Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

02/06/2009

Le jeu du "nin si biesse"

Si vous aussi, vous connaissez, dans cette ultime ligne droite électorale, un fléchissement d’enthousiasme citoyen, une crise d’a-quoibonniste résigné, voire un ras-le-bol exaspéré en écoutant les slogans qu’on nous inflige pour nous convaincre du maître-achat électoral, je vous propose un petit exercice intellectuellement salutaire. Ça ne changera pas le monde, juste, y participer vous donnera, j’en suis convaincue, un vague sentiment de fierté, celui d’affirmer qu’après tout, on peut prendre les électeurs pour des idiots, il en est quelques uns qui ne sont « nin si biesse », comme on dit à Liège : et vous êtes de ceux-là.


Nous entrons, dans la dernière ligne droite de cette campagne, dans la phase de pure propagande. Il s’agit pour les partis d’utiliser des arguments persuasifs qui, pour être convaincant, ne sont pas nécessairement « justes ». En fait, ces arguments relèvent la plupart du temps de techniques et méthodes déjà mise en évidence dans l’entre-deux-guerre par les chercheurs américains de l’Institute for Propaganda Analysis qui visait à aider  le public à décrypter les techniques de propagande en temps de guerre ou en temps de paix, et à s'en préserver. Plusieurs de ces techniques de manipulation sont simplement rhétoriques, relèvent du sophisme et engendrent sciemment des « biais cognitifs ». D'autres techniques ressortent carrément de la manipulation émotionnelle. L’IPA en a dressé un catalogue.

J’emprunte ci-dessous à l’excellent article de Wikipedia (oui, il y a d’excellents articles sur Wikipedia, et celui-ci en est un), quelques exemples d’argumentation « propagandiste ». Le jeu consiste en ceci : Repérer dans les discours électoraux des exemples d’applications pratiques de ces arguments, que nous puissions dresser un panorama de la malhonnêteté intellectuelle. Relevez-les et noter-les en commentaire (avec l’argument spécieux correspondant). Le jeu est ouvert à tous, vous pouvez analyser le discours du parti que vous abhorrez le plus ou de l’ensemble de ceux-ci... Chaque participant gagne le droit de s’autoproclamer publiquement « nin si biesse », et de démontrer à ses proches, amis et connaissances, quelques ressorts du discours particratique.

Voici pour vous aider dans votre quête, quelques exemples d’arguments propagandistes :

La peur : un public qui a peur est en situation de réceptivité passive, et admet plus facilement l'idée qu'on veut lui inculquer. Exemple, di Rupo : « sans le PS, ce sera le bain de sang social ».

Appel à l'autorité : il consiste à citer des personnages importants pour soutenir une idée, un argument, ou une ligne de conduite. Exemple, Reynders : « Un autre grand libéral, de l’autre côté de l’Atlantique, je veux parler d’Obama… ».

Témoignage : les témoignages sont des mentions, dans ou hors du contexte, particulièrement cités pour soutenir ou rejeter une politique, une action, un programme, ou une personnalité donnée.

Effet moutonnier : cet appel tente de persuader l'auditoire d'adopter une idée en insinuant qu'un mouvement de masse irrésistible est déjà engagé ailleurs pour cette idée. Comme tout le monde préfère être dans le camp des vainqueurs que dans la minorité qui sera écrasée, cette technique permet de préparer l'auditoire à suivre le propagandiste.

Redéfinition, révisionnisme : consiste à redéfinir des mots ou à falsifier l'histoire de façon partisane. Exemple, di Rupo : « votez l’alternative PS », alors que l’alternative à 20 ans de PS, ne peut, par définition, être ce même PS

Obtenir la désapprobation : cette technique consiste à suggérer qu'une idée ou une action est adoptée par un groupe adverse, pour que l'auditoire désapprouve cette idée ou cette action sans vraiment l'étudier. Exemple, Reynders : « les taxes écolos »

Généralités éblouissantes et mots vertueux : les généralités peuvent provoquer une émotion intense dans l'auditoire et permet de tuer l'esprit critique. Dans notre bla-bla électoral : solidarité, bonne gouvernance, l’homme au centre du débat…

Imprécision intentionnelle : il s'agit de rapporter des faits en les déformant ou de citer des statistiques sans en indiquer les sources. Di Rupo : « nous sommes le premier parti en Wallonie »

Transfert : cette technique sert à projeter les qualités positives ou négatives d'une personne, d'une entité, d'un objet ou d'une valeur (un individu, un groupe, une organisation, une nation, un patriotisme, etc.) sur un tiers, afin de rendre cette seconde entité plus (ou moins) acceptable. Cette technique est utilisée, par exemple, pour transférer le blâme d'un camp à l'autre, lors d'un conflit. Elle évoque une réponse émotive qui stimule la cible pour qu'elle s'identifie avec l'autorité reconnue.

Simplification exagérée : ce sont des généralités employées pour fournir des réponses simples à des problèmes sociaux, politiques, économiques, ou militaires complexes.

Quidam : pour gagner la confiance de son auditoire, le propagandiste emploie le niveau de langage et les manières (vêtements, gestes) d'une personne ordinaire. Par projection, l'auditoire est aussitôt plus enclin à accepter les positions du propagandiste, puisque celui-ci lui ressemble. Exemple, Daerden bourré.

Stéréotyper ou étiqueter : cette technique utilise les préjugés et les stéréotypes de l'auditoire pour le pousser à rejeter l'objet de la campagne de propagande.

Bouc émissaire : en jetant l'anathème sur un individu ou un groupe d'individus, accusés à tort d'être responsables d'un problème réel (ou supposé), le propagandiste peut éviter de parler des vrais responsables, et n'a pas à approfondir le problème lui-même.

Slogans : un slogan est une brève expression, facile à mémoriser et donc à reconnaître, qui permet de laisser une trace dans tous les esprits.

Glissement sémantique : technique consistant à remplacer une expression par une autre afin de la décharger de tout contenu émotionnel et de la vider de son sens (euphémisme). Le glissement sémantique peut à l'inverse renforcer la force expressive pour mieux émouvoir l'auditoire. Exemples : « frappe aérienne » à la place de « bombardement », « dommages collatéraux » à la place de « victimes civiles » etc.

 

Allez allez faites vos jeux… et merci à vous de participer à cette opération de salubrité intellectuelle publique !

 

Commentaires

Oui alors là, demain je vais chercher un écran de 30".

J'ai assisté à la prestation de Javaux et manifestement il a pris de la bouteille. Ce qui signifie qu'il a un language qui pourrait convaincre, mais seule la suite pourra le confirmer. N'oublions pas que derrière, il n'y a pas que des blanches brebis.

Je viens par contre d'assister à la prestation de Joëlle.
Aucune surprise, c'est aussi nébuleux que compliqué. Un plan qui remplace un autre plan, ou une page blanche qui en voile un autre ( Ps copy) avec en plus une interaction des deux plans avec un troisième, ...
Bref, vous avez compris si Joëlle remplace notre Frank dans l'ISS, nous serons sur Mars avant le 7juin.

Yvan.

Écrit par : Yvan | 02/06/2009

Joelle Milquet je la recontre jeudi au CDh à 16h00, on verra ce qu'elle me répondra sur divers sujets...

Concernant Ecolo, et pour rester dans le cadre du billet de Pamina au sujet des slogans : JM Javaux sur la 1 ce soir :

Mieux vaut réorienter vers le durable maintenant, que de devoir le faire sous la contrainte demain.

Bref:

PS Sans nous casse sociale et démantèlement de la Sécu

MR : Bonne gouvernance, bonne gouvernance, bonne gouvernance (le répéter 20 fois)

ECOLO : Sans nous pas de vert, les autres=pales copies

CDH : on est un parti libre, au centre (traduire on s'associera avec les gagnants)


:o)

Écrit par : olivier | 02/06/2009

Une analyse portée sur les slogans : http://forums.lesoir.be/index.php?showtopic=117&mode=threaded

Les slogans, ce n'est pas le plus grave pour moi.
Par contre, le MR, depuis le début de la "campagne", suivi ensuite du PS, a utilisé, en plus de tes exemples, le stéréotype, la stigmatisation, la technique du bouc émissaire (utilisé par MR et CDH d'ailleurs), a grandement participé à l'effet moutonnier que l'on constate sur les forums et aux lynchages auxquels on assiste contre les sans-emploi et socialistes (socialisme qui est une idéologie, pas une appartenance forcée à un parti), qui rentre donc également dans la technique du transfert, la simplification exagérée aussi (genre la crise c'est à cause du PS et des chômeurs), etc, etc...

Difficile de catégoriser chaque tactique ou chaque action car elles se regroupent, se chevauchent. Et même si le PS a suivi, il faut bien dire que le MR en a fait son cheval de bataille et n'a utilisé QUE ce genre de choses dès le début et jusqu'à maintenant.

En tout cas, en ce qui me concerne, le programme Ecolo me convient le mieux et c'est donc avec le coeur "léger" que j'irai voter pour eux et non pas contre les autres. Je suis contente que mon vote ne signifie pas "vote de sanction", je suis soulagée que la vision d'un parti puisse encore correspondre à mes idées.

Maintenant, j'aimerais que PS/MR se retrouvent à la "casse" mais bon, pas le choix, il devra y en avoir un des deux à la majorité et, à choisir entre PS et MR, je préfère encore que ce soit le PS (avec Ecolo plus "fort") car Ecolo a plus de points communs au niveau de son programme avec le PS qu'avec le MR (MR que je hais de tout mon coeur, pas de secret, et encore plus après ce que je viens de voir).

Enfin, le CDH... Je les trouve incohérents. J'ai l'impression qu'ils n'ont aucune idée, qu'ils changent d'avis comme de chemise en fonction de leur intérêt. Ils ne sont pas "mauvais" mais pas suffisamment matures selon moi. Cela n'engage que moi. Même si le décret "loto" a été une catastrophe, ils ont au moins eu le mérite de faire quelque chose, c'est vrai. Par contre, je leur reproche de ne pas avoir su prendre leurs responsabilités lorsque qu'ils se sont rendus compte que ç'avait été une très mauvaise idée. Ils n'ont pas trouvé mieux que de tout mettre, par la suite, sur le dos du PS (qui était par-terre à ce moment-là) et je trouve ça lâche. A voir d'ici quelques années.


J'espère que mon avis n'entre pas dans la propagandisation... Enfin, si c'est le cas, l'article juste au-dessus vous aidera, en partie, à prendre de la distance par rapport aux idées de chacun et à pouvoir vous faire votre propre opinion.
Et puis, je n'ose même plus compter le nombre de fois où j'ai changé d'avis durant cette "campagne" ! J'avais l'impression que ma tête allait exploser avec tout ce flux d'infos ! Bonne leçon pour l'avenir...

Écrit par : Anyss | 02/06/2009

"Mon" slogan le plus détesté c'est le "Réinventons l'avenir" (MR).
Comme si l'avenir avait déjà été inventé !
Comme si on pouvait inventer l'avenir. Ou mieux -pire- encore, le réinventer.
C'est du Monty Python qui s'ignore. Mais au 1er degré.

Écrit par : lamarmotte | 03/06/2009

"Nos valeurs ne sont pas cotées en bourse: nos actions profitent à tout le monde". Glissement sémantique? Révisionnisme? Obtenir l'approbation? Peur? Etc...
Ce slogan est un choix malheureux à plusieurs niveaux : c'est d'abord une attaque à peine déguisée contre le MR . Ensuite, l'ironie du sort (sans doute largement aidée par qui on sait)a fait que ces mots sont devenus du plus haut comique, voire burlesques. Et puis, un je ne sais quoi de pompeux, de nouveau romantisme, voir même de grand'messe, quand on voit aussi le clip y assorti....
Nin si biesse....
Je suis sûre que mr Di Rupo va a la messe en cachette....

Écrit par : @nne | 03/06/2009

tttttttttt recentrons-nous sur notre jeu SVP ;0) -j'ouvre un nouveau billet pour le reste.

Écrit par : pamina | 03/06/2009

redéfinition, révisionnisme: Il faut plus d'Europe libérale, celle qui a étendu la démocratie vers le sud et l'est, offert la prospérité et permis la solidarité avec les personnes en difficulté, les régions en retard ou les pays les plus pauvres dans le monde (... extraordinaire, quand même, celle-là!!! d'ailleurs le libéralisme continue sa tâche d'émancipation dans l'ensemble des pays en voie de développement, hein?)

Écrit par : pamina | 03/06/2009

Javaux versus PS :

"Vous assistez les gens, nous voulons les émanciper"

Quand on partait de bon matin
Quand on partait sur les chemins
A bicyclette
Nous étions quelques bons copains
Y avait Fernand y avait Firmin
Y avait Francis et Sébastien
Et puis Paulette

On était tous amoureux d'elle
On se sentait pousser des ailes
A bicyclette
Sur les petits chemins de terre
On a souvent vécu l'enfer
Pour ne pas mettre pied à terre
Devant Paulette

Faut dire qu'elle y mettait du cœur
C'était la fille du facteur
A bicyclette
Et depuis qu'elle avait huit ans
Elle avait fait en le suivant
Tous les chemins environnants
A bicyclette

Quand on approchait la rivière
On déposait dans les fougères
Nos bicyclettes
Puis on se roulait dans les champs
Faisant naître un bouquet changeant
De sauterelles, de papillons
Et de rainettes

Quand le soleil à l'horizon
Profilait sur tous les buissons
Nos silhouettes
On revenait fourbus contents
Le cœur un peu vague pourtant
De n'être pas seul un instant
Avec Paulette

Prendre furtivement sa main
Oublier un peu les copains
La bicyclette
On se disait c'est pour demain
J'oserai, j'oserai demain
Quand on ira sur les chemins
A bicyclette

(Yves Montand)

:o))

Écrit par : olivier | 03/06/2009

Faut pas non plus réduire toutes les idées à des slogans ;0))) cette idée d'émanciper, je la trouve, si elle est autre chose qu'un slogan, convaincante...

Écrit par : pamina | 03/06/2009

Bien sur, n'empeche c'est une solide pique en direction du PS :

socialiste=assistanat=clientélisme

De bonne guerre, mais ca m'a fait rire, parce que je ne vois pas en quoi Ecolo compte émanciper les gens, fondamentalement, cela me semble incongru.

Par extension, dans le langage courant, émanciper signifie affranchir d'une autorité, d'une domination, d'une tutelle, d'une servitude, d'une aliénation, d'une entrave, d'une contrainte morale ou intellectuelle, d'un préjugé...

Exemples : émanciper un esclave, un peuple, une colonie. L'émancipation de la pensée.

L'émancipation, qui est l'un des éléments moteur de la transformation de la société, permet donc de se libérer et de devenir indépendant. Elle donne à une catégorie de la population des droits identiques aux autres catégories. Exemple : l'émancipation de la femme.

C'est comme ce terme à la mode pour l'enseignement : L'excellence.

...

Écrit par : olivier | 03/06/2009

c'est précisément pour cette étymologie que je trouve le terme et l'idée intéressante: oui, les assistés sont dans la main du Parti, ils sont son fond de commerce. Comment le directeur du Forem irait-il se former au Québec (à 7000€) pour faire diminuer le nombre de chômeurs, si sa politique fonctionnait? Comment recruter les voix si on ne peut plus faire peur aux allocataires? Emanciper, c'est la plus belle chose au monde, c'est rendre libre et indépendant (pas au sens MR, heureusement)

Écrit par : pamina | 03/06/2009

où est passé le chat de di Rupo sur La Libre? Mystère, je fais une recherche, il est introuvable (ou je suis une incapable.... merci de me le signaler si vous, vous trouvez...)

Écrit par : pamina | 03/06/2009

Ce qui me dérange le plus dans toutes ces idées, ces promesses, ces rêves, c'est qu'il n'y a jamais aucun chiffre qui démontre que c'est possible.
On peut donc toujours rêver, mais le réveil risque d'être brutal quand il faudra payer tout ça.

Yvan.

Écrit par : Yvan | 03/06/2009

Simplification exagérée, stéréotype : Louis Michel à propos du programme ECOLO : "Vous savez, je suis un romantique alors j'ai relevé qu'on allait créer de l'emploi en fabriquant du fromage dans nos villages. Je ne suis toutefois pas sûr de l'efficacité de la méthode face à la compétitivité internationale".

Écrit par : Raoul | 03/06/2009

Appel à l'autorité : La soeur de Reynders qui s'affiche clairement pour le MR. Elle est procureur du Roi...

Écrit par : Anyss | 03/06/2009

Généralités éblouissantes et mots vertueux : Voter PS c'est choisir un modèle de société qui lutte contre le réchauffement de la planète, qui veut vaincre la crise financière et économique mais qui tient compte de la dimension humaine et sociale des gens.

Écrit par : pamina | 03/06/2009

@raoul: excellente, celle-là. j'ai hâte au chat, je sens que ce rhéteur de Michel va nous en sortir de grandioses. Di rupo est littéralement lynché sur le soir...

Écrit par : pamina | 03/06/2009

@anyss: ben, le ps en parti vert, et qui "veut" vaincre la crise économique et financière, c'est peut-être dans le programme mais comme est a commencé il y a quelques mois et qu'ils sont au pouvoir, on attend...

Écrit par : pamina | 03/06/2009

Appel à l'autorité / simplification exagérée (PS) : "Si on gérait la Wallonie comme le ministère des Finances est géré, ce serait l’effondrement de nos Régions. Regardez ce que le Conseil d’Etat dit de l’état des Finances !"

Écrit par : Anyss | 03/06/2009

Nous savons ce que vous aimez vous les jeunes :

Contrairement à ce que l’on croit parfois, les jeunes, actuellement, manifestent de l’engouement pour des valeurs telles que la volonté, le travail, l’effort, la compétition, le dépassement personnel. Cela correspond même à une attente de leur part. Il suffit, pour s’en convaincre, de constater l’intérêt considérable que soulèvent, auprès de ce public, des émissions de type « Nouvelle Star » consistant à sélectionner la personne réalisant la meilleure performance musicale.

http://www.mr.be/media/images/content/CahierCJG_Enseignement_ok.pdf

Écrit par : Jean-Marc | 03/06/2009

Stéréotype - Simplification exagérée
"Notez que l'idée qu'on ne va plus du tout utiliser de voiture à l'avenir, c'est un rêve auxquels seuls les écolos croient (et il faut accepter certains travaux, comme une nouvelle liaison autoroutière Cerexhe-Beaufays)". Desama PS

Écrit par : lamarmotte | 03/06/2009

Maintenant une petite pour le MR :
je mettrais cela sous la rubrique "généralité éblouissante" même s'il s'agit plutôt de "détails pratiques". Le confort de nos bus, ça c'est bien. Qui ne serait pas pour ? Mais je ne suis pas sûr qu'aucun élu ait jamais donné de directives aux TEC quant à l'aménagement intérieure des véhicules :
"50 propositions pour réinventer l'avenir
proposition 41
rendre les TEC plus confortables notamment en maximisant le confort des usagers des TEC en veillant spécialement à soigner l'espace intérieur et en veillant au respect des horaires "

Écrit par : lamarmotte | 03/06/2009

Et pour le cdH : mots vertueux - joue à fond sur l'émotif
"outre la volonté de faire bouger les choses, j'ai le profond désir d'offrir un réel projet humaniste alternatif et surtout de me mettre au service de tous les citoyens."
F. Kersten 2eme effectif Huy-Waremme.

"projet humaniste alternatif", ça fait limite PTB ça...'tention !
Va falloir que je trouve quelque chose chez les verts maintenant.

Écrit par : lamarmotte | 03/06/2009

Et voilà pour les Verts
Imprécision intentionnelle
Isabelle DURANT: pendant un "chat": "le groupe des verts à l'Europe, il pèse bien plus que son poids mathématique, et je vous l'assure . Ce sont les députés les plus performants du PE, et ce n'est pas moi qui le dit."

Écrit par : lamarmotte | 03/06/2009

Après l'essai Aernoudt, c'est Modrikamen qui rentre au MR... après le 7 juin (devinez pourquoi ?)
Le MR avait déjà tenté le coup avec Alain Zenner.
Il faut dire que son histoire dinantaise (Furnaux et son 1er échevins sont tous les deux impliqués dans des "affaires", celle de Furnaux atteint presque la péremption, courage Richard, il y aura bien un procureur MR par là...)n'a pas été une grande réussite.
Dinant est MR (ex cdH !!!) et plus petit que Charleroi, mais le PS a raté une occcasion de renvoyer la balle !!!

Écrit par : The Man Who Know Why... | 04/06/2009

Généralités éblouissantes et mots vertueux? Obtenir la désapprobation? D.Reynders: Après les élections, il faudra reparler de la non-nomination des trois bourgmestres francophones de la périphérie, touchés par une sanction disproportionnée pour avoir simplement envoyé des convocations électorales dans la langue des administrés. C'est dramatique.

Écrit par : @nne | 04/06/2009

ahhhhhhh, je vois que vous avez bien travaillé lolllllll; je vais nettoyer mes commentaires et remettre toutes mes perles sur un même collier (post). Ne manquons pas aujourd'hui le chat de Joëlle, on peut dire ce qu'on veut, en terme de généralités éblouissantes, elle tient la palme!

Écrit par : pamina | 04/06/2009

Eh bien pamina, je vois que tu as supprimé mon commentaire pour lequel tu as laissé la réponse suivante :
"@anyss: ben, le ps en parti vert, et qui "veut" vaincre la crise économique et financière, c'est peut-être dans le programme mais comme est a commencé il y a quelques mois et qu'ils sont au pouvoir, on attend..."

Commentaire qui précisait que tout n'était pas à mettre dans le même panier et qu'il fallait savoir faire la différence entre défense d'un programme et "glissement" sans réel rapport avec une campagne pour la détection d'une tactique de propagande.

Commentaire qui avait été écrit en réponse à celui-ci :
"Généralités éblouissantes et mots vertueux : Voter PS c'est choisir un modèle de société qui lutte contre le réchauffement de la planète, qui veut vaincre la crise financière et économique mais qui tient compte de la dimension humaine et sociale des gens."

Écrit par : Anyss | 04/06/2009

pardon pardon anyss... j'ai "chipoté" les notes manuellement, ce n'est pas facile parce que je ne vois que les titres. pourtant je pensais bien n'avoir delete que les miens? veux-tu me le renvoyer stp, et je le réinsère (comme je peux). sorry...

Écrit par : pamina | 04/06/2009

ben zut de flute... il en reste plusieurs des miens, aussi, que je croyais avoir effacé... grrrrrrr. Je n'ai qu'une excuse, c'est la première fois que je delete les commentaires, même les insultes je les ai laissées lollllllllll

Écrit par : pamina | 04/06/2009

Bah, c'pas grave.
Je venais de me faire censurer sur le soir (comme d'hab) alors, forcément, j'y ai vu une "conspiration" ;0)
C'est qu'on deviendrait parano à force !!!

Écrit par : Anyss | 04/06/2009

oui, sur le soir, ils sont vraiment bornés... un jour j'avais ecrit sur Milquet "c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa g... (titre d'un film, pour les incultes).... ils m'ont rayée lolllllllll.

Écrit par : pamina | 04/06/2009

Les commentaires sont fermés.