avenir des musulmans et musulmanes de Belgique, pour leur émancipation politique, sociale et spirituelle, je veux continuer à le croire: nous avons à vivre ensemble et à trouver un bien commun.

P.S. Au fait, j’ai oublié de vous dire: la gynéco qui a mis mes enfants au monde est marocaine, la plus belle leçon de philosophie m’ait été offerte, l’a été par un étudiant turc musulman, et ma boucherie préférée, c’est une boucherie Halal’. mmmmmm, te tajine d'agneau au citron vert et boulgour.... 

Commentaires

Delruelle président du Mrax ? vous être sûre ? A mon avis il sévit au Centre pour l'égalité des chances.
Ceci dit, la solution ne viendra pas d'en haut ni d'un échange de vues entre personnalités autoproclamées de haut niveau. Je constate que les discours se radicalisent chez les blancs (appelons-les ainsi) et pas seulement chez notre équivalent des red necks du sud profond.
L'assassinat de Joe Van Holsbeek, le récent double meurtre de Woluwé, d'autre faits divers donnent l'impression que nous vivons dans une situation où le belge est stigmatisé, voire nié par une sorte d'establishment bien pensant.
Regardez le débat de dimanche midi à la RTBF. A la marocaine dévoilée et insoumise, on donne du "Karima". La convertie qui porte le foulard a droit à "Madame Isabelle Praile". Faut-il se conformer à des préceptes religieux pour que l'on vous appelle avec respect ?

Écrit par : hughes_capet | 22/09/2009

À vous lire, les éruptions (sic) sur les forums de La Libre Belgique vous font plus peur que les teletubbies qui s'attaquent aux biens des non-marocains (Belges, Turcs, Polonais, … tous logés à la même enseigne) voire aux personnes.

Votre pensée à un problème. Vous ignorez les fondamentaux et vous ne vous êtes pas débarassée de tout le gramscisme et la propagande avec lesquels on a pu vous bourrer le crâne. Le dernier exemple en date est votre dichotomie islam/islamisme, pistache a très bien expliqué que vous êtes dans l'erreur en ânonnant ce qu'on essaye de nous faire croire. Théologiquement, la religion musulmane a la même finalité que l'islamisme et prône les mêmes moyens. La différence s'explique par l'opportunité, le coran et la sunnah prônent la violence contre les infidèles quand ces derniers sont en position de faiblesse (par exemple quand ils sont minoritaires).

Pour ce qui est de la violence du verbe de certains, il vaut mieux celle-là que la violence de vos chances-multiculturelle-pour-la-Belgique. Si les gens parlent de faire justice eux-mêmes, de liquider la racaille ou de la bannir, c'est parce que vous oublier les fondamentaux de la justice et de l'état. L'état est le monopole légal de la violence : quand il y a une injustice, elle doit être réparée par l'état car sinon les gens feraient justice eux-mêmes. L'impunité générale de certaines catégories de personnes ne peut qu'encourager les honnêtes gens à vouloir faire justice eux-mêmes.

Deux autres fondamentaux que vous ne connaissez pas, c'est la (vraie) place de la religion et la notion de clivage. La religion est la base d'une culture, toutes les normes ont un background religieux. Des personnes de background religieux différent, en l'occurence chrétien et islamique, ont une échelle de valeurs totalement différente. Pour ce qui est du clivage, c'est une division en deux camps d'une population : le clivage philosophico-religieux a connu son heure de gloire lors de la guerre scolaire, où vous aviez manifestations violentes et une population qui vivait littéralement dans deux mondes différents (écoles, hôpitaux, tissu associatif, … les "catholiques" ne rencontraient pas les "libéraux"). N'est-on pas dans la même situation? N'est-elle pas pire? Les libéraux et catholiques avaient les mêmes racines culturelles, les mêmes référents, … Dans un Bruxelles où les musulmans deviennent majoritaires, vous avez une population en deux parties qui ne se rencontrent pas et qui en plus n'ont pas les mêmes racines et les mêmes référents. Le discours de «l’intégration sans rester focalisé sur l’assimilation» de Delruelle est complètement dépassé. Les musulmans de Belgique ne vont pas dans les mêmes magasins, dans les mêmes écoles, ne vivent pas dans les mêmes quartiers, ne regardent pas les mêmes chaînes de télévision, … Votre post-scriptum est révélateur. Vous devez chercher des liens.

Vous pouvez comme Guy Harscher espérer que ça s'arrête là, mais les leçons de l'histoire sont claires : Liban, Ex-Yougoslavie, Kosovo, Andalousie (pas si rose que ça), Terre Sainte, … Il y aura deux camps, il faudra choisir.

Écrit par : CharlesWoeste | 22/09/2009

Bonjour Madame,

Il faudrait par simple politesse commencer par ce bonjour. Politesse !
J'espère ne pas vous aggresser en écrivant que vous faites dans l'angélisme. Pour beaucoup dont vous semblez être, le port du voîle dans une institution publique, l'école en l'occurence ne semble pas poser un problème de société en opposition avec le laïcisme imposé dans l'enseignement d'état. Malheureusement c'est oublier que dans des pays du Moyen - orient, Maroc, Tunisie, Algérie, pays musulmans s'il en est, des femmes se sont battues, ont été asassinées pour ne plus porter ce voîle signe de soummission. A quoi ou plutôt à qui ? C'est que ce foulard ici, dans les pays occidentaux, est tout autant une manifestation politique et pour la plupart des cas un refus d'intégration, un refus de la société d'acceuil dans laquelle tous et toutes doivent se fondre et en accepter les lois sans importer celles du pays d'orgine, mais aussi fait tout personnel pratiquer sa religion dans son espace privé, que se soit dans une église, une mosquée ou une synagogue ou chez soi. Oublier que l'Islam est politique et conquérant car prosélyte (DAR AL ARB : territoire de guerre à conquérir et islamiser) et vous aurez les émeutes que nous avons eues dans certaines villes. Issu moi-même de l'immigration et première génération née en Belgique, j'y ai fait mon service militaire, je pense être en droit de dire : conformez-vous aux us et coutume du pays d'acceuil. Pas de foulard, de kippa, de turban ou de croix dans les institutions laïques. La religion doit restée privée. Les tergiversations de certains partis politiques à des fins électorales telles qu'elles se sont vues et entendues sont mal venues si l'on veut une paix sociale et que certains quartiers cessent d'êtres des zones de non droit où la loi ne peut plus s'appliquer.

Écrit par : polop | 22/09/2009

Vous auriez la recette de la tajine d'agneau au citron vert et boulgour ?

Écrit par : Anhomyme | 22/09/2009

Il me fait un peu rire Delruelle, le philosophe...

Il louange les assises mais est incapable de se positionner sur le Génocide arménien, forcément sa ministre de tutelle est mouillée jusqu'au cou...

C'est politique m'a t'on dit...

Quelle hypocrisie...

Écrit par : olivier | 22/09/2009

@polop

Votre engagement pour votre pays d'acceuil,vous donne le droit de dire que c'est votre pays. C'est tout à votre honneur.
Combien de personnes qui arrivées dans notre pays par intérêt purement économique sont-elles prêtes à donner un peu, pour le beaucoup qu'elles estiment devoir recevoir ?
Je n'aurai qu'une seule question et spécialement à la 'Belle-Mère' du CDH :
Ma liberté, elle s'arrête où ?

Yvan.

Écrit par : Yvan | 22/09/2009

@anhomonyme: pour alléger le débat sinon la digestion de ce qui précède:

1,6 kg d'Épaule d'agneau - Non désossée et détaillée en morceaux de 4cmx4cm.
200 g d'Olives Violettes - À défaut des olives vertes (moi je préfère des vertes).
3 Citrons Confits.
1 Gousse d'Ail - Pelée, dégermée et finement hachée (j'emploie du frais, plus doux).
1 Oignon - Pelé et finement ciselé.
Pluches de Coriandre fraîche (à 0,45€ dans boutique maghrébine, 1,49 au delhaize)
1 CC de Curcuma
1 CC de Ras El Hanout
1 CC de Cumin en Poudre.
1 CC de Paprika Doux.
Huile d'Olive.
Sel Fin.
Poivre.

PRÉPARATION

Dans une sauteuse, faire revenir l'es morceaux d'agneau.
Ajouter l'oignon émincé. Faire revenir à feu plus doux 4-5 mn de plus.
Mouiller avec 30 cl d'eau. Ajouter l'Ail, la CC de Curcuma, de Cumin en Poudre de Ras El Hanout et la 1/2 CC de Paprika. Poivrez et saler très modérément.
Ajouter une dizaine d'Olives et la peau d'un Citron confit détaillée en lanières de 1cm préalablement rincée.
Verser le tout dans une cocotte en fonte, plutôt que dans le plat à tajine. Couvrir et mettre au four pour 2 heures à 120 °. Faute de cocotte en fonte, faire cuire dans la sauteuse couverte sur le feu à petite ébullition.
Au bout des 2 heures de cuisson, retirer et jeter les olives ayant cuit dans le Tajine. Mettre la peau des 2 citrons confits restants détaillée en lanière de 1cm et le restant d'Olives. Bien rincer et essorer la peau de citron et les olives afin d'extraire le surplus de saumure qui ajouterait trop de sel au plat.
Couvrir pour 30 mn de cuisson supplémentaire.
Au bout des 30 mn, rectifier l'assaisonnement en Sel (si vous n'avez pas rincé, c'est trop salé et c'est foutu...).
Verser le tout dans un plat à tajine et saupoudrer de pluches de Coriandre fraîche).
préparer du boulour, ou, à défaut, du couscous.
si vous avez de l'excédent de ces derniers, vive le taboulé du lendemain (tomates cerises, poivrons, concombre, oignons)
vive l'interculinarité !

Écrit par : pamina | 23/09/2009

J'ai entendu comme vous la très intéressante interview de Guy Harsher. Evoquant l'interdiction du voile, il a ajouté qu'elle devra s'accompagner de mesures combattant la discrimination (à l'embauche, à l'accès au logement,...). Et c'est bien là le problème, car si la première mesure a de bonnes chances de rencontrer l'adhésion d'une bonne partie de la population belge, et donc de pouvoir s'appliquer si la décision politique est prise, la deuxième continuera à butter contre la mauvaise volonté de ceux qui ne veulent pas donner les mêmes chances à Mohammed qu'à Christian. Ces barrières favorisant le repli sur soi, la boucle est bouclée et les discours de rejet s'auto-alimentent de nouveaux arguments à faire valoir dans les forums.

Si je pensais que l'interdiction du port du voile soit une solution à l'apaisement des tensions, je le soutiendrais sans hésiter; malheureusement je crains qu'il n'ait comme résultat que de donner satisfaction à ceux-là même qui par ailleurs sont les premiers coupables de la bipolarisation actuelle. Pour me convaincre du contraire, il faudrait que tous ceux qui réclament cette interdiction à corps et à cris me déclarent sur l'honneur que s'ils étaient patrons ou propriétaires d'un bien à louer, le nom ou la couleur de peau du candidat qu'ils auraient en face d'eux n'interviendrait pas dans leur choix.
Je crains aussi qu'un deuxième effet soit la création d'un réseau musulman d'enseignement, accroissant encore l'influence de l'islamisme (que vous distinguez avec raison, selon moi, de l'Islam) sur les nouvelles générations.

Là où je ne vous suis pas, c'est quand vous semblez dire que la venue de populations étrangères dans notre pays est un choix. Des mouvements de population de cette importance ne sont jamais le résultat d'un choix mais d'une nécessité. Lorsque les gens ont le choix, c'est-à-dire lorsqu'ils trouvent chez eux la possibilité de vivre décemment et en paix, ils y restent. Et malheureusement, l'action des pays les plus développés favorise l'accroissement de ces mouvements migratoires, d'une part en accroissant les inégalités, d'autre part en créant une nouvelle catégorie de réfugiés climatiques.
Peut-être le premier combat à mener est-il là, plutôt qu'à se focaliser sur des phénomènes, certes visibles et dérangeants, mais qui sont les conséquences de nos privilèges de nantis.

Écrit par : MarcDS | 23/09/2009

Une solution de moindre discrimination à l'emploi me semble aisée: stimuler l'entrepreneuriat AUSSi dans les populations allochtones. Lorsque j'entends Edouard Delruelle envisager la nourriture hallal en maison de repos, pourquoi pas? Mais pas comme commodité supplémentaire payée par la collectivité des contribuables, assumant déjà le chômage allochtone à 40 ou 45%. Activons les gens sans formation, subordonnons le chômage au suivi régulier de formation, encadrons la mise en oeuvre de petites entreprises ou de services à la collectivité. Si un italien engage un pizzaiolo de sa région, un maghrebin peut aussi créer son job et des emplois pour ses concitoyens; cela se fait déjà, d'ailleurs, - j'assiste dans la région liégeoise à la renaissance de certains quartiers, à cause du commerce de proximité tenu par des allochtones. Si on ne leur "donne" pas d'emploi, la solution est la même que pour des Belges d'origine: s'en créer... c'est toute la mentalité de ce pays qui est à changer.

Écrit par : pamina | 23/09/2009

A force de trop intellectualiser le débat, on risque de louper aussi bien les origines du problème, telles que l'accueil de populations d'une culture essentiellement différente, que les solutions possibles.
Il faudrait déjà modifier aussi bien les conditions d'accès au territoire pour les non-UE, que les conditions d'obtention de la nationalité, le tout devant être dans un premier temps "à l'essai".

Ne pas se creuser la tête (et le portefeuille de nos concitoyens) pour trouver à tout prix des moyens d'adapter le pays à ses immigrants, mais attendre de ceux-ci la volonté de s'intégrer au pays qu'ils ont choisi, de respecter son identité, ses coutumes et ses lois.

J'en suis d'autant plus effrayé lorsque j'apprends que la population musulmane représente environ 5% de la population de la Belgique... et le bruit médiatique -et autre fait- autour du ramadan, par exemple.

L'acceptation du principe de la multiculturalité, ou l'interculturalité -ou une toute autre définition- qui vise à créer des sociétés parallèles, est une tragique erreur qui mènera inévitablement à des affrontements violents.

Quant aux immigrants à qui cela ne plairait pas, il reste d'autres pays bien plus riches que le nôtre, comme l'Arabie Saoudite ou le Koweit, où je ne doute pas qu'ils seront reçus à bras ouverts ...

Écrit par : jo moreau | 24/09/2009

Il faut voir ce que chacun amène dans "l'inter", cette zone neutre de démocratie, de bien commun. Car là, dans notre culpabilité qui démarre au quart de tour au moindre soupçon de racisme, j'ai l'impression que nous laissons de plus en plus gruger cette part essentielle, par des "culturalités" qui sont périphériques, et doivent rester secondaire par rapport à notre projet de société. Démocratique, égalitaire, telle que définie par la Constitution et régie par nos lois.

Écrit par : pamina | 24/09/2009

Bravo Milquet et consorts !!!!

Les assises de l'interculturalité sont une vaste blague, l'affaire est déjà pliée par le PS et le CDH en tête. Encomissionnement pour ne pas décider de suite, d'autant que des débats ont déjà eu lieu il y a un an et tout a déjà été dit!!!! Mais les politicards n'ont aucun intérêt electoral à appliquer les lois existantes..... Quoi de plus normal, dans les sphères politiques, publiques, administratives d'exiger la neutralité et la laïcité? Liberté oui, prosélitisme non ! De plus on constate bien qu'il ne s'agit pas de liberté de culte mais d'affirmation et de prosélitisme politique. Les islamistes intégristes ont un but: avancer dans les corps sociaux et imposer leur vues rétrogrades et extrémistes. Nos libertés fondamentalles sont déjà battues en brèche et ce n'est pas la prise de position des politiques qui me rassurera, les citoyens parlent mais ils n'écoutent pas. Que faire d'efficace et de concret. Sur ce sujet, le temps n'est plus aux palabres mais à l'action.

PS: Selon ce que la presse a relaté, toutes les tendances et opinions sur la question ne sont pas représentés ou sous-représentés par rapport au pro .....

Écrit par : HUPEZ | 27/09/2009

copié de facebook (sur lequel j'avais trouvé les coordonnée de Mohamed Sifaoui)
Mohamed vous a envoyé un message.

--------------------
Re : blog, islam, islamisme

Chère Madame,

Je n'ai pas eu le temps de consulter mes messages durant mon séjour à Bruxelles. Je viens donc de prendre connaissance du votre.
Je tenais tout simplement à vous remercier. Je compte m'engager davantage dans le débat belge (qui doit d'ailleurs être un débat européen) et j'essayerai à travers les associations de faire désormais une intervention par mois pour réaffirmer les idées que nous partageons. Tenez bon, si j'ose dire, ce combat n'est pas simple. Raison pour laquelle il faudra être clair sur le distinguo à faire entre les musulmans qui se reconnaissent dans les valeurs universelles et les fanatiques que nous devons combattre tous ensemble.

Bien à vous

Mohamed
--------------------

Écrit par : pamina | 27/09/2009

cordonnéeSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS

Écrit par : pamina | 27/09/2009

Voici ce que j'ai glané sur un site contre le foulard, un islamiste est intervenu !! Interpellant non?

Pas très réjouissant! Un commentaire sur le site :

http://www.lanouvellegazette.be/actualite/belgique/2009-06-23/nouveaux-elus-bruxellois-pretent-serment-710561.shtml#ancre_commentaires

commentaire:
Mohamed
petit belge! Bruxelles est déjà à 85% a nous par la volonté d’Allah! Vos hommes politiques eux l’on comprit et se prosternent devant nous pour avoir nos voix! Bientot nous créerons nos propres partis et nous n’aurons plus besoins des collaborateurs tels que le P.S, écolo et Cdh. Nous allons vous conquérir par le ventre de nos femmes! Commence a t’ntégrer petite nation bientot morte, le grand Islam avance, avance! Les mécréants seront nos esclaves! Dieu est avec nous! Inch Allah!

Écrit par : HUPEZ | 04/10/2009

bonjour
je ne croyais pas à la naïveté de certains en s'imaginant un seul instant qu'un musulman va engager quelqu'un d'une autre confession que la sienne...et le delruelle de quoi se mêle t'il ! de la viande hallal dans des maisons de repos!! c'est à cause de ce genre d'imbécile que se développe les hostilités car nous avons difficile à comprendre que l'on force l'hôte à s'adapter à l'envahisseur et non le contraire...je l'ai déjà écrit dans un de mes commentaires en réponse à un communiqué de vigilance musulmane que nous avions déjà fait suffisamment de concessions à leur obédience , un point c'est tout et c'est surement pas quand je lis des articles comme ceux dans la libre qui me feront changer d'avis..


Le Numéro 2 d'Al-Qaida, Ayman al-Zawahiri, a promis dans un message vidéo de continuer à verser le sang des Occidentaux pour venger les "crimes" commis contre des musulmans, a indiqué lundi le centre de surveillance des sites islamistes, IntelCenter.

Écrit par : jacques legrand | 05/10/2009

Moi, de l'hallal dans les maisons de repos, je dirais: pourquoi pas. Le repas d'emmaus qui s'appelerait l'assiette de Fatima, ça ne me gêne pas: des marginalisés resocialisés par le travail; pourquoi pas, une organisation de ce type en repas Hallal (comem l'Escale à Liège, par exemple).... Pour autant que cela ne coute rien à la collectivité; mais s'il s'agit de puiser sur la maigre partie subventionnée et que mamie se mette à la merguez..... suis moins d'accord. Par ailleurs j'adore les merguez

Écrit par : pamina | 05/10/2009

Les commentaires sont fermés.