Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

20/08/2009

Commentaires sur le billet d'Aristote (2)

 


 

Commentaires

bonjour
Faut faire quelle démarche pour devenir boutonneux ? humour...

Écrit par : jacques legrand | 20/08/2009

ah, Jacques est un crypto-maso, aimant se faire pincer jusqu'au sang lollllllll. Ton pps était GENIAL (celui de la femme sur la plage)! il suit son cours lolllll

Écrit par : pamina | 20/08/2009

Je ne connaissais pas la réflexion de Jefferson. Il est amusant de la mettre en relation avec celle de son presque contemporain Saint-Just "le bonheur est une idée neuve en Europe".

Écrit par : hughes_capet | 20/08/2009

oui: d'où le "en Europe" de ce dernier, peut-être. Mais on peut frémir de se rappeler la conception qu'il en eût, et contribua à établir pendant la terreur Brrrrrrrrrr. mais ça, c'est une autre histoire; après Hobbes, et avec Rousseau. Quel paradoxe quand même que les idéologies les plus "libérales" aient contribué aux pires totalitarismes!

Écrit par : pamina | 20/08/2009

L'homme est une sale bête, Pamina. Et il est diposé à masquer ses turpitudes par n'importe quelle idéologie ou religion. Le chrétien des croisades avait une conception bien à lui de l'amour du prochain, surtout si celui-ci était juif ou musulman. Il l'aimait comme le cannibale aime le missionnaire, juste retour des choses.

Plus sérieusement, et à titre personnel, je veux bien que l'état s'occupe du bonheur des citoyens, mais je ne veux pas qu'ils'occupe de me rendre heureux. Vous savez les premiers qui ont développé les congés payés pour les ouvriers en Europe, ce ne sont pas les tenants français du Front Populaire de 36 comme on nous le raconte mais les fascistes italiens (avec le doppolavoro, l'après-travail) et les nazis avec les programmes Kraft durch Freude, la force par la joie.
L'idée était évidemment qu'un ouvrier disposant de loisirs à bon marché allait êtreplus rentable et efficient que s'il était épuisé par le travail incessant.
J'ai l'impression de sentir fondre mes neurones sous la chaleur, donc, je suis sans doute confus mais je dirais que comme la religion, ou la morale , le bonheur est personnel et donc relève de la sphère privée de chacun.

Écrit par : hughes_capet | 20/08/2009

oui, d'accord, Hughes: mais encore faudra-t-il accorder ces bonheurs individuels. Attention, loin de moi l'idée d'une définition du bonheur par l'Etat. mais des conditions nécessaires au bonheur, peut-être? La question n'est pas facile... on verra avec Hobbes ;0)

Écrit par : pamina | 20/08/2009

Pour les conditions c'est autre chose. Et puis, il faudra distinguer les "liberty of" et "liberty from"

Écrit par : hughes_capet | 20/08/2009

oui, les libertés positives et negatives aussi. A l'aide....

Écrit par : pamina | 20/08/2009

Je tombe par hasard sur ce texte, je le survole.
Je constate qu'il y a des sauts un peu vagues.
Du bien de la Communauté au bonheur de ses individus : ce n'est pas pareil.
Et du bonheur aux Indicateurs de bonheur : c'est encore plus aléatoire.
Donc, en vitesse : les indicateurs sont des constructions simplistes à destination des dirigeants et agrégeant des informations toujours mises en CHIFFRES !
L'indicateur IDH du PNUE mesure le développement humain (soit des services collectifs pour le bien des éléments de la collectivité, dont la plupart sont des "droits humains" (Dr.de l'Homme): scolarité, santé, etc.
Le bonheur individuel est tout à fait non collectif ! POINT FINAL !
Enfin, le premier devoir des dirigeants de l'état pour le bien de la collectivité est d'assurer son alimentation ! Sans elle, c'est l'émeute assurée. Nos sociétés repues ont oublié ce fait, à l'ordre du jour avec la démographie (que seule la Chine a fait l'effort et le BIEN de maîtriser), les agrocarburants (le bonheur de nos chères bagnoles d'abord !) etc.
Bonne réflexion. Car la "sagesse" que vous désirez ne peut être à l'abri des tensions de nos communautés...

Écrit par : chabian | 20/08/2009

Dites nous, Pamela, c'est quoi votre métier ?
Prof de philo à l'ULg, cela fait un moment que je me le demande...

Écrit par : Anonyme | 21/08/2009

@chabian "tombé ici par hasard", j'imagine que vous n'avez pas pris la peine de lire ce qui précède: ce texte fait partie d'une réflexion d'ensemble. Il est le premier d'une série destinée à confronter des opinions, et non à dispenser des vérités toutes faites, du genre: "Le bonheur individuel est tout à fait non collectif ! POINT FINAL ! ". Les idéologies, aussi généreuses soient-elles, commencent d'ailleurs avec cette expression définitive...
Votre réaction me montre à quel point, en effet, la tâche est longue et difficile. Bienvenue néanmoins dans ce remue-méninges, si du moins vous pouvez une temps laisser le "vite" et le "rapidement" peu propice à la réflexion pondérée.

P.S. Pour ce qui est des indices de bonheurs etc, vous trouverez des articles en lien, permettant de "creuser" le sujet, et d'affiner ce qui vous paraît des approximations. Mon but est de donner des clés, de temps à autre des opinions, mais jamais des vérités. Il est aussi de laisser des portes entrouvertes, pour donner à autrui l'envie d'y aller voir...

Écrit par : pamina | 21/08/2009

@anonyme: ttttt... la question est:Un prof d'unif se compromettrait-il à la vulgarisation sur un blog? A vous de voir... pt'êt bien que oui, pt'êt bien que non lolllllll. En fait je dirais: entre les deux lollllll

C'est moins ce qu'on fait que ce qu'on est -et ce qu'on aime- qui nous définit. Donc: je suis une historienne de formation, dévoyée en histoire des mentalités, puis en philosophie. Et en information/communication aussi. Pas marketing, hein! Techniques d'information/documentation. J'ai aussi connu récemment l'honneur d'être censurée lors de la publication d'un texte scientifique: ce qui m'a scandalisée, mais me rassure tout compte fait quant à l'importance, l'impact de cette arme qu'est la pensée. Je considère en fait que cet "accident" est mon plus beau diplôme.

ça suffit comme confession, Monsieur Anonyme? -j'aime aussi le Curry d'agneau, les plats au safran, Tolstoï, Jonathan Coe, Elvis Presley et Jean-Sebastien Bach, Ucello et Miro, Rodin, les gardenia et les tulipes. je porte Organza de Givenchy :0) -ça, c'était vraiment la sphère intime lolllllllllllll

Écrit par : pamina | 21/08/2009

bonjour

elvis presse-les et orgasme avec givenchy ah que..oui , c'est vraiment de la sphère intime...j'adore aussi les plats au curry et au safran et surtout les billets de Pamina...vas-y pince-moi , je suis taquin aujourd'hui..quid de martine à la plage

Écrit par : jacques legrand | 21/08/2009

Madame Quidam aime assez que vous aimiez le curry d'agneau et les plats au safran.. de vrais petits bonheurs individuels ;-))
Merci pour cette réflexion passionnante, j'ai hâte de lire la suite!!

Écrit par : quidam | 21/08/2009

@quidam: je peux aussi vous partager ma recette de scampis au pastis (et curry)??? mmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
@jacques legrand: tttttt oui, on dirait :0)))

Écrit par : pamina | 21/08/2009

Censurée par vos pairs...
Intéressant, vous voilà donc un peu de la planète des fractales de Benoit Mandelbrot...

Ucello et Miro... J'aurais pensé Escher aussi.

Ah Bach...

Auriez vous lu "les brins de guirlande éternelle" de Douglas Hofstadter pour nous proposer de tels choix ?

A quand les recettes promises ?

Écrit par : Plots | 21/08/2009

Censurée par vos pairs...
Intéressant, vous voilà donc un peu de la planète des fractales de Benoit Mandelbrot...

Ucello et Miro... J'aurais pensé Escher aussi.

Ah Bach...

Auriez vous lu "les brins de guirlande éternelle" de Douglas Hofstadter pour nous proposer de tels choix ?

A quand les recettes promises ?

Écrit par : Plots | 21/08/2009

@plots: et Rembrandt et Bellini, Louise Bourgeois et Wim Delvoye aussi (le gothique, pas les cochons, par contre lollllll)... Escher me fait paniquer (comme Rachmaninov): ça me déstabilise terriblement de ne jamais savoir quand le basculement d'image s'opère, ou de chercher à revoir la chose que j'ai vue, mais je ne sais plus où ni comment. Par contre, super exemple pour vulgariser la phénoménologie.
Pour cette histoire de censure, le plus ridicule est que j'ai simplement mis un bémol à l'encensement d'un ponte défunt, expliquant qu'il y a un au-delà à la pensée d'un notable dont l'ouvrage majeur date de 1963. Oh sacrilège! 14 paragraphes modifiés sans mon accord dans un texte publié (et que je récuse par conséquent). Je n'en suis toujours pas remise...
Non, je n'ai pas lu,.... mais le titre m'inspire.

Écrit par : pamina | 21/08/2009

je n'ai pas suivi mais quelqu'un à quelque chose contre Ucello ?

Écrit par : hughes_capet | 21/08/2009

J'ADORE!!! vais le voir demain, d'ailleurs nanana! (national gallery, of course)

Écrit par : pamina | 21/08/2009

bon, alors, je fais la cuisine comme je donne cours, je vous cite les ingrédients et un mode opératoire souple, faites votre popote personnelle à partir de cela.
sauter les gambas/scampis ou autre délicieuse chose à l'huile d'olives, ajouter un trait de pastis, flambez. réserver. NE PAS BOIRE AU GOULOT...quoique, si l'alcool était éventé...???
éplucher deux échalottes roses; couper fin; éplucher une demie pomme; couper en petits dés. faire fondre l'échalotte dans un peu de beurre (ps pour les profanes, dont ma fille: ça ne fond jamais tout à fait, on entend par là: laisser devenir très tendre). ajouter les pommes. mouiller un peu, à plusieurs reprises selon évaporation. ajouter un trait de curry. ajouter un peu de pastis. Liez avec de la crème allégée. là, vous avez le choix soit de servir ainsi (en petits morceaux), soit de passer le tout. ça dépend de mon humeur, en fait... OTEZ LES DOIGTS DU POELON, je sais que ça sens bon, mais on ne touche pas. Sauf moi :0)))
c'est tout simple, et tellement bon mmmmmmmmmmmm je salive comme le chien de pavlov lolllll

Écrit par : pamina | 21/08/2009

et vous faites tout cela en wonderbra ou en aubade... le modèle nous intéresserait aussi... vous imaginer cuisiner des scampis en aubade de bach, ivre de pastis...

aaaaaaaaaah

Écrit par : le passager clandestin | 21/08/2009

c'est fini les fantasmes? j'ai trois ans de moins que Sharon Stone, mais pas le même chirurgien... lolllllllllll
Vais vous coller mon mari pour une ptit' discussion, moi...

Écrit par : pamina | 21/08/2009

trois ans de moins que Sharon Stone...
Ah bon ?

Écrit par : Anonyme | 21/08/2009

Dites, et pour le Curry d'agneau et les plats au safran ???

Écrit par : Anonhymne | 22/08/2009

Euh... Excusez-moi, je suis nouveau sur votre blog, mais où est passé le texte ?

Écrit par : Anonhymne | 22/08/2009

je clos les commentaires ici, le post a été transféré le jour suivant... donc continuez la discussion là (pas sur Sharon stone, les wonderbra et les saoûlerie de pastis), hein?

Écrit par : pamina | 25/08/2009

Les commentaires sont fermés.