Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

08/06/2009

Le leader des pertes

S’il est un moment, hier, qui a pu contribuer à décrédibiliser davantage encore la politique, c’est le tour des partis mené par le JT de la RTBF, offrant le spectacle incroyable de 4 présidents heureux et vainqueurs, s’auto-congratulants et se félicitant de la coalition où ils allaient nécessairement prendre place. Il y a un vainqueur –Ecolo; il y a trois perdants, le PS, le MR, le CDH. Et la démocratie. Car plus que jamais, le choix de notre gouvernance nous échappe: la coalition va se décider au niveau des partis, et ne sera pas soumise à l’approbation de l’électeur. Tout au plus lui sera-t-elle présentée comme inévitable, résultant des chiffres issus des urnes.

Les chiffres sont des chiffres. Ce sont les interprétation qui font sens. 


32,77 % des wallons ont voté PS.
67,23% des Wallons n’ont pas voté PS.
Il n’y a pas de majorité PS. D’ailleurs nous ne sommes pas dans un système majoritaire. Hélas, car si les choses avaient été claires, j’aurais pu, comme bien d’autres, manifester clairement mon choix et non faire crédit de ma voix à une coalition que peut-être je ne souhaite pas.

Le PS reste le premier parti avec 32,77% des voix.
Le PS a perdu 4,14% par rapport aux dernières élections.
Le PS a donc fêté hier soir une perte de près de 10% de ses électeurs, et s’en gargarise, revendiquant la main pour constituer la coalition.

J’ai voté pour une saine gouvernance, un esprit d’initiative, une volonté d’émanciper. J’ai entendu di Rupo, j’ai entendu Happart, j’ai entendu Donfut, j’ai entendu Daerden, et surtout la phrase de ce dernier: “L’éthique, c’est une question d’homme”. Précisément, Monsieur Daerden. Nous vous connaissons en tant qu’homme. A vos dires, et à vos actes. Que 63,000 personnes, parmis lesquels d’ex-électeurs FN, vous aient choisi ne changent rien à cette évidence. Vous êtes l’incarnation d’un populisme de gauche dans lequel excelle votre ami missionaire californien, et son émule carolorégien. Le PS des parvenus n’est pas mort: il triomphe arrogamment et médiatiquement, de façon quasiment insultante (e.a. les propos d’Happart sur l’électorat Ecolo).

J’ai le courage en berne. Derrière des chiffres, il y a des gens qui ont voté pour la Wallonie telle qu’elle est, telle qu’elle va; pour conserver leurs avantages, leurs acquis, -non des privilèges de nantis, non, de petits jobs clientélisés, des allocations, des faveurs, des petits à côtés. La médiocrité comme seule ambition, la perpétuation pour horizon, et l’indulgence plénière pour ceux qui sur leur dos (et le nôtre) vivent impudemment et impunément en contradiction avec l’idéologie qu’ils prétendent défendre. Que dis-je, l’indulgence plénière? Pire encore, la glorification: voyez les scores de Daerden...

Le système a pourri chez 30% des wallons jusqu’au désir de vivre mieux, autrement, le système a stérilisé les rêves, le système a banalisé la transgression de la norme, absout les déviances éthiques, le système s’auto-alimente et s’auto-préserve dans une spirale infernale qui nous cantonne dans une Wallonie en faillite, rejetée par une Flandre aggressive pour laquelle nous aurons mérité le sort qui est le nôtre. Et qui l’en blâmerait? –Pas les 70% de Wallons qui pensent autrement, sans doute.

J’attends d’Ecolo fidélité à sa parole, à son projet de réforme de la gouvernance. La palinodie des Donfut, Happart, Daerden en dit long sur la capacité de changement du PS –ont-ils seulement tenus leurs promesses de remboursement du Californiagate, de la saoûlerie de Pekin, du Mipim, de Mean au Québec, ont-ils pris mesures contre les doubles salaires des mutu socialistes...? Non? Alors, attendez, svp, les résultats concrets de leurs discours jusqu’à présent menteurs, avant d’ajouter des promesses nouvelles aux promesses non tenues. Ne dévoyez-pas ma voix, svp.

Le PS n’est pas incontournable.
Il est aussi, il est D'ABORD le leader des partis en perte de pourcentage. 

Commentaires

allez-voir sur http://www.actu24.be/article/belgique/electionsjuin2009/elections_2009_et_maintenant_reagissez_et_votez_en_direct!/302442.aspx les souhaits de coalition (avant que les partis n'en fassent leur jouet). Stricte égalité pour MR-ecolo-cdh et ps-cdh-ecolo.
Ecolo a donc le choix: théoriquement.

Écrit par : pamina | 08/06/2009

Milquet et Javaux ont les clés en main. Mais je suis bien en peine de vous dire ce qui va en sortir.

Écrit par : hughes_capet | 08/06/2009

donc, c'est Milquet...

Écrit par : pamina | 08/06/2009

Ne perdons pas de vue les résultats en Flandre.
La N-V-A peut se glorifier d'un succès et forte de ce succès elle ne va certaînement pas venir congratuler Elio et ses méthodes de gestion de la Wallonie aux basques de la Flandre.
La Flandre va très vite comprendre que le wallon ne veut pas se prendre en mains puisqu'il continue a voter pour un système qui prône l'assistanat.
Nous venons peut-être de manquer notre dernière chance de montrer à nos amis flamands que nous pouvions être différents.

Bonne chance à nos futurs coalisés triomphants.

Yvan.

Écrit par : Yvan | 08/06/2009

je fais la même analyse que toi: si on veut renforcer l'argumentaire NVA, ramenons un parti qui perd 10% de ses électeurs au pouvoir...

Écrit par : pamina | 08/06/2009

c'est une dialectique très hégélienne, Pamina, elle était partagée par la Fraction Armée Rouge ou les Brigades Rouges dans les années 70. On fait des attentats maintenant pour établir un état policier puis on balaye cet état policier avec l'aides des masses révolutionnaires. Autrement dit, si vis pacem, para bellum.
Si j'additionne LDD + NVA +VB, j'arrive à 38% d'indépendantistes déclarés en Flandre. Combien de temps va encore tenir la Belgique ?

Écrit par : hughes_capet | 08/06/2009

Voulez-vous donc bien arrêter de pleurer!

Que je sache, avec 32,7% des voix, le PS est bien (encore) le PREMIER parti en Wallonie! Ceci dit, même si ces 32,7% leur donnent probablement un acessit au gouvernement (rien n'est encore joué!) ils ne pourront EN AUCUN CAS GOUVERNER SEULS!

Par contre, imaginez ce que cela aurait donné avec un scrutin majoritaire... même en perdant des voix comme ils l'ont fait, qu'aurions nous eu?
Une Wallonie ROUGE!
Etait-ce cela votre rêve Panima?
Vous qui semblez souhaiter le scrutin majoritaire?!
Car, ne vous leurrez pas, dans ce genre de scrutin, d'où l'on vient et comment on progresse ou régresse ne compte pas!
Ce qui compte, c'est d'arriver PREMIER!

Alors avant (sous l'emprise de l'émotion, je suppose) de proférer des âneries, réfléchissez à 2 fois!

Maintenant, grâce au scrutin PROPORTIONNEL, au mieux, on peut encore éviter une majorité incluant le PS; au pire, on aura l'assurance qu'il ne pourra pas gouverner SEUL!

Que préférez-vous, voir 15 à 20% de votre programme réalisé ou 0%?


Quant à cette psychose par rapport à la situation en Flandre... C'est la meilleure chose qui puisse arriver!

La Belgique a commencé à mourir en '45 avec la "Question Royale" (et les germes de cette mort ont été plantés dès le lendemain de la révolution de 1830); Depuis 1963 (fixation de la frontière linguistique) et 1968 (affaire de Leuven), la Belgique agonise. Depuis les législatives de 2007, elle est entré en phase terminale et plus rien et surtout pas vos gérémiades ne pourront la sauver!

Il ne nous reste qu'à nous prendre en mains; Ne rien céder aux Flamands jusqu'à les pousser à la faute: leur déclaration d'indépendance. Alors, enfin, nous serons libérés de leur mainmise sur notre destin. J'ose espérer qu'alors vous n'irez pas pleurer chez les français pour qu'ils se substituent aux Flamands!

Pour le reste, je fais confiance aux francophones de la périphérie de Bruxelles pour faire sécession d'un état flamand fascisant à la minute où il aura proclamé son indépendance!
Voilà ce qui nous attend; et pour du changement, cela va en être, cela je vous le garantis.

Ceci dit, j'espère me tromper sur ce dernier point (quoique je sois partisan d'une réaction plus agressive par rapport aux provocations et vexations incessantes qu'ils font subir aux francophones de flandre).

De plus, je n'ai aucune sympathie pour Reynders son ego, son attitude et la façon dont il a bradé Fortis aux français!

J'espère donc, à cause de cela, qu'un Olivier se mettra en place (je n'ai pourtant pas voté PS!)... en attendant qu'un autre Olivier (Maingain) remplace Reynders au MR. (soupir). Et dire que n'habitant plus Linkebeek, je n'ai pas pu voter comme je l'aurais voulu...

Allez faites de beaux rêves,
Bien à vous,
Soltan Griss

Écrit par : Soltan Griss | 08/06/2009

Pamina, permet moi de ne pas partager ton analyse.

1. Si le PS revendique l'initiative en Wallonie, c'est la résultante de l'usage régional qui concède au premier parti (en %) de le faire.

2. Qu'on le veuille ou non, nous sommes dans un système proportionnel, ainsi donc le premier parti (en % et en siège) mérite sa place dans une coalition, ainsi à Bruxelles la logique voudrait une coalition autour du MR et en Wallonie autour du PS.

3. Par son résultat, l'usage voudrait qu'Ecolo monte dans les coalitions, respect du signal de l'électeur.

4. Le citoyen s'est exprimé, il est donc le véritable acteur de ce résutat, il aura éjecté le front national des hémicycles et il aura nié les petites listes (plus une seule n'atteinte les 5%, ni même les 2%, voir meme le demi %)

5. Reynders est co-responsable de cette situation, indéniablement, il a comme en 2007 agité la forme sans garantir le fond, nous sommes quand meme dans un contexte de crise aigue, et la moyenne des citoyens est tout sauf préservée des risques sociaux, qu'a t'il proposé de concret ? rien ou trop peu...

6. Bref, ces résultats ne m'étonnent absolument pas, et je dirai même que dans notre système on se doit de l'accepter même si on peur toujours dire aux abstentionistes et aux voteurs blancs ou nuls, qu'ils représentent la troisème force politique qui a choisit de ne pas participer, pourtant ils sont plus nombreux en nombre que le CDh ou ECOLO !

7. Revenir sur le clientélisme pour justifier ces résultats n'est pas exact, même en Brabant Wallon, pourtant peu clientéliste sociologiquement, le MR recule et Ecolo monte.

8. Je pense que pour gagner le coeur des dénommés 'clients', il aurait peut être mieux valu leur adresser un message rassurant, leur démontrer de la pédagogie et leur expliquer comment autrement serait mieux, hors ce que la droite aura fait, c'est de criminaliser les chômeurs, porter des signes vers des TIG ou une limitation des allocs,ces gens ne sont pas fous et ne vont pas voter pour la corde pour se pendre... surtout en pleine régression sociale et économique.

9. Le système majoritaire aurait donné une victoire centre gauche, rien de plus donc qu'un Olivier, tant à Bruxelles qu'en Wallonie.

10. Bien ou mal, je n'en sais rien, mais pragmatiquement je pense que ce qui précède explique cela, et le grand tournant fut la sortie de Di Rupo qui a marqué avec intelligence et brio la cassure lors du 8 clos, j'écrivais ce jour la que Di Rupo avait gagné face à un Reynders désemparés, la plupart pourtant pensaient le contraire, et les résultats sont la maintenant pour accréditer ce que je pensais depuis un mois déjà.

Je l'avais dit à Reynders, il a rigolé... Maintenant qu'il assume...

;-)

Écrit par : olivier | 08/06/2009

Ecolo restera dans l’opposition en wallonie parce que pas mathématiquement indispensables (leçon de 2004) et laisseront le cloaque au cartel P$CDH et feront 30% dans 5 ans !
Par contre ils rempileront a bxl pour un olivier, c’est sans risques, personne ne s’est rendu compte qu’ils étaient au pouvoir a BXL !

Écrit par : dopey | 08/06/2009

Je ne suis pas d'accord avec le fait de dire que le vote ECOLO est un vote de protestation. Leur programme est excellent, il contient aussi bien une dimension sociale qu'économique basée sur l'écologie.
Je considère leur politique comme étant sociale-libérale.

Je suis très contente (soulagée) que le MR ne soit pas le 1er parti en Wallonie. Leurs idées sont limites extrémistes et la campagne menée par Reynders était essentiellement basée sur la manipulation. Déni de démocratie pour moi et je ne considère plus ce parti comme étant démocratique par conséquent.

Maintenant, j'espère qu'Ecolo et le CDH, ensemble, parviendront à obtenir des accords écrits du PS pour que ce dernier mette en place des règles strictes d'éthique et de déontologie au sein du parti, fassent le ménage (Donfut, Happart, etc... J'en reviens pas qu'ils aient osés !!!). L'idéal serait que Di Rupo démissionne et que Demotte prenne sa place mais on peut rêver. S'ils n'y parviennent pas, alors coalition Ecolo-CDH-MR en Wallonie et à Bruxelles.
Je pense que c'est ce qu'Ecolo prépare. Ils auront aussi l'occasion, quelle que soit la coalition finale, de tempérer le PS ou le MR.

Le grand risque (catastrophe) pour nous tous, ce serait la coalition PS-MR...

Écrit par : Anyss | 08/06/2009

Anyss une coalition MR-PS, mathématiquement possible serait un véritable Hara-Kiri politique du duo Reynders-Di Rupo ;-)


@ Dopey, je vois mal Ecolo rester dans l'opposition en Wallonie, ils ont postulé clairement pour monter dans une majorité et les électeurs leurs ont donné ce mandat la, faire le contraire serait, à mon avis, très mal perçu.

De plus le sort Wallon sera intimement lié au sort Bruxellois justement, Ecolo avec le PS et le CDh à Bruxelles pèserait plus lourd par sa participation Wallonne.

Autrement dit, je suis quasi convaincu que cela sera un double Olivier Bxl-Wallonie à disont .... 90 % ? ;-)

Écrit par : olivier | 08/06/2009

@Olivier

Ils nous ont déjà fait le coup.
Armand Dedecker à dit qu'ils n'excluait personne lorsque les journalistes lui ont demandé s'il rejetait d'emblée le PS... Ça reste possible et ce serait la pire des choses qui pourrait nous arriver à tous, aussi bien à Bruxelles qu'en Wallonie.
Pour ces partis (PS et MR), le plus important est d'être au pouvoir. Le reste, c'est secondaire...

Un Olivier me semble aussi le plus probable, à condition que le PS s'engage par rapport à nous savons quoi. Sans ça, Ecolo n'acceptera pas. Le CDH, c'est à voir, mais il me semble qu'ils sont en pleine négociations avec Ecolo pour "faire front" ensemble.

Écrit par : Anyss | 08/06/2009

Un olivier partout reste evidemment possible mais relève d'une stratégie court-termiste d'Ecolo, ils le paieront cash dans 5 ans en subissant la même berezina qu'en 2004, voire pire. ils viennent de recevoir une 2ieme chance, s'ils se plantent, il n'en auront pas une 3ieme et s'en sera fini d'Ecolo, ils resteront a 8% (leur réelle base électorale) ad vitaem aeternam.
Le sort wallon n'est pas lié au sort de bxl. La clé ce n'est pas les écolos qui l'ont mais Milquet ! Du choix de Milquet (P$ or not) dépendra la stratégie et la participation d'Ecolo. Il ne faut pas oublier aussi que le CDH est a son plafond car CDH=Milquet, or elle lâche la présidence en septembre ce qui risque de faire dégringoler le CDH au prochain scrutin...

Écrit par : dopey | 08/06/2009

Si Ecolo-CDH font front commun et que le PS n'accepte pas les conditions qui leur sont imposées pour la mise en place de l'Olivier, ils vont se tourner vers le MR qui en profitera pour poser des conditions, voyant que Ecolo-CDH n'ont plus le choix, qui ne seront pas forcément acceptables. Ecolo-CDH pourraient décider de se retirer dans l'opposition (et oui, il y en a qui ont des c...) ==> coalition PS-MR.

Cela ne vous semble pas envisageable ?

Écrit par : Anyss | 08/06/2009

Le P$ va accepter toutes les conditions des Ecolo/CDH et une fois le gouvernement constitué ce sera business as usual !

Écrit par : dopey | 08/06/2009

Assez d'accord avec Dopey, le PS va promettre monts et merveilles, de raser gratis, de faire de l'éthique. Une fois que les gouvernements seront en place, et les prébendes réparties, ils trouveront tout à coup que les ecolos sont de trop en wallonie car numériquement pas indispensables. Et on continuera comme avant.

j'ai mal à ce pays.

Écrit par : hughes_capet | 08/06/2009

@Soltan une opinion peut s'exprimer sans agressivité ;0) -j'ai parlé de majoritaire au deuxième tour, logique que le citoyen ait à se prononcer sur des coalitions qui ne lui ont pas été soumises. Le MR pour moi n'étais pas un objectif, mais un pis-aller face au PS. maintenant, si cela vous réjouis de voir le sourire faux sur fausses dents d'un Daerden triomphant, prêt à remettre une couche à 20 ans de potentorat en Wallonie, applaudissez. Demain, les Vanessa montoise irons à 25 ans suivre des cours d'art dramatique en picorant au CPAS. Et nous irons bosser, vils capitalistes égoïstes que nous sommes, pour rémunérer son rêve, ainsi que perpétuer l'opulence socialiste en notre belle région. Vive la Walbanie.
Le PS a perdu 10% de son électorat, et triomphe parce qu'il remporte victoire sur un sondage... il en devient incontournable. je rêve. je cauchemarde.

Écrit par : pamina | 08/06/2009

Discussion avec mes enfants (10 et 12a) au retour de l'école il y a une demi-heure :

Papa c'est vrai qu'Ecolo a gagné, t'as voté écolo au moins, dans ma classe ils sont tous pour Ecolo (mon fils 10 ans)

Papa, t'as vu celui qui est toujours bourré la, t'as vu comme il a déchiré grave, y en a plein qui ont voté pour lui... (d'un air étonné) (ma fille 12 a)

Tenant mon volant, j'étais scotché, on vient de démontrer à des gosses de primaire que l'alcoolisme est triomphant...

Écrit par : olivier | 08/06/2009

C'est vrai que le message donné aux enfants est pitoyable.
Sois corrompu, tu seras élu.
Sois bourré du matin au soir, on te louera un culte.
Bref, la politique est une vaste blague... :-

Au moins ta fille s'en étonne. Comme quoi, même les enfants se rendent compte qu'il y a un problème. Reste plus qu'à conscientiser les adultes...

Écrit par : Anyss | 08/06/2009

En effet Anyss, ce qui m'a le plus étonné c'est que des enfants de 5 ième et 6 ième primaire parlent de politique (de mon temps, je ne pense pas me souvenir de telles discussions). Même si ces discussions de cours de récré ne portent pas sur des sujets de grande politique, cela démontre malgré tout que les images percolent même dans les cours de récré.

Second point, nos enfants ont regardés le film Home, mon fiston qui depuis ses 7 ou 8 ans est sensibilisé (par lui-même) au respect de l'environnement, a été assez marqué par ce fim, assez pour devenir un fervent supporter Ecolo même s'il ne connait pas une seule ligne de leur programme.

Quelque part, j'ai l'impression qu'on loupe totalement les obljectifs finalement, ta conclusion est salvatrice : Il ne reste plus qu'à éduquer les adultes...


;-)

Écrit par : olivier | 08/06/2009

Désolé de ne pas avoir eu le courage de vous lire et d'essayer de comprendre vos idéaux respectifs.
Je demande à chacun d'entre-vous d'exprimer avant tout son engagement préalable, son investissement (doré en € à la puissance x) avant de dicter sa vision des choses.

La situation du wallon est sans espoir quand on constate que les élections sont manipulées. Par exemple au niveau des écoles de la Communauté Française, pour orienter le vote des jeunes vers le PS en diabolisant la droite .
Je viens d'en avoir la confirmation en constatant qu'un directeur d'école et son épouse, professeur de morale, affiche sans vergogne devant leur domicile une effigie de Michel et que les élèves sont très fiers le lendemain des éléctions d'avoir voté PS .

Posez-vous la question, n'accusez pas sans preuve, mais il y a matière à réflexion.

Mais celà n'interessera pas les journalistes de la RTBF ou du Soir.

Yvan.

Écrit par : Yvan | 08/06/2009

@ Pamina,
J'ai quand même pris la peine de tout relire.
"Vive la Walbanie." c'est la triste vérité.
Je vais écrire à Bart de Wever, pour lui dire qu'il a raison et que tous ces wall-cons 'supporter's' de Dardenne ont droit à ce qu'ils méritent.
Standaaaaar champioooon !

Je laisse la liberté à ceux qui ont une grande gueule en levant le poing, d'avoir la même grande gueule pour transpirer au boulot.
Dans tous les cas, ne comptez pas sur moi pour lever le petit doigt pour soutenir ce panier à crabes.

Yvan.

Écrit par : Yvan | 08/06/2009

@Olivier

J'ai beaucoup apprécié (et appris) Home, le message délivré. On ne se rend pas compte de la situation et ça réveille pas mal sans verser dans le sensationnalisme.
J'ai beaucoup aimé les derniers moments, lorsqu'elle dit (c'était "elle" en VO, je ne sais pas en VF) qu'il ne sert à rien d'être pessimiste, qu'il est trop tard pour ça, et qu'il est montré toutes les alternatives conséquentes déjà mises en place à travers le monde.

On ne peut pas dire que je sois une fervente supporter d'Ecolo depuis longtemps. Mes habitudes de consommation sont en phase avec l'écologie mais, ne soyons pas hypocrite, cela a été un choix financier lorsque je suis entrée dans la vie active et ces habitudes sont restées. Maintenant, il y a encore beaucoup d'autres choses à changer, ce n'est pas suffisant.

J'espérais qu'Ecolo serait 1er parti, j'y croyais. Pour l'écologie mais aussi et surtout parce que leur programme en entier, leur projet de société me fait rêver. Ils sont arrivés à lier tous les domaines ensemble, à tenir compte de toutes les dimensions d'une société telle qu'elle devrait être.
Durant à dit "Les gens, les jeunes surtout, ont besoin que la société ait un sens, pas d'une société basée sur la consommation".
P'tit pas de côté au sujet de la consommation ; Tu as déjà vu un abattoir ? Ou un élevage de poulet à la "mode industrielle" ? C'est révoltant, la manière dont les "produits", parce que ce n'est plus que ça, sont élevés puis abattus, c'est choquant. Bien pire que ce que Home montre, justement pour éviter de trop verser dans le sensationnalisme.

Enfin, plus il y aura de gens qui s'y mettront, plus d'autres suivront. Petit à petit.
Et si les enfants s'y mettent déjà, grâce à la sensibilisation des professeurs, des parents, ou en autonome comme ton fils, c'est déjà prendre de très bonnes habitudes pour le futur.

Bon j'arrête, une fois que je suis lancée, je pourrais continuer pendant des heures... :o)

Sur ce, bonne soirée à toutes et tous.

Écrit par : Anyss | 08/06/2009

Comme prévu, il ne s'est rien passé hier, malheureusement.

Écrit par : gérard | 08/06/2009

Ceci est un billet d'humeur, donc aux abris !...
Je pense que la majorité d'entre vous n'est pas consciente de la réalité de la Wallonie en général, et du Borinage (où j'habite) en particulier.
Vous devriez vous balader dans certains coins de cette région, où la misère et la détresse sociale règnent en maître.
Ces gens ne sont pas capables d'un raisonnement de salon, comme nous le tenons régulièrement. Et quand on leur dit que les libéraux (entendez le MR) donne de l'argent aux banquiers, ils le croient. (D'autant plus qu'une partie des économistes ne dit pas autre chose).
Pour eux, à tort ou à raison, ils ressentent le PS (ou le syndicat, c'est kif-kif) à leurs côtés dans ces moments de détresse, d'autant plus que ceux qui ont encore le courage de chercher un emploi, ont des fardes de centaines de lettres envoyées, sans aucun réponse. Alors, à quoi bon continuer ?
Quant à ceux qui ont encore un emploi, la question qu'ils se posent est : pour combien de temps encore ?
Il y a en Wallonie 250.000 demandeurs d'emploi indemnisés, plus tous les autres soit peut-être 500.000 personnes qui se débrouillent ou pas (Olivier doit avoir les chiffres, mais je n'ai pas le courage de les rechercher). Vous avez 500.000 emplois pour eux ? Non ? Quel espoir le MR leur donne-t-il à la place du PS ? On leur reproche d'encore voter PS, mais raisonnablement, quel autre choix ont-ils ? Et surtout, quel autre choix leur a-t-on donné ?
A leur place, dans la crasse et la misère pour certains d'entre eux (non, je n'exagère pas), et dans l'absence totale d'avenir pour les autres, une situation où on ne peut demander un raisonnement élaboré sur les mérites comparés du libéralisme et du socialisme, qu'auriez-vous fait ?
Ecolo leur passe au-dessus de la tête, et apparait à leurs yeux comme un parti d'intellos de salon. Quant au CDH, n'en parlons même pas.
Pas mal d'entre vous réprouvent "l'assistanat" wallon. Mais dès qu'on émet des idées comme les TIG (travaux d'intérêt général), c'est la levée de boucliers. Comprends plus.
Sur ce, je vais boire une jatte, et en revenir à des raisonnements plus sains et plus conformes à mon niveau social.

Écrit par : jo moreau | 09/06/2009

le problème, c'est qu'ils ne voient pas le ps comme une issue, mais un maintien du peu qu'ils ont, et à quoi ils demeurent attachés; le problème, c'est que le ps ne crée plus de rêve, d'idéal. On peut se moquer d'écolo, mais oui, un jardin bio communautaire, ça a du sens. ça fera pas exploser les courbes de croissance économique, mais ça te tireras du fauteuil où tu croupis pour FAIRE quelque chose, retrouver une fonction, une utilité sociale, une dignité; oui à 100% aux TIG; le ps, avec son mépris des "petits boulots", a créé un climat malsain. Et il faut dire une autre vérité, écoutez les petits commerçants: boulangers, bouchers etc, qui ne trouvent pas de succession parce que pour les jeunes, c'est trop dur, sont pas habitués à travailler; pareil pour les apprentis dans la construction; le sens de l'effort, des cals aux mains ou au cerveau, a quasiment disparu. y'a quelque chose de pathétique, quand tu regardes star ac' et que tu vois des gosses incapables de retenir une strophe de quatre phrases, et pleurer "putain c'est trop dur".... ça interpelle, hein. Ma fille a quitté son job d'étudiante -serveuse- parce que 4h debout, c'est pas humain; elle s'est fait virer de son job de caissière, parce qu'elle a fait savoir son mécontentement à une cliente qui passait à 18h55, alors qu'elle terminait son service à 19h, et que "c'est dégueu", après ça elle avait encore sa caisse à faire et même pas payée pendant ce temps là... elle a gardé son troisième, le boucher la cantonnait pourtant dans le frigo lolllllll
émanciper les gens, ça commence je crois par rappeler qu'il existe entre nous un contrat, et qu'il doit être réciproque. Je ne veux pas qu'un chômeur vienne tondre ma pelouse, on s'entend bien... Mais que des sans-emplois retrouvent une utilité sociale qui nous permettent à tous de mieux vivre ensemble, oui.
Il y a un manque flagrant d'imagination, et aussi une démolition de projets sous prétexte spéciaux qu'on "exploite" les chômeurs. Mais je donne un exemple: dans mes verts bocages, les vergers d'aubel sont à l'abandon; chaque année je vais ramasser des pommes, des poires, je fais des compotes et des confitures et je suis scandalisée de voir le gâchis de bouffe qui pourrti là, ou dans les haies (mures...). Basta, y'a combien de femmes qui seraient heureuses et fières de pouvoir faire quelques chose? et combien qui ignorent simplement ce bonheur, et auxquelles on ne l'apprend pas? Faut-il toujours passer la sébille des restos du coeur, ou peut-on embarquer les bénéficiaires dans une aventure extraordinaire, une excursion à la campagne avec les gosses, et une séance confitures? ça va pas remettre 500.000 chômeurs au travail, bien d'accord, mais ça rendrait un peu de dignité, de fierté, ça les émanciperait, les tirerait de la main du parti... ça réapprendrait les gestes élémentaires de solidarité interpersonnelle, et éviterait qu'à chaque fois que j'entends ce mot, je me dise: aïe, voilà mes impôts qui vont augmenter...
et zut de flûte si vous trouvez que mon exemple est "cucufiant"... trouvez mieux ;0)))

Écrit par : pamina | 09/06/2009

vous avez raison jo
mais ce qui m'étonne c'est que quand on leur prouve, noir sur blanc, que le PS les gruge (affaire Donfut : in fine, les coûts du consultant Donfut ont été supportés par les abonnés pauvres au gaz et à l'électricité), ils continuent à voter pour ce parti. Autrement dit, on leur crache à la gueule, non seulement ils disent qu'ils pleut mais ajoutent "merci, j'avais soif".

Écrit par : hughes_capet | 09/06/2009

ben oui mais si les gens devenaient dignes, à quoi serviraient les politiques ?
C'est comme l'administration : le fond de commerce des politiques, ce sont les permanences sociales et les permanences sociales c'est deux choses : guider le citoyen-demandeur dans les dédales de l'administration et faire remonter son dossier en haut de la pile des dossiers à traiter.
Imaginons que l'administration soit, par un coup de baguette magique, efficace, impartiale, rapide et réactive. De quoi va vivre notre élu ?

Écrit par : hughes_capet | 09/06/2009

Ce n'est pas du tout cucufiant.
Si le TIG fait peur, on pourrait se creuser un peu pour l'exprimer autrement.
Il existe pour les jeunes ce que l'on appelle des mouvements de jeunesse liés ou non a une idéologie politique. Ces mouvements ont un rôle sociale et éducatif. On y apprend à se servir de ses mains, à se débrouiller, tout ce que l'on apprend pas à l'école,...
C'est pour beaucoup l'occasion de faire l'expérience de la solidarité en interne et la solidarité tournée vers l'extérieur.
Ne faudrait-il pas dans la situation décrite par jo moreau, créer ces structures pour les adultes avec les mêmes motivations, les mêmes objectifs, les mêmes idéaux?

Un TIG en beaucoup mieux, facile et pas cher.

Yvan.

Écrit par : Yvan | 09/06/2009

Ma mère a été institutrice pendant 30 ans dans la même commune (du brabant wallon et du bon côté en plus...) et c'est sidérant ce qu'elle me racontait ! Des parents chômeurs tous les 2 amenaient leur(s) enfant(s) à l'école à 10h00 parce que se lever à 7h30 c'est trop dur...Ils habitaient à 2 pas de l'école mais il ne venaient pas les rechercher à midi pour manger avec eux. N'avaient pas assez d'argent pour payer les dîners en temps et en heure mais avaient le dernier G à la mode. Il lui est arrivé de reconduire des enfants d'une rare pauvreté mais il y avait un magnétoscope (50.000 fb à l'époque) dans le salon...
Quand j'ai fait construire il y a 3 ans, l'entrepreneur a pris du retard parce qu'il cherchait désespérément du personnel...
Notre architecte qui avait un menuisier avec lequel elle travaille depuis 20 ans nous a dit qu'elle allait devoir en chercher un autre parce que le seul membre de leur personnel qui savait faire des escaliers prenait sa pension et qu'ils ne trouvaient personne pour le remplacer ? Menuisier c'est quand même pas mineur de fond !
Avez-vous déjà essayé de faire venir un plombier dans un délai d'une semaine ?
Mon ancienne prof de français a pris sa pension dès qu'elle a pu, complètement dégoûtée du nivellement par le bas !
Mon beau-frère a été licencié, il travaillait pour une ASBL, il a la chance d'avoir hérité d'un appartement qu'il met en location, avec le loyer qu'il touche, son chômage et ses petits boulots en noir, il gagne plus que moi et ne paie pas 1€ d'impôts ! Inutile de dire qu'il ne cherche absolument pas de boulot...
Une amie travaille au Forem me dit que le plan d'accompagnement des chômeurs est une vaste blague, les chômeurs se présentent et les engueulent parce qu'ils ont autre chose à faire que ces conneries...
Et je pourrais multiplier les exemples à l'infini !

Écrit par : dopey | 09/06/2009

Ah oui, j'ai oublié la meilleure : ma grand-mère qui a 80 ans à tjs voté P$ et votera P$ jusqu'à sa mort parce que son père en 1948 lui a dit que c'est comme çà qu'elle devait voter parce que le P$ est le seul parti qui s'occupe des petites gens...

Écrit par : dopey | 09/06/2009

c'est cela qu'il faut corriger. focalisons les abus. tous les abus: en haut, et en bas, simultanément.

Écrit par : pamina | 09/06/2009

Oui, dopey, tu as aussi raison.

Et alors se repose le problème beaucoup plus vaste de l'éducation, des dérives de notre société qui n'a plus aucune balise, du triomphe de l'amateurisme et de l'incompétence tous azimuths.

J'ai encore une tv à tube de 54 cms. J'aimerais une écran plat géant, mais j'estime que ce n'est vraiment pas une priorité financière pour moi.

Mais pour résister à ses envies, à la pub, à la pression sociale, il faut en-dehors de l'éducation, un certain esprit critique et une indépendance d'esprit qui n'est peut-être plus intégrée aujourd'hui, surtout qu'on essaye par tous les moyens de vous l'enlever.

C'est la chose pour moi la plus importante que j'ai essayé de transmettre à mes enfants: ne croyez rien de ce que l'on vous dit, méfiez-vous de ce qu'on veut vous faire croire, réfléchissez par vous-mêmes, comparez les sources. Mais là, je m'égare.

Rassurez-vous aussi : Dieu merci, je suis loin d'être parfait !!!

Écrit par : jo moreau | 09/06/2009

Pour "éduquer", il faut avoir de l'autorité et que celle-ci soit reconnue. Des exemples comme ceux de Dopey, nous en connaissons tous mais les gens sont libres. Et cette sacro-sainte liberté leur permet même d'agir contre leur intérêt : ils ont le droit de s'endetter, d'émarger à l'aide sociale, de faire des enfants sans qu'on leur demande s'ils auront les capacités intellectuelles, morales et matérielles pour les éduquer, d'avoir un logement et de ne pas l'entretenir, de dépenser leur argent à leur guise etc etc.

et voilà comment on devient comme moi un vieux con, conservateur, réactionnaire et présumé facho.

Écrit par : hughes_capet | 09/06/2009

bienvenue au club lollllllll

Écrit par : pamina | 09/06/2009

Me voilà, me voilà :°)

Écrit par : jo moreau | 09/06/2009

c'est terrible, hein? Parce que c'est précisément si on est idéaliste, qu'on a de l'ambition pour l'homme, qu'on vous qualifie ainsi. La médiocrité étant la norme, si on exige plus et mieux, on devient forcément élitiste... donc de droite, donc fasciste. Et en tant que prof, le reproche m'est souvent fait... par des collègues plus que par mes étudiants, en fait, qui parfois ont le sursaut salutaire de comprendre que l'excellence est une dignité, et pas nécessairement un outil de domination.

Écrit par : pamina | 09/06/2009

si vous avez la réponse à ma question du post suivant, je vous en serai gré, messieurs ;0)

Écrit par : pamina | 09/06/2009

Il est clair que l'éducation joue un grand rôle dans ce que l'on est ou devient. Pour ma part, j'ai été élevé avec le mot respect en toile de fond. Mais un respect qui se mérite. Respect de l'autre bien sûr, mais respect de soi et aussi respect des choses. Mon grand-père qui a commencé à travailler à 14 ans n'a jamais fait d'études autres que ses primaires mais avait de l'or dans les mains. Il avait des notions de tout et savait preque tout réparer. J'ai appris de lui le respect du travail bien fait (1 mm de différence c'est pas bon!) et de ses outils qui pourront ainsi servir très longtemps. Il a travallé toute sa vie ! Et même pensionné il s'occupait à tout ! Quelques semaines avant de mourir, son état physique déclinant il a eu cette phrase qui lui ressemblait tant : je ne ferai plus rien de bon...
Et c'est tout çà qui manque cruellement aujourd'hui aux jeunes ! Tout leur est dû tout de suite et sans efforts...

jo : moi aussi j'aimerais bien une super tv écran plat mais ma "vieille" tv a tube n'a que 6 ans et marche encore très bien, je ne vois pas pourquoi j'en changerais !

Écrit par : dopey | 09/06/2009

lollllll non seulement on des des reac' fascisant, mais on a des tv ringardes: la mienne non plus n'est pas un écran plat, et vu ce que je la regarde, elle va pas s'user de si tôt :0)))

Écrit par : pamina | 09/06/2009

Ce qu'écris dopey doit être exact pour des cas précis, mais de là à en tirer des principes généraux, ca devient de la caricature et c'est de nouveau (j'insiste) très mal connaitre les réalités sur un plan macro.

Je crois lire du Rudy Aernoudt par moment, c'est désolant...

Écrit par : olivier | 09/06/2009

non Olivier, nous n'en sortirons pas si nous n'acceptons pas ce fait que des abus, il en existe, nous en connaissons tous et à défaut de reconnaître ces abus, de les sanctionner, on crispe toute une frange de la population jusqu'à la pousser dans les bras des extrémistes. Je connais des chômeurs malheureux, et je connais des chômeurs heureux, et qui le disent. Ce ne sont pas des fictions d'Aernoudt, hélas. Tiens au fait tu connais celle du chômeur albanais qui avait à Liège 17 maisons -un marchand de sommeil qui a hébergé une masse d'illégaux pressés comme des citrons? c'est pas une fiction, celle là. Il avait trois frères, même topo dans la banlieue. Tu connais celle de l'allemande qui a épousé un paki et vit à V... dans les ardennes et qui devant son ecran plat trouve que la Belgique c'est mieux pour le chômage parce qu'en Allemagne, pas d'études, pas d'allocation, ici c'est plus cool, mais qui comme elle s'embête me téléphone au boulot pour savoir ce que je pense de sa liaison avec un ami de son mec?... tu connais celle de mon voisin d'en face, echevin ps, qui s'est fait construire sa piscine en noir par les chômeurs de la commune? tu connais celle de mon ex-femme de ménage qui habille ses enfants chez poivre noir et a un cheval en pension au manège? t'en veux d'autres? on les liste? ceux qu'on connaît, hein, pas ceux qu'on nous a raconté... Oui, Olivier, on paraît dur, de droite, réac.... mais basta à la fin, le parcours de mon homme pour retrouver du boulot à 55 ans, combien le feront? alors, comprend la réaction de ceux qui ont trimé, qui triment encore, qui veulent le faire pour une solidarité sociale; juste, respectueuse, non abusive.

Écrit par : pamina | 09/06/2009

Liège : pour 1 offre d'emploi pour 60 demandes.
Accepter de travailler 40 heures semaine pour 850 net par mois alors qu'au chômage on en a 1000, c'est pas toujours une question de profit, c'est une question d'arriver encore à s'en sortir financièrement.
Je regardais dernièrement les offres d'emploi. Agent d'entretien : 11€ brut de l'heure, +- 1600 brut à la fin du mois, moins le coût des trajets, moins les impôts, moins les cotisations sociales, et je ne sais quoi d'autre. Il reste quoi ?

Société basée sur la consommation, faut pas venir s'étonner si il y en a qui tombent dedans. Quand j'entends le PDG de TF1 dire que ce qu'ils font c'est vendre du temps de cerveau aux boîtes style Coca-Cola... texto.

Alors, pendant qu'on tape sur les gens sans emploi (Olivier parlait de 1.290.000 personnes, indemnisées ou pas), on ne parle pas des vrais responsables qui ont gérés cette région n'importe comment. Facile pour Bxl et le BW, du boulot vous en avez. En Wallonie, c'est très différent.
Qu'on commence à diminuer la fiscalité pour les entreprises, diminuer les impôts des bas-revenus, ça ira déjà mieux en terme de création et d'envie d'emploi. Avec la France, le Luxembourg, l'Allemagne, la Flandre aussi qui ont déjà une politique fiscale pour les entreprises plus intéressante que chez nous, comment peut-on s'imaginer que des entreprises ont encore envie de venir s'installer ?

Qui sont les vrais responsables de cette situation ? Les 3 partis guignols qui ont été faire la fête le soir des élections car ils avaient tous gagné... Moi, j'ai plutôt pleuré.

Écrit par : Anyss | 09/06/2009

@ Pamina. Et le fils de mon vosin qui a une place à la commune grâce à Daerdenne (je n'ai pas dit qu'il y travaillait) et dont les parents se voient livré régulièrement du bois de chauffage coupé à mesure par des véhicules du service de l'environnement.

Si tu veux tailler ta haie, Olivier, c'est la commune qui t'apporte la machine et le bidon d'essence ? C'est vrai que chez Pamina, ce sont peut-être les ouvriers communaux qui font le travail. C'est donc celà la proximité des petites gens.

Bien sûr ce n'est qu'une question de personne et ce n'est pas l'esprit général. Hein Elio.

Mon précédent message sur des structures comparables aux mouvements de jeunesse pour les adultes, faisait bien évidemment référence à l'éducation.

Mais, on nous casse les oreilles avec l'enseignement, alors que la première couche, où la graine peut germer, devrait être l'éducation.
Personne n'en parle, pourquoi ?

Yvan.

Écrit par : Yvan | 09/06/2009

Je rajoute qu'avec le taux de suicide que l'on a en Belgique, pas sûre que les gens soient hyper heureux et se complaisent dans cette situation. Mais ça, on n'en parle pas évidemment.

Écrit par : Anyss | 09/06/2009

je partage totalement ton analyse, Anyssa; certaines situations sont scandaleuses, et en particulier rapport aux bas salaires, qui sont perdants par rapport aux chômeurs qui travaillent en noir, voir mêmes à certains allocataires. C'est une des clés d'une relance de l'emploi, -avec l'imagination, car des choses sont mortes, et il faut l'accepter, arrêter de s'accrocher à des situations disparues, faire preuve d'inventivité, de créativité, trouver des alternatives. Or le climat wallon n'est pas favorable à cela, il suffit de lire les témoignages des belges émigrés ailleurs pour comprendre la différence. Il y a à apprendre d'eux, de leur expérience. tenez, voici l'adresse d'un pote: http://www.gaspesiesauvage.com/new/
il est belge

Écrit par : pamina | 09/06/2009

On en revient toujours à la même chose, du travail on en manque pas, même en walbanie, le problême est qu'employer qq'un coûte une fortune, les tracasseries administratives sans fin et les bas salaires trop proches des allocations de chômage. Tout çà additionné n'encourage pas le travail, voire même favorise l'oisiveté et le travail en noir.
Il faut impérativement et massivement réformer la fiscalité aussi bien en IPP qu'en ISOC et pas une réformette comme Reynders nous l'a vendue 1000x. Pour info voici une comparaison des barêmes fiscaux français et belges :

France:
Tranches de revenus 2007
applicables en 2008 Taux imposition
2008
Jusqu’à 5.687 euros 0%
De 5.688 à 11.344 euros 5,5%
De 11.344 à 25.195 euros 14%
De 25.195 à 67.546 euros 30%
Plus de 67.546 euros 40%


Belgique:
Tranches (montant annuel net imposable) Taux d'imposition
de 0 à 7420 euros 25 %
de 7 420 à 10 570 euros 30 %
de 10 570 à 17 610 euros 40 %
de 17 610 à 32 270 euros 45 %
plus de 32 720 euros 50 %

Comparez le taux en deçà de 25.000€ : 14% en France et 45% en Belgique !
Mais évidemment pour çà il faut faire des économies qq part,l'Etat étant endetté jusqu'au cou, pas question d'emprunter donc il n'y a qu'une voie possible : réduire drastiquement le train de vie de l'Etat à tous les étages, fédéral, régions, communautés, provinces,etc...
La walbanie se meurt depuis 30 ans, il lui faut un remède de cheval et jusqu'à présent, la seule chose qu'on lui a administré c'est une tisane homéopathique pendant qu'on lui suçait le sang de toutes parts...

Écrit par : dopey | 09/06/2009

@Pamina : Un ami m'a un jour dit "crise = opportunité" et cela s'est toujours vérifié pour moi.
J'espère qu'on ne ratera pas le coche, qu'on saisira l'occasion qui nous est donnée de remettre en question notre mode de vie et de changer. Ça va être super difficile pour tout le monde de ne pas retomber dans les mêmes pièges, il faut arriver à penser différemment, mais ça en vaut la peine. J'espère que l'on ne reconstruira pas la même chose encore et encore et encore...

Écrit par : Anyss | 09/06/2009

pour ça que j'ai pas voté MR :0) réinventer l'avenir en prônant le retour de la croissance "comme avant", c'est fossoyer l'avenir, plutôt. Notre modèle économique d'exploitation des ressources est un scandale. je me souviens de mon dégoût quand ado je travaillais comme étudiante en grande surface, et jetais des chariots entiers de bouffe à peine périmée, des pains, de la viande, du poisson... on surproduit pour jeter, et on crève sous nos dechets d'opulence... maintenant, le changement commence par les individus; acheter intelligent, refuser les aberrations (les fraises de décembres, les pommes de nouvelle zélande...)

Écrit par : pamina | 09/06/2009

Oui, l'aide au développement des produits locaux.

- Plus d'infos/sensibilisation au public sur les produits importés.
- Faire en sorte que cela ne coûte pas plus cher au consommateur d'acheter local par rapport aux produits importés (taxe sur l'importation plus importante par exemple, c'est dissuasif, ou diminution de la fiscalité pour les agriculteurs, sur les emplois créés liés à ce domaine (entre autre)).
- Arrêter de construire sur des terrains fertiles.
- Eviter la surproduction via la régulation, contrairement au MR qui ne veut pas de régulation (Niveau Européen), ce avec quoi Ecolo n'est pas d'accord.

Etc...

Écrit par : Anyss | 09/06/2009

il y a énormément à faire au niveau local; si les TIG s'appliquent au cadre de vie, ils retissent nécessairement un lien social et génèrent un sentiment d'amélioration de la qualité de vie: perception directe, méliorative et radicalement différente du sacro-saint "pouvoir d'achat". Au lieu, en formation, de faire construire à des gamins des murs promis à être détruits, appliquons les travaux pratiques à notre environnement. ça fera ça de tags et de vandalisme en moins, quand le mobilier urbain sera vraiment perçu comme bien commun, je crois.

Écrit par : pamina | 09/06/2009

@Panima.

En premier lieu, veuillez excuser le ton de mon post, le but n'était pas de paraître agressif, mais incisif (nuance). Vous y avez vu de l'agressivité, ce n'était pas l'object, mes exuses donc.

Concernant le système majoritaire fût il à 2 tours, je ne partage toujours pas vos vues. Dans ce cas, au second tour, on prend les 2 premiers et on exclut les autres: résultat: à Bxl MR-PS et en Wallonie, cela donnerait: PS-MR...

Dans les 2 cas je cite les partis dans leur ordre (nombre de sièges).

Etait-ce cela le signal de l'électeur selon vous? Dans les 2 cas, Ecolo qui fait certes une très belle progression se retrouve exclu! Démocratique?

In-fine on demandera à l'électeur d'avoir à se prononcer sur la question: "qui du PS ou du MR doit gouverner?"

Dans ce cas et dans le contexte actuel (crise économique et financière), et surtout au vu des résultats du PS malgré "les affaires", je ne suis pas du tout certain que le MR l'emporterait.

Non, décidément, malgré ses imperfections, je préfère le scrutin proportionnel.

Bien à vous,
Soltan Griss.

ps: Apprendre que Daeden ait été plébiscité à Liège avec + de 63.000 voix de préférence ne me réjouit pas. C'est le choix de ces gens, je le respecte, même si je ne le partage pas. De plus, que sont 63.000 personnes par rapport aux millions d'électeurs francophones... tout est dans tout et il faut pouvoir prendre du recul et relativiser l'importance de certains faits.

Écrit par : Soltan Griss | 09/06/2009

même à deux tour, les plus petits partis ne sont pas nécessairement exclus: les alliances doivent s'opérer, sous peine de ne pouvoir gouverner. Et dans ce cas, l'électeur a le choix de la coalition. Il y a dans notre système une aberration: nous votons, et l'interprétation des votes est au libre choix des présidents de partis. On n'a pas nécessairement le premier, ou les premiers partis, on peut tout aussi bien avoir un renversement du vainqueur comme à Bruxelles, ou le perdant est "rattrapé" par des alliés inconditionnels... bref, nous ne faisons pas de choix, nous donnons des voix... comme je l'avais écrit, je veux élire, et pas seulement voter!

Écrit par : pamina | 09/06/2009

Le score de M. Daerdenne n'est pas anecdotique mais symptomatique.
Lui achèteriez-vous une voiture d'occasion ?
Les politicards se targuent de leurs scores électoraux pour justifier de leur légitimité à nous "gouverner".
Le score de Daerdenne le rend incontournable au P$ liégeois et donc son pouvoir de nuisance se voit multiplé par son score électoral.

Écrit par : dopey | 09/06/2009

@Pamina

Les TIGs ne sont pas nécessaires pour moi. Cela donne plutôt une image négative de la chose. Tu serais étonnée de voir le nombre de personnes qui se lancerait dans l'aventure sans y être obligées.
Et avoir la reconnaissance d'un status de travailleur, dans la société actuelle, c'est bien mieux pour la motivation.

Il faudra du temps pour changer le rapport que l'on a à l'argent, le problème est là. Il faudra des décénnies, si pas des siècles, c'est comme ça. Perso, je rêve d'une société où l'argent n'existe pas, où tout le monde apporte sa contribution par plaisir, par esprit communautaire. Mais bon, là c'est carrément utopique, et ça amène tellement d'autres questions auxquelles on n'est pas encore capables de répondre parce que l'on ne peut pas imaginer de travailler sans carotte devant nous pour nous faire avancer, sans un profit personnel matériel après l'effort (Pavlov ?).
Quoi que, de plus en plus de personnes mettent l'intérêt de leur boulot avant le salaire. Comme quoi, on est déjà sur la bonne voie.

Écrit par : Anyss | 09/06/2009

pour moi, les TIG sont nécessaires, ils sont un élément du rapport contractuel entre les différents membres de la société. il est sain que nous construisions ensemble, et que ceux qui travaillent aient le sentiment de ne pas tout porter sur leurs épaules; dans la réaction de certains, il y a la peur, comprends tu, que la situation s'aggravant, la charge des inactifs deviennent insupportables, intolérable. Il faut trouver un compromis juste.

Écrit par : pamina | 09/06/2009

et donc la personne emblématique du "vieux ps", celui des parvenus, se voit porté au pouvoir par des gens qui aiment le foot, le peket, le cirque et peut-être font partie de ces 36% de wallons qui ignoraient à 2 mois des élections que le PS était au pouvoir depuis 20 ans. Ce qui me frappe, ce qui me choque, c'est l'amoralisme de ceux qui votent pour un type foncièrement amoral, qui vit "sur la bête", l'état, le peuple, -nous, contribuables. Et sa puissance est grande: l'affaire du Mipim de Cannes n'est pas sortie, et personne n'entend plus parler d'un remboursement des excès du voyage à Pékin, sur le compte du CGRI. Le même cgri qui ne prend pas en charge les frais de logement de conférenciers à l'étranger, mais trouve 50,000€ pour un voyage ministériel en Chine dont on attend encore les retombées autres qu'en consommation de Saké.

Écrit par : pamina | 09/06/2009

Il ne faut pas perdre de vue la démographie non plus !
Le papy boom arrive à grands pas (sous cette législature !), ce qui veut dire que les inactifs seront encore plus nombreux sur les épaules des actifs qui croulent déjà sous les taxes.
D'un côté on aura une cohorte de pensionnés qui tireront le diable par la queue vu le niveau ridiculement bas des pensions et une noria de chômeurs qui feront pareil en rajoutant un peu de travail au noir pour s'en sortir, sans compter l'explosion du coût des soins de santé...
On va droit dans le mur...

Écrit par : dopey | 09/06/2009

aux usa, au canada, on autorise les pensionnés et les étudiants à travailler quelques heures sans perdre leur revenu; alors, t'as des papys de 78 ans qui servent au mac do, au subways ou qui donnent un coup de main au garage ou au dépanneur. Bien sûr on peut hurler à l'exploitation, à du 10$ de l'heure: par contre quand on parle avec eux, ils sont plusieurs à y trouver des avantages autres que pecuniaires. ça prend du job à de vrais contractuels? Non, ça permet d'ouvrir des plages horaires plus longues, et ça permet un service plus efficace, qui entraine un flux accru de clientèle. Subway de Québec: 3 minutes pour ton sandwich garni à la minute, gratiné, grillé, payé; ici, je me fais mes tartines parce que 20' de mon h de table au point chaud, à attendre un sandwich parce qu'il y a 14 personnes dans la file.... pffffff J'ai la chance de pouvoir confronter des vies différentes, vu que ma belle-famille habite de l'autre-côté; je peux vous dire que les québécois bossent beaucoup plus que nous, sont beaucoup plus efficaces que nous, mais ont une autre qualité de vie, ça , c'est sûr. Les ados sont jobistes dès 10-11 ans, et ce n'est nullement considéré comme atteinte aux droits de l'enfant. Evidemment quand mon homme raconte ça à mes gosses, ils sont prêts à aller voir le juge de la jeunesse pour la défense du budget, du forfait gsm et des vacances 4*, le tout constituant un DROIT, même en cas de deuxième session bien sûr... lolllll

Écrit par : pamina | 09/06/2009

bon, autant on partage la même opinion concernant le vote proportionnel à deux tours, autant sur l'emploi et le chômage on ne sera jamais d'accord :o)

Tu connnais l'histoire du type qui fraude en faisant travailler 20 polonais ? tu connais l'histoire du restaurateur qui utilisent des students au black à 8€/H et déclare 40 % de son chiffre d'affaire, tu connais l'histoire de la société qui pour plaire aux actionnaires et maintenir un dividende correct vire 20% de ses salariés...

Allons Pamina, ne tombons pas dans la 'C'aricature stp

J'ai toujours dit et soutiendrais toujours qu'avant de sanctionner il faut mettre des outils corrects en place (accompagnement, entretien, formation, etc).

Quelle est l'exacte proportion des fraudeurs sociaux ?

budget Onem annuel : 9 milliards d'euros (ce qui inclut les aides à l'embauche)

fraude fiscale estimée (Université d'Anvers) : 30 milliard d'euros

déficit budgétaire 2008 : 10 à 15 milliards

dette publique probable en 2010 ou 2011 : 100 % du PIB (tu sais combien de de milliards ca fait ca ?)

aides aux banques suite à la crise : 25 milliards (quasi 3 x le budget annuel de l'onem hors crise)

cout du chomage économique entre janvier et avril : 1.5 milliard

cet épouvantail de l'assisté qui fraude c'est un piège à populiste primaire ca, c'est du Aernoudt en plein.

D'ailleurs ca m'énerve à un tel point parfois que je reviens toujours avec le meme argument, pourquoi ne parle t'on JAMAIS !!!! des 140.000 flamands qui touchent des allocs mais sont dispensés de rechercher un emploi ? (ce qui fausse vachement les données et qui explique pourquoi le SPa s'est insurgé contre la suppression des plans d'embauche exlusif aux plus de 45 ans)

On parle tout le temps du chomge longue durée, pour les plus de 36 mois ils sont 67.000 en wallonie.

On ne dit jamais qu'un chomeur cohabitant après 12 mois de chomage ne percoit plus que 45% de sont brut plafonné, qu'après 24 mois il passe au forfait : 700 à 750 € bruts (soit le seuil de pauvreté)

On ne dit jamais qu'un chomeur qui accepte de l'interim plus de 6 mois ne peut plus avoir activa (un véritable piège à con pour chomeur)

On ne dit jamais qu'un chomeur qui accepte un temps partiel perd au change et à fameusement intéret à demander l'AUTORISATION de bosser à mi-temps de l'ONEM

On ne dit jamais que dans le meilleur des cas, un chomeur de plus de 40 ans, ne verra un conseiller du Forem qu'après au moins 18 mois de chome du, si pas deux ans !

On ne dit jamais que sur 100 réponses à une annonce, le chomiste aura du bol d'obtenir 5 réponses

alors STOP a la caricature SVP, et surtout pas parce qu'une minorité de spécialistes de la fraude à la belge n'hésitent pas à cumuler noir et chomage.

d'ailleurs ici, qui n'a jamais fraudé ? jamais une baby sitter au black, un jardinier sans le déclarer ou une femme de ménage qu'on paye en stoemeling ?

allons allons....

Écrit par : olivier | 09/06/2009

si, olivier, on est d'accord, je reconnais la validité de tes arguments, il faut EVIDEMMENT régler cela, sanctionner cela, AUSSI, et plus rudement encore, car c'est profiter de la détresse; mais les grosses fraudes n'excusent pas les petites fraudes, ce n'est pas un argument cela; crois-tu que sous prétexte que KBC m'a volée, je trouve plus plaisant de l'être aussi par un allocataire? Les trois cas précédemment évoqués ne sont pas des caricatures, ce sont 3 des cas que je connais personnellement, et qui m'ont fait bondir; Aernoudt se nourrit de cas que nous connaissons tous, et qui sont loin d'être anecdotiques. A côté de cela il y a le drame des vrais demandeurs d'emploi; alors, si on règle l'abus, peut-être peut-on ré-envisager un filet de sécurité efficace et décent, plutôt qu'une honteuse et insuffisante pitance?

Écrit par : pamina | 09/06/2009

Je suis entièrement d'accord avec toi Pamina, tout abus est à proscrire (socialement ou fiscalement) et les actes des uns n'excusent pas ceux des autres non plus.

Mais je suis en guerre contre les caricatures, c'est comme l'horoscope, tout le monde le lit, et tout le monde y trouve son compte, tant ils ne nous parlent que de généralités très... générales...

Dispose t'on de statistiques précises qui déterminent la fraude sociale, et particulièrement celle si souvent prêtée aux chomeurs et allocataires ?

Rien que de lire : on peut chomer à vie en Belgique, c'est nier totalement des faits concrets :

- Activation des chômeurs
- sanctions
- il y a un peu près 50 ou 60 dispositions qui permettent d'exclure un chomeur cela va de l'absence effective de recherche d'emploi à une durée de chômage abusive par rapport à la durée moyenne régionale.

En fait tous ces préjugés ne se basent que sur les seuls chômeurs isolés ou chefs de ménage qui eux peuvent effectivement émarger à vie au chome-du.

Quand on parle des revenus plantureux du chomage, si souvent annoncé comme meilleurs que ceux des travailleurs à bas salaires, c'est vrai, mais seulement et uniquement pour, à nouveau, une catégorie bien précise de chomeurs.

Vous êtes vous donné la peine d'aller voir les vrais chiffres ? Je vous aide : 1290.000 allocataires de partagent un gateau annuel de 9 milliards (chiffres au 31/12/2007)

Ca nous fait donc une moyenne mensuelle brute de 580.00 par allocataires, on est loin des sommes faramineuses du salaire minimum non ?

Ce qui veut bien dire qu'il y a de fortes disparités, que beaucoup de femmes par exemple n'ont droit qu'à des indemnités à temps-partiel soit 3 ou 400 euros bruts par mois.

Ce qui veut dire aussi que de nouveau, la caricature, tant utilisée et réutilisée par nos meilleurs populistes parviennent à vous entraîner dans des perceptions (qui certes reposent sur ces fameux exemples qui renforcent et accréditent la caricature).

Avant de combattre le chômage, et donc ceux qui abusent, il faut d'abord créer des emplois, de la mobilité et des conditions salariales minimales, qui tiennent compte des frais professionnels réels que doivent engager des travailleur pour simplement travailler.

Avant de mener une guerre sainte contre le profitariat assisté, il faut responsabiliser les employeurs vis à vis de certaines attitudes anormales, mais la si je commence à expliquer concrètement ca va devenir long.

N'oublions pas autre chose, pour qu'il y ai travail au noir, il faut aussi un donneur d'ordre qui l'autorise, on oublie trop souvent ce principe simple selon lequel pour frauder socialement, il faut souvent deux intervenants, le client-patron-privé et le travailleur au noir.

N'oublions pas que pour ce noir la, il faut aussi une économie au noir, quel intéret pour un restaurateur de payer du noir avec du blanc par exemple ?

Ce que je veux donc dire c'est que tout est lié en somme, tant qu'il y aura des patrons pour engager au black, il y aura des chomistes qui travailleront au black, et tant qu'on ne combattra pas mieux la fraude fiscal, on laisse se générer du noir fiscal qui continuera à alimenter une économie sociale au noir.

C'est l'histoire de l'oeuf et de la poule ....


;-)

Écrit par : olivier | 09/06/2009

Les commentaires sont fermés.