Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/06/2009

Un olivier, des huiles extra-vierges

J’ai écouté ce matin l’intervention de J.M. Javaux sur RTBF –avec une réelle déception. Eludant avec talent les questions embarassantes, refusant les positions qui fâchent, témoignant de la foi naïve d’un premier communiant, il m’a paru tout à coup coller aux caricatures que certains MR diffusent sur Ecolo et leur co-président. Je lui trouvais de la carrure, ses propos de ce matin étaient carrément étriqués. La chansonnette qui précédait ses propos n’était pas pour démentir le stéréotype de l’idéaliste décalé. 


Ainsi donc Ecolo, qui a collecté nos voix sur l’éthique et la bonne gouvernance, le désir de renouveau, une aspiration à autre chose, autrement, choisit de planter un nouvel olivier. Ce que j’en vois, c’est qu’on va garder les mêmes huiles, même si elles n’ont rien d’extra-vierges, causer d’éthique la bouche en cul de poule, repeindre les façades et pour ceux qui depuis longtemps occupaient le balcon, leur trouver une arrière-cours, genre consultance d’ASBL.

La candeur d’Ecolo me sidère: nous avons eu droit depuis le 7 juin à la grandiose intervention de Daerden, symptomatique acolyte de di Rupo lors de la proclamation de la victoire (?!) socialiste; la non moins extraordinaire sortie de Happart, qui se voit très bien en ministre de l’agriculture face à des Verts, dont l’électorat est selon lui renforcé par le FN; enfin la gigue dansée par Guy Coëme, condamné dans une des premières affaires PS, nanti en consultance dans une intercommunale avant sa réélection comme bourgmestre, qui lui non plus n’a rien fait que de très légal, vu que ce n’est pas illégal. Qu’on m’explique que le PS du passé occupe autant de place à l’heure présente et qu’on m’explique, surtout, ce que le PS d’aujourd’hui a fait pour réparer ses erreurs d’hier. Vous avez entendu parler des remboursements du Californiagate, vous? Vous avez entendu parler du remboursement des formations québécoises par Méan au Forem? Parler, oui, mais concrètement? C’est vrai, il faut s’occuper de choses essentielles, la crise, l’emploi... Fuir l’une aux Canaries, entre amis PS -3500€ de frais de bar pour un All-inclusive 5* de 11,500€-, constater que pour le second, on tourne en rond comme sur le circuit de Francorchamps, mais quand on le regarde d’une loge VIP au prix de 2000€, cela prend un tout autre relief, c’est vrai. Parlons, parlons d’autre chose. Passons, passons à autre chose. Un coup de goupillon, un coup de vermillon, voici le ps nouveau, tout frais, tout beau. Pour les contribuables abusés, soyez assurés, chers administrés, que nous serons plus discrets. Tiens, n’avais-je pas écrit un billet sur l’impunité?

Comme tant d’autres, je rêvais de partir sur de nouvelles bases, non de rénover mais de reconstruire, car des rénovations souventes fois promises, je n’ai jamais vu sortir que du rafistolage; je rêvais d’une rupture, d’un électrochoc, d’un courant d’air qui dépoussière, d’un frisson peut-être à l’idée que tout pouvais changer. En fait, je crois que j’imaginais qu’Ecolo pouvait, à l’échelle d’un mouvement, avoir le dynamisme charismatique d’un Obama, son audace et son courage. Je me suis trompée. Je me sens trompée. Pas de “Yes we can” aujourd’hui: juste un “It would be possible we could”...

D’ailleurs comment y croire encore, quand Javaux nous a bassiné pendant la campagne qu’Ecolo n’est ni de droite ni de gauche, mais que ses propres militants pensent les alliances en termes idéologiques passablement ringards? “La gauche progressiste...“! Si seulement nous pouvions régresser, revenir 20 ans en arrière, remonter le cours de cette Wallonie en déliquescence, réinvestir tout ce qui a été galvaudé, détourné, monopolisé, usurpé, gaspillé, je parle d’argent, je parle de talents, je parle d’énergies...

Que retenir de tout ceci? On reprend les mêmes, on recommence, on ajoute un pt’it oiseau sur la branche. L’éthique et la gouvernance? Ça fait 10 ans que di Rupo s’applique, paraît-il. Il m’eut paru logique de lui offrir de nettoyer ses écuries à temps plein, pendant 5 ans; il n’en sera rien. Nous sommes bons pour continuer à stagner dans la vase, même si poussent des éoliennes pour égayer le paysage. Heureusement pour les pontes, le maintien du Parti au pouvoir permettra de trouver des portes dérobées, des sinécures bien rémunérées, des consultances grassement payées. Tiens, quand on voit le nombre de postes qu’occupe la grassouillette Edmée de Groeve, tant qu’à favoriser l’emploi, ne pourrait-on les répartir? Ou y a-t-il telle indigence de cerveaux wallons que nous importions désormais les neurones flamands, pour les surcharger à ce point et de pouvoirs, de mandats et de revenus?

Mes pronostiques: terminée la parade du Paon, le PS rappellera au petit poucet qu’il est peut-être sympathique, mais pas vraiment indispensable. Les élections de 2014 (si du moins la Flandre, confortée dans sa vision de l’incurable Wallonie corrompue et fainéante, ne prend pas le large avant):  PS +2, Ecolo -6, Cdh +2, MR +2. Et clairement, je vois à gauche du MR, à droite d’Ecolo, un boulevard turquoise pour tous les libéraux-sociaux-environnementaux qui aujourd’hui se sentent floués. Par qui? Par quoi? Par un système particratique qui use et abuse de nos voix, en nous privant du droit élémentaire d’avaliser la coalition gouvernementale. Car hier, les 72 électeurs d’Ecolo ont choisi l’avenir de la région wallone pour 5 ans. Laissez-moi au moins dire ce que j’en pense –ou rendez-moi ma voix.

Commentaires

Chère Pamina

Je ne suis pas bien sûr que le créneau du 07h40 soit le plus indiqué pour faire les grandes annonces qui vont changer le monde.
On peut regretter le système électoral, le mode de désignation des coalitions, le choix de l'attelage... on peut aussi ne pas abdiquer de son devoir de vigilance citoyenne.

Je rêve d'avoir (un peu) du temps qui me permettrait, avec d'autres citoyens, d'être quelque peu comptable des déclarations gouvernementales qui, à Bruxelles, en Wallonie et à la CF ne manqueront pas de baliser les 5 années qui viennent.

Aligner les promesses, recenser les acquis ou les manquements. Equitablement.

Chiche ?

Écrit par : Sven | 16/06/2009

Oui, vous voyez un boulevard entre le MR et les écolos, moi je vois plutôt un boulevard à la place du PS. On aurait du avoir une coalition avec le MR, celle avec le PS est déjà foireuse. Pourtant, je me situe plutôt à la gauche de la gauche, c'est vous dire. Mais pourquoi les électeurs voteraient-ils pour un nouveau PS ? Ils ne veulent pas d'un changement. Les écolos sont aussi un peu coupable, je crois que beaucoup plus de gens se seraient rallié à leur cause, si ils avaient clairement indiqué leur engagement à gauche... du coup, ils auraient peut-être pu gouverner uniquement avec le CDH...

Sinon, j'aime bien votre "It would be possible we could", ça m'a bien fait rire.

Écrit par : Siko | 16/06/2009

Je comprends (et trop bien même) votre ressentiment vis-à-vis du PS. Cela dit, je suis certain qu'Ecolo ne va pas dans cette coalition à l'aveugle. Di Rupo se rend bien compte qu'il n'a plus vraiment le choix, il doit en passer par une réforme éthique de son parti. S'il venait à ignorer les exigences des Ecolos en termes d'éthique, il se retrouvera sanctionné bien plus lourdement encore. Mais restons objectif : le PS fait encore près d'un tiers des voix dans ce pays (39% en Wallonie)et son leader liégeois, Daerden, obtient 63580 voix de préférences (ce qui fait près d'un liégeois sur 5, de quoi craindre pour la santé mentale de la Cité Ardente)... Doit-on, peut-on ignorer le choix de ces électeurs? Personnellement, je ne désire pas plus que vous voir arriver Daerden, Coeme et consort au pouvoir, je militerai même bec et ongles pour qu'on retire à "papa" tout portefeuille ministériel où il aurait à gérer notre argent (car c'est le nôtre et pas le sien, je tiens à lui rappeler).
Ecolo a muri, ce n'est plus le petit Poucet de 2003-2004, et Jean-Michel Javaux a plus que pesé le pour et le contre de chaque possibilité. Le fait est que chacune recèle de son lot de poison et qu'il fallait bien trancher. Comme vous le soulignez d'ailleurs, ce sont 72 délégués du Conseil de Fédération qui ont eu à se prononcer. Délégués élus par tous les membres du parti, ce qui reste, à mon sens un gage de démocratie.

Écrit par : wynydis | 16/06/2009

oui, mais il reste invraisemblable qu'en démocratie, ce soit en définitive les 72 grands électeurs d'un parti démocratique qui fait moins de 20%, qui DECIDENT de la coalition à la tête d'une région, sans que nous n'ayons à nous prononcer sur cette interprétation de nos voix, et ni ne soyons appelés à valider la proposition. J'aurais fait la même remarque s'ils avaient choisi le MR: le principe n'est pas acceptable. Il faut un second tour, ou alors un scrutin majoritaire: ce que je ne souhaite pas.

Écrit par : pamina | 16/06/2009

Pamina,
Dans ce cas, il serait indispensable de revoir toutes les procédures électorales qui régissent ce pays. Quant à moi, je préfère qu'on ne nous parle jamais de scrutin à 2 tours, car on en serait réduit à un duel rouge/bleu... Je crains de n'y jamais trouver mon compte.
Oui, ce sont 72 personnes qui se sont prononcées, c'était préférable que les co-présidents le fassent en catimini? Ou alors laisser la main à Di Rupo ou Reynders? Jean-Michel Javaux a anticipé sur une situation qui n'avait rien de simple. Je salue son courage.

Écrit par : wynydis | 16/06/2009

Et ces 72 personnes ont au préalable consultés les membres en AG.

Écrit par : Jean-Marc | 16/06/2009

Quel est le plat de lentilles que cet Esaü de Javaux a accepté ? A croire que Di Rupo le tient par les..., enfin les choesels.
Il n'a même plus d'exclusive quant aux ministres PS. A croire que l'idée de jouer la cinquième roue de la cariole gouvernementale wallonne le fait se pâmer.
Parce que s'il compte sur la loyauté de son partenaire cdh pour en remontrer aux socialistes, il va vite être déçu. En tout cas si ce petit monsieur entre un jour dans l'histoire ce sera aux côtés d'un Degrelle, d'un Doriot ou d'un Darnand, parmi ceux qui ont trahi l'espoir que leur peuple avait mis en eux.

Écrit par : hughes_capet | 16/06/2009

je ne parle pas nécessairement d'un scrutin majoritaire, mais du droit à se prononcer sur la coalition; que le choix d'écolo soit validé démocratiquement par ses membres, n'en fait pas un choix démocratique au niveau de la région: ce sont les membres représentants d'un parti non majoritaire qui établissent une coalition, l'ensemble des citoyens n'a plus à se prononcer là-dessus...
Imaginez qu'en flandres, 30 électeurs de la NVA décident de l'alliance gouvernementale... et donc du programme. comment réagiriez-vous?

Écrit par : pamina | 16/06/2009

Mais que voulez-vous à la fin Pamina?
Qu'Ecolo gouverne seul? ...

Moi je regrette ma voix au CDH. Après coup (évidemment...), je voterais MR par contestation.

Écrit par : Ben le gueux | 16/06/2009

@jean-marc: cela ne change rien au principe, vous confondez la démocratie au sein d'ecolo, et le fonctionnement démocratique au niveau de la région; il est anti-démocratique qu'ecolo (ou le PS, ou le MR, ou le CDH) choisisse une coalition et que les citoyens, qui ont réparti leurs voix, ne soient pas consultés sur la coalition déterminé par les présidents de partis (qu'ils aient ou non consulté leur base). C'est de la particratie, et jamais elle n'a été aussi avérée qu'aujourd'hui.

Écrit par : pamina | 16/06/2009

J'ajoute qu'il reste la possibilité d'écrire à Ecolo pour mettre un peu de pression...

http://web4.ecolo.be/spip.php?page=contact&id_auteur=1

Écrit par : Ben le gueux | 16/06/2009

@ ben le gueux: je veux pouvoir me prononcer sur la coalition que les présidents de partis m'imposent, en interprétant ma voix à leur guise; car j'ai voté ecolo par conviction qu'il faut repenser le monde, l'economie, nos comportements, qu'il faut initier un renouvellement en profondeur; mais j'ai voté ecolo aussi, ou surtout, à cause de l'éthique et de la gouvernance, incompatibles dans l'état actuel avec le ps non comme idéologie, mais comme parti. Sans possibilité de se prononcer sur les coalitions, la particratie va déboucher sur un paradoxe: il faudra donc voter contre son idéal, mais pour le mr, si on veut en finir avec l'hégémonie socialiste? Est-ce la la politisation citoyenne dont je rêve? non, ce sera une réponse particratique à un défaut de démocratie. Mais comment en sortir, alors?

Écrit par : pamina | 16/06/2009

oui, j'invite les électeurs "turquoises" d'ecolo à se manifester auprès du parti. parce que l'affirmation de Durand que l'électorat d'Ecolo est de gauche, ben, moi, elle m'est restée dans la gorge comme un gros noyau d'Olivier; Javaux et elle se sont refusés à se prononcer AVANT les élections, laissant le choix à l'électeur. D'accord. Et maintenant, il l'a, le choix, l'électeur?
De toute façon ce n'est pas qu'ecolo soit de gauche qui me gène, c'est qu'il s'allie au PS. franchement, ça me gènerait moins qu'il récupère le PTB.

Écrit par : pamina | 16/06/2009

@pamina : Non, pas contre son idéologie. Souhaiter au contraire que le parti avec lequel on partage cette idéologie grandisse.

Écrit par : Anyss | 16/06/2009

@Anyssa: on vient de sortir des élections et quel est l'objectif? que le parti grandisse??? logique particratique...

Écrit par : pamina | 16/06/2009

@Pamina : Heuuu, ben oui, grandisse. Je vois mal comment on pourrait espérer changer les choses en gardant toujours les mêmes au pouvoir, à savoir une fois PS, une fois MR. Plus Ecolo ou un autre parti obtiendront des voix, plus ils auront la possibilité de défendre leur position et programme respectif. C'est bien de la démocratie.
Je trouve qu'il n'y a pas assez de "concurrents" aujourd'hui pour faire un système à 2 tours. On se retrouverait toujours avec les mêmes coalitions... Quel intérêt ? On pourra "choisir" cette fois ? Mouais...

Écrit par : Anyss | 16/06/2009

Pamina à raison, enfin je le pense très sincèrement, nous sommes sous le règne des particrates présidentiels, nos voix ne comptent plus que pour donner un peu de couleur à leur décision, enfin cela leur permet d'interpréter à leur guise...

A la limite, que le premier parti (en %) organise l'information me parait un moindre mal, mais ici un parti qui sort troisième avec le seconc meilleur score de toute son histoire s'autorise de décider....


Et d'abord c'est quoi un parti ? Une simple association de fait qui ne bénéficie d'AUCUNE légitmité au sens Constitutionnel.

Demain on monte l'association des majorettes du quartier et à ce tarif la demain on décide de la gouvernance Wallonne...

Écrit par : olivier | 16/06/2009

un club de pom-pom girls. "Les turquoisettes" ;0)

Écrit par : pamina | 16/06/2009

bonjour
arrêtez de vous lamentez contre vous- même puisque vous n'avez pas su voter autrement que traditionnel sachant pertinemment bien qu'il aurait été impossible de gouverner sans 3 des quatre partis en lice pour le pactole...d'autant qu'à 15 jours des élections , les sondages indiquaient 2 entre 15/20% et deux entre 25&30
A moins que vous n'ayez cru qu'Ecolo allait rafler toute la mise ou du moins remplacer le PS en terme de % !! hélas pour vous , dans l'isoloir , tout peu encore changer à la dernière seconde..la preuve pour le PS
au contraire de vous , j'ai quand même voté LiDé même en sachant que cette voix ne servirait peut-être à rien !! et je n'ai aucun regret...tandis que vous , c'est tout le contraire...qui a eu raison ou tort ??

Écrit par : jacques legrand | 16/06/2009

ben j'aurais pas voté Lidé pour booster le ps dehors, hein? ;0) de toute façon je ne me lamente pas sur le choix d'ecolo, je me lamente sur le fait que l'électeur ne peut démocratiquement se prononcer sur la coalition... c'est tout. on aurait un deuxième tour et cette coalition sortirait majoritaire, je m'inclinerai, point barre. Mais là, le choix du prince, c'est le fait du prince. Et je ne suis pas d'accord.

Écrit par : pamina | 16/06/2009

@ Jacques

Voter MR, c'était voter Reynders, j'ai du mal...

Voter PS, c'etait ne pas sanctionner pour les magouilles, j'ai du mal

Voter Lidé : C'était voter pour un parti qui n'est en aucun cas en mesure de gouverner quoi que ce soit

Voter PTB ou du genre, on je suis pas encore dingue

Voter Ecolo c'était le seul choix en décidant par élimination..., on ne m'y prendra plus...

Désormais et tant que le scerutin sera tel qu'il est, j'enverrai un recommandé avec une procuration aux 4 partis, et qu'ils se démmerdent...

Écrit par : olivier | 16/06/2009

Soyons sérieux deux minutes : Autour de moi les gens ne cessent de se plaindre des "vieux partis", pire, un de mes amis qui ne cesse de se plaindre a pris sa carte du PS. Sa raison? Il faut soutenir une équipe surtout quand elle perd... Mais dites moi, à voter pour ces partis traditionnels que vous semblez ne pas vouloir voir au pouvoir (1/3 des voix pour le PS et 1/4 pour le MR, n'êtes vous pas, vous, Belges, Wallons, en totale contradiction?
Je suis, et je ne le cache pas, Ecolo depuis mon premier vote, et rien, absolument rien dans ce qui vient de se passer ne me choque. Bien sûr, une alliance avec le PS ne me réjouit pas, avec le MR non plus. Mais j'ai fait le choix d'un parti qui pratique ce qu'il prêche, qui a l'opportunité de monter au gouvernement, de faire ENFIN bouger les choses.
Quand il est nécessaire de faire une alliance, en y apposant ses conditions, il faut la faire. Vous ne vouliez plus de Daerden, de Reynders, de Di Rupo, de Ducarme... Il y avait des dizaines de listes, des plus utopistes au plus réalistes... Mais non, le Wallon préfère faire le mouton (ou l'autruche) et garder ses habitudes. Si les gens avaient un peu de bon sens, ils sauraient que le PS est un vieux parti dépassé (depuis 30 ans au moins), mais comme ils ont encore voté en masse pour lui, il faut faire avec.
Si les Ecolos avaient fait une alliance avec le MR, on aurait eu droit à des qualificatifs tels que "protituée du capitalisme".
Ce pays est d'une complexité folle à contenter. Il aurait suffi de lire un bref résumé de chaque programme pour savoir qui apportait quoi, mais cela semble encore une fois trop en demander. On préfère se boire une bière sous le regard jubilatoire des affiches de "Papa"...
Les élections, c'était le 7 juin, c'était là qu'il fallait refaire le monde.

Écrit par : wynydis | 16/06/2009

wynydis, rien empechait ecolo de respecter le choix de l'électeur et d'opter pour l'asymétrie et qu'on vienne pas nous dire qu'il fallait deux coalitions identiques, ca c'est des conneries de particrate.

De plus, Ecolo a mené l'électeur dans le brouillard, ils n'avaient qu'à dire que si le PS restait fort, ca serait l'Olivier. Huytebroeck a eu les couilles (si j'ose dire) de l'annoncer clairement, avant de se faire taper sur les doigts.

Ce n'est pas correct, ou alors Ecolo aurait du laisser les prmeiers partis mener l'information et décider ensuite, mais pas comme vous venez de le faire...

Écrit par : olivier | 16/06/2009

De toute facon, je ne rale pas sur Ecolo en particulier, je constate juste que les écolos sont aussi particrates que les autres, rien ne changera....

Écrit par : olivier | 16/06/2009

Je n'ai pas voté écolo, donc je ne me suis pas fait piégé.
Il faut connaître l'historique et la base de départ d'ecolo pour savoir qui ils sont. Posez vous la question de savoir qui sont les personnes qui ont créé un nouveau parti politique en Belgique qu'ils ont labélisé Ecolo.
Une loi empêche-t-elle de s'appeler Toto, Lulu,....ou Ecolo, en lieu et place de Communiste, Lenniniste, ..... ?
Je me trompe certaînement, mais quand je regarde au JT les déclarations des frères Dubié (avec le Jean-Claude qui a revêtu depuis longtemps une autre peau, l'art du camouflage ?) ils déclarent sans ambiguité: A gauche, à gauche !
Pendant la campagne électorale je n'ai pas vu ni entendu un tel discours. Honnête, ou malhonnête ? A vous de répondre.

La changement en Wallonie : nada !
Voter écolo c'est voter socialiste !
Voter cdh c'est voter socialiste !
C'est vrai que Joëlle vient de montrer qu'elle n'était plus la seule à être scotchée au PS.

Allez les casseurs de la FGTB vous avez le champ libre, votre syndicat vous couvre et par la même occasion votre parti.
Peut-être que les verts (oh! au fait ils sont verts aussi) de Joëlle viendront vous donner un coup de main .

Écrit par : Yvan | 16/06/2009

@ wynydis ben... c'est ce que j'ai essayé de faire, en donnant ma voix à ceux qui parlaient le plus de changement :0) -et en plus je l'ai fait par conviction, car je pense qu'il faut un projet alternatif. Mais j'eus aimé qu'on m'annonce la couleur; mon choix prioritaire aurait été de lutter contre les pratiques sclérosées et le parti qui les soutient; ensuite, j'aurais rêvé l'avenir.

Écrit par : pamina | 16/06/2009

allons , redevenons sérieux là..Ecolo à pris la main où le PS devait l'avoir mais le résultat aurait sûrement été le même si cela aurait été directement le PS!! bien qu'une reconduction PS/CDH était encore envisageable en wallonie et CF , par contre , sur BXL , sut été une jamaïquaine.... de toute façon , nous ne sommes pas à un retournement de situation prêt puisque tant que rien n'est officiel , rien n'est fait et beaucoup d'eaux peuvent encore couler sous les ponts..vous pouvez toujours asticoter Ecolo et les mettre en garde...pétition ??...allez Olivier..quelques scuds à Javaux !!

Écrit par : jacques legrand | 16/06/2009

JT RTL TVI :

Jose Happart arrive avec Bayenet (deux touristes Californiens)

Caisses de fraises sous les bras : Happart "beaucoup de rouge un peu de vert"...

"JE ne suis pas pour limiter les mandats députés-bourgmestre"...


alleluia ......


vive Ecolo !

Écrit par : olivier | 16/06/2009

@Pamina :
Quand-même, vous deviez quand-même être au courant que les écolos se situent plutôt à gauche, non ? Je suis d'accord pour dire qu'ils ont entretenu le doute jusqu'à la fin, mais de là à penser qu'ils puissent faire une alliance avec le MR, faut pas exagérer. De toute façon, je suppose que la coalition, si ça ne se passe pas comme il faut (PS continue sur la même voie), volera en éclat et ils prendront le MR par défaut. On est pour l'instant dans la période d'essai. Le PS peut se faire dégager.

Ah oui et peut-être que si Javaux n'était pas très bavard ce matin, c'est peut-être qu'il ne veut pas s'ingérer dans les histoires du PS. C'est à Di Rupo à régler les problèmes propres à son parti.

Écrit par : Siko | 16/06/2009

Vous êtes aveugles ou quoi ?
Regardez le rapport de force en nombre d'élus dans une coalition Olivier ou dans une coalition Jamaïque .

Il me semble qu'il n'y a pas photo quelque soient le belles promesses.

Décidemment en Wallonie c'est plus grave que je ne pensais.
Frank De Win, il est flamand heureusement, sans quoi l'ISS nous tomberais sur la tête.

Écrit par : Yvan | 16/06/2009

Et Bruxelles Yvan ???

Écrit par : olivier | 16/06/2009

C'est vrai que le Happart vient encore de faire fort... :-

Écrit par : Anyss | 16/06/2009

lollllllllllllllll z'avez entendu Reynders sur RTBF? Il trouve qu'en l'état actuel et sans modification du mode de scrutin, ce sont les présidents de partis qui décident des coalitions. lollllllllll Les grands esprits se rencontrent... ou le MR lit "Le bien commun"? Hey, je vais mettre un copyright, ou me faire engager en consultance... lolllll

Écrit par : pamina | 16/06/2009

Pour répondre en vrac, je suis écologiste et pas socialiste, je suis de gauche mais pas communiste. C'est une première chose.

Voter Ecolo n'est pas voter sociaiste, c'est faire un choix de société. Il est clair, il se veut novateur et il a été amplement décrit dans les livres de MM. Javaux, Nollet, Wesphael... Livres que quasi personne ne lit, dommage.

Les socialistes sont pourris, le système de baronnies qu'ils ont mis en place est pourri, et la gestion de Michel Daerden est une catastrophe dont vous n'avez pas idée (on reparlera de sa débudgétisation). Vous le voyez, je sais ce qui se passe chez les socialistes. Je sais aussi ce qui se passe chez les Ecolos et je sais que QUOI QUE NOUS AYONS FAIT après ces élections, nous étions mal barrés, et j'explique :
- Alliance avec le PS = alliance avec un pati bouffé par les affaires
- Alliance avec le MR = alliance avec le système capitaliste responsable de la crise
- Ne pas aller au gouvernement = refuser ses responsabilités face aux électeurs
Dans tous les cas, Ecolo fera des mécontents. Qu'a fait M. Javaux? Il a pris les devant et distribué les cartes. Ce n'est pas de la particratie, c'est de la prévention. Si Ecolo ne reçoit pas les garanties nécessaires, il ne fera pas d'olivier. Je rappelle que nous en sommes encore au stade des négociations. RIEN N'EST JOUE.
Aurait-il fallu attendre la drague forcenée d'Elio ou de Didier pour succomber? Succomber sans rien imposer de notre programme?
Non, je ne pense pas que ce soit le choix des électeurs.
Faut-il qu'un parti dépasse les 30% pour pouvoir décider de tout? Si tel est le cas, le seul parti qui peut légitimement prétendre à diriger la moitié du pays, c'est le PS. Et si ça vous déplait, je vous signale qu'un systèe à 2 tours vous laisserait au mieux le choix entre PS et MR... à méditer, non?

Écrit par : Wynydis | 17/06/2009

Je n'ai pas dit: un système à deux tours majoritaires. J'ai dit: un système à deux tours entérinant les coalitions. ça n'existe pas? soit! inventons-le.

Écrit par : pamina | 17/06/2009

Pamina - Le jeu était ouvert, les électeurs n'ont pas fait le choix du changement ... le MR devient premier parti à Bruxelles juste parce qu'il descend moins ... Le choix de l'électeur ? L'Olivier sortant s'en trouve renforcé ! Que dire ?
Le soir du 7 juin - Quelle surprise de voir le PS faire de tels scores !
On était persuadé qu'une alliance avec le MR allait se faire et puis ... bardaf.
Un paradis écologique sur un désert économique - la rage taxatoire et autres cannabisseries ont fait rentrer les brebis égarées dans leurs rangs respectifs.
Une occasion manquée !

Écrit par : Jean-Marc | 17/06/2009

oui; bon, ça donnera peut-être l'occasion au mouvement réformateur de se réformer, pour coller à son nom, lequel n'est à mon sens qu'une image sans grand contenu. Il est aussi sclérosé que le ps. Mais quand même, reprendre une tournée de barons prolétaires, c'est dur, dur pour les verts turquoises dont je suis...

Écrit par : pamina | 17/06/2009

Je comprends et les résultats n'ont pas donnés la marge suffisante pour prendre un virage à 90° - Ecolo (et CDH) à plus de 50 % - c'aurait été mieux ;-)

Écrit par : Jean-Marc | 17/06/2009

avouez quand même que les aveux de "coeur à gauche" APRES les élections, avec une telle unanimité/majorité de la base Ecolo, donnent l'impression aux transfuges turquoise qu'il y a eu un jeu tacticien, voire politicien. ça, c'est assez désastreux...

Écrit par : pamina | 17/06/2009

Je peux vous dire que les attaques très dures venant du MR durant les deux dernières semaines de la campagne ont poussés les militants Ecolo dans les bras du PS - difficile en effet de faire confiance à un parti qui dénigre systématiquement les fondements même de votre pensée.

Bon, soit dit en passant, je ne fais pas du tout confiance au PS et à sa pseudo-volonté de rénovation.

Écrit par : Jean-Marc | 17/06/2009

Sans vouloir adopter le style évangélique, notez quand même que le Seigneur a dit:
"Il ne faut pas mettre le vin nouveau dans de vieilles outres" lolllllllllll
Les outres crèvent (ça, c'est pas vraiment un problème en ce qui me concerne), et le vin se répand...(ça, s'est triste, sauf si c'est de la piquette, évidemment).
Je le dis sans rire, tant qu'à pencher à gauche, j'aurais préféré le PTB, tiens. J'ai d'ailleurs beaucoup de respect pour le professeur Halleux! Et puis ce n'est pas qu'Ecolo penche à gauche qui me gène; c'est qu'il s'acoquine avec le PS, dont il est difficile d'affirmer que son intelligentsia (terme mal approprié souvent) soit fidèle à l'idéal de Jaurès... J
Vous auriez pu être la nouvelle gauche, une gauche propre. Avez-vous eu peur des metallos, des chauffeurs du tec, des grevistes de la sncb? Où est la démocratie si désormais l'emprise ps sur les rouages de l'Etat, de l'administration fait peur, au point qu'on n'ose plus se passer de lui? posez-vous la question. -mais je vous donne raison, l'électeur vous a placé en situation difficile. Hélas, hélas, nous, nous avons fait ce que nous avons pu... :0)

Écrit par : pamina | 17/06/2009

Personne ne 'acoquine" avec le PS (ou alors tout le monde dans ce pays s'acoquine avec le PS à différents niveaux de pouvoir) - moi aussi je trouve le PTB sympathique - mais bon ...

Je suis indépendant depuis le début de ma carrière professionnelle (et c'est pas nouveau) pas trop concerné par les syndicats et les administrations. Je n'ai jamais été attiré par le socialisme ni le libéralisme. La vision d'Ecolo me convient, je me réserve le droit de changer d'avis à tout moment - mais, je le répète ... il fallait bien choisir avec les pourcentages du 7 juin et choix il y a eu. (le pire ou le moins mauvais - je vous laisse juge)

http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/510000/bruxelles-10-h-30-plantation-d-oliviers.html

Écrit par : Jean-Marc | 17/06/2009

Difficile de ne pas reconnaître l'impact de ce texte et dans l'Edito de la Libre, et quelques traces encore dans l'article publié ici:
http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/510001/ecolo-a-detourne-des-voix-au-mr.html#
Par contre, je ne suis pas d'accord avec le titre. Non, Ecolo n'a pas "détourné" des voix MR; la formulation est maladroite, excessive. J'ai fait un choix en conscience, j'ai mesuré certains risques. J'assume (dans la mauvaise humeur).

Écrit par : pamina | 17/06/2009

Allez un ptit scoop Pamina :

Réponse reçue de Claude Brouir à un de mes courriels la semaine passée (avant la décision ultime) :

Pour terminer par de l’humour, je ne vous demande pas si au PS, c’est Mr Coëme qui vous reçoit ? ;-)

Bien à vous

Claude Brouir

aujour'hui je viens de lui retourner un courriel,

Cher Mr Brouir, note d'humour en retour, ne pensez vous pas que vous allez avoir du fil à retordre avec l'ami José ?

Écrit par : olivier | 17/06/2009

Les commentaires sont fermés.