Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/05/2009

Le gag du jour

"Bien entendu, nos citoyens décideront. Et de ce qu’ils décideront, on fera les coalitions" -cette phrase grandiose, la perle particratique par excellence, est signée Elio di Rupo au micro de RTL (http://www.rtlinfo.be/rtl/news/article/245034). On peut savoir qui est le "on"? 

Sans pouvoir pour le citoyen de se prononcer sur ces coalitions imposées par des "on", les élections sont pure mascarade et simple alibi aux arrangements particratiques. Elles constituent un véritable déni démocratique, une perversion du droit de vote.

Le mode de scrutin à un tour est un des noeuds de la particratie, il crée une impunité électorale qui permet de "rattaper" les plus cinglants désaveux. Il est, à mon sens, démocratiquement indéfendable.

Commentaires

Bonsoir Pamina, juste une petite remarque Javaux et Milquet on tenu un peu près les mêmes propos, Milquet ajoutant marre que le MR et le PS polarise le débat, il y a ... 4 partis !


4 partis !!!!


;-)))

Écrit par : olivier | 28/05/2009

"Et de ce qu’ils décideront, on fera les coalitions"
Ce qui voudrait dire en toute logique que les deux premiers devront former une coalition.
Enfin si réellement on respecte la décision de l'élécteur.

Attendons pour voir.

Mais ce matin, j'ai entendu Javaux déclarer que la coalition sera basée sur un projet de gouvernement.

Ah oui ! Et la décision de l'électeur vous en faites quoi ?


Yvan.

Écrit par : Yvan | 29/05/2009

J'ai entendu ce matin la déclaration de Javaux maintenant considéré comme plaque tournante de cette future coalition. Il s'alliera avec le(s) parti(s) ayant pour priorité l'isolation, le non marchand et les transports. Je traduis cela par future administation = taxes pour 'inciter' à isoler, augmentation du volet non marchand (probablement payé par les taxes d'isolation), augmentation de la fiscalité automobile pour payer les investissements en matière de métro, train, etc...
En conclusion nous devons nous attendre à de nouveaux impôts (comme au niveau mondial, nous sommes les 3èmes en matière de charge fiscale, nous aurons peut-être la chance de devenir les premiers) et le pouvoir d'achat baissera encore un peu. La crise économique et les faillites à répétition, il s'en fiche.
En matière communautaire : nada, nothing, rien. Au moins c'est une bonne nouvelle pour le Vlaams Belang, la NVA et la liste Dedecker. Un peu moins bonne pour Bruxelles et la périphérie

Écrit par : JP | 29/05/2009

@yvan
Justement, et c'est là un des aspects vicieux de notre système électoral actuel : comment percevoir la volonté de l'électeur.

L'électeur n'a aucune volonté dans les arrangements post-électoraux.

Un parti qui passe de 5 à 12% gagne-t-il les élections ? Est-ce la volonté de l'électeur de le voir au gouvernement ? Et de quel électeur ? Un autre parti qui passe de 45 à 30% est-il le grand perdant tout en restant le premier parti ? Doit-il aller dans l'opposition malgré son poids électoral résiduel ? Qu'en est-il de la volonté de l'électeur ?

Encore une fois, la démocratie sera confisquée par les présidents de parti qui manipuleront la "volonté de l'électeur" comme cela les arrange.

Quand j'entendais Mme Milquet aux élections précédentes (mais c'est la même chose chez les autres) pérorer que si le CDH entrait au gouvernement régional, c'était suite à la "volonté de l'électeur", cela me hérisse. Non, l'électeur n'a aucun moyen de décider des accords entre des présidents de partis élus par personne sinon leurs propres membres. Et encore.

Écrit par : jo moreau | 29/05/2009

Exact Jo !

Ca c'est aussi une de nos spécialités belgo-belge, on vote à la proportionnelle mais en plus il leur faut comparer avec les scores précédents pour interpéter le choix de l'électeur, quelle vaste blague...

Écrit par : olivier | 29/05/2009

Il faut arrêter de se gratter pour se faire rire et mettre un terme à la masturbation intellectuelle. Chacun sait, ressent, se rend compte de qui gagne ou qui perd une élection. On peut toujours ergoter pour savoir si -0,35 % est une défaite ou une "stabilisation à la baisse" mais perdre entre 10 et 15%, non de ses voix mais de l'ensemble de l'électorat c'est une tatouille, une défaite,une dégelée, une dispouchelée, une Bérézina et même Hannibal ante portas. De même tripler le nombre de ses élus et passer de la quatrième à la seconde place est une victoire, voire un triomphe.
Ce ne sont pas les sophismes d'un chef de clan déguisé en chef de rang pour comédie de Claude Sautet qui y changeront quoi que ce soit.

Écrit par : hughes_capet | 29/05/2009

oui, mais vois-tu, si tu as raison sur le plan du sens commun, objectivement et rationnellement il y a toujours moyen d'argumenter, de façon valide, en sens contraire... et il se trouve toujours des avocats pour défendre n'importe quelle cause. qu'un parti qui descend de 44 à 34% prenne une dégelée.... mais qu'il est toujours devant celui qui "monte" de 24 à 26... c'est hélas une vérité imparable. Seul le scrutin à deux tour peut nous sortir de cette situation kafkaienne. nous ne sommes plus en démocratie... nous sommes, citoyens, un alibi à la particratie.

Écrit par : pamina | 29/05/2009

C'est effectivement tout le problème du vote à la proportionnelle, d'autant que la majorité constituée est majoritaire, même si fabriquée à l'aide de 'minorités'.

Je réitère une des possibilités, en un, voter comme à l'actuelle, en deux revoter sur les programmes et coalitions proposées suite au premier scrutin.

Ou encore un vote complémentaire indiquant la coalition souhaitée lors du vote classique.

Dans tous les cas, il faut trouver le moyen démocrtique de rendre la main à l'électeur, je rejoint Pamina à 400% sur ce point précis.

Écrit par : olivier | 29/05/2009

quant au système majoritaire à deux tours,je suis un convaincu. Ou alors un système à l'allemande qui amène à deux ensembles de taille à peu près équivalentes.
Ce qui m'irrite ce sont les poses de vierge effarouchées du Pyrrhus de Mons qui vole de victoire en victoire mais perd ses culottes à chaque fois. On parlait de sophistes l'autre jour, il est un beau représentant de l'espèce.

Écrit par : hughes_capet | 29/05/2009

@olivier il faut absolument acculer les partis à cette réforme, la presse doit faire relai...

Écrit par : pamina | 29/05/2009

Il me revient Pamina, des souvenirs de 1989 et des citoyens de la RDA arpentant les rues de Dresde, de Leipzig ou de Belin au cri de "Wir sind das Volk !". C'est celà la réalité, c'est NOUS le peuple et non ceux qui prétendent parler en notre nom.

Écrit par : hughes_capet | 29/05/2009

j'ai "marché" deux fois dans ma vie: la marche blanche et la réforme des enseignements -par solidarité avec mes étudiants-. Mais j'irai bien marcher pour mettre un terme à la particratie

Écrit par : pamina | 29/05/2009

Sans vouloir entrer dans des subtilités mathématiques, la classification comme gagnant ou perdant basée sur le différentiel ne me semble pas représenter le choix de l'électeur.
Si nous voulons une véritable démocratie, nous devrions avoir la possibilité de dire "oui" ou de dire "non".
Hors que se passe-t-il, notre seule alternative de dire "non" est de voter en donnant notre voix à quelqu'un pour qui nous n'avons pas nécessairement envie de dire "oui".
Ce qui fait que la perception après le 7 juin pourrait être qu'une majorité de Wallons est passée au Vert, alors qu'en réalité ils n'ont que cette alternative pour dire non.

Suivant le calcul actuel, le grand gagnant sera celui au plus grand différentiel et non celui réellement plébicité.
C'est la grande difference entre notre forme de scrutin et le plébicite dans lequel on peut se prononcer par "oui" ou par "non".


Mais Ok pour le système majoritaire à deux tours ( c'est peut-être la première des mesures de bonne gouvernance que chacun veut instaurer, avec en plus aussi la possibilité de dire "oui" ou "non".

Yvan.

Écrit par : Yvan | 29/05/2009

et ne pas oublier de mettre un terme à l'obligation de vote.

Écrit par : hughes_capet | 29/05/2009

je parie que l'avancée des verts va s'eroder, au profit du mr; et c'est la faute à di Rupo qui bipolarise; ecolo perd les voix ps s'il se montre trop à doite, les voix mr s'il concubine avec la gauche; donc silence prudent, expectative... et le mr a présent va déplacer les voix de ceux qui veulent ABSOLUMENT et CERTAINEMENT evacuer le ps... comme pas de clarté sur les coalitions, les voix se radicalisent... le resultat risque d'être paradoxal, faussé en totalité, des gens votant contre leurs convictions pour être sûrs d'obtenir ce que la particratie les empêche d'avoir: le choix de par qui être gouverné. Et vous allez voir Didjé encore plus imbu de lui-même, pensant avir carte blanche pour continuer le "système" car il aura une légitimité électorale. Totalement faussée évidemment

Écrit par : pamina | 29/05/2009

vous savez ,Pamina, la coalition MR EColo existe grandeur nature à la Province du Brabant wallon depuis 2006. Et cela fonctionne plutôt bien si j'en crois les sondages dans cette province. Faire des libéraux des "maîtres de forges" à la Zola et d'Ecolo une assemblée générale d'éleveurs de chèvres du Larzac, c'est avoir zappé quelques étapes.
En matière d'éthique, de progrès technologiques, il y a des convergences entre eux.

Écrit par : hughes_capet | 29/05/2009

je sais, et je pense que c'est vers cette alliance que penche mon coeur; mais si elle se dessine, qu'Ecolo s'accroche car le MR va jouer le maître d'école, et va les enfermer dans le rôle d'épouvantail ou d'éleveurs de moineaux... à mon sens Ecolo va vouloir intégrer le cdh, pour peser plus à gauche. Mais le cdh n'a plus d'âme ni de colonne vertébrale, il est vraiment pathétique... pour enrayer la remonter du mr, je pense qu'ecolo devrait se prononcer clairement sur les ouvertures qu'il envisage possibles. dans l'incertitude, il perd des voix centre droite. a-t-il le culot, pour garder sa gauche, de s'affirmer désormais comme le successeur du ps, en terme social? je suis très déçue de leur fin de campagne. à vrai dire leur côté trop discret m'effraie...

Écrit par : pamina | 29/05/2009

ils risquent dêtre les vainqueurs par défaut : blottis dans la tranchée en regardant passer les balles.
D'un autre côté, c'est peut-être le signe que les gens en ont assez des moitrinaires (un poitrinaire est qqn qui souffre de la poitrine, un moitrinaire souffre du moi) des partis traditionnels.
Ceci dit, personne ne peut remplacer le PS en matière sociale sans coup férir, du fait de l'existences des mutuelles et de la FGTB mais ecolo a fait plus que de l'entrisme à la CSC. donc balle à suivre...

Écrit par : hughes_capet | 29/05/2009

"Faire des libéraux des "maîtres de forges" à la Zola et d'Ecolo une assemblée générale d'éleveurs de chèvres du Larzac, c'est avoir zappé quelques étapes."

j'adore :o))))))

Écrit par : olivier | 29/05/2009

oui, j'aime beaucoup l'humour d'Hugues! Surtout quand il pète un plomb... ne manquez pas Elio en direct.... le ps est sur la libre et squatte le chat

Écrit par : pamina | 29/05/2009

lollllllll di Rupo, 1h19: les chefs de cabinet à présent administrateurs de la banque wallonne d'investissement ont "le sens de l'intérêt général et du bien commun." lolllllll
ce chat est une caricature, completement noyauté ps, d'une vacuité faramineuse, d'une malhonnêteté intellectuelle à gerber (pardon, mais y'a pas d'autres mots).

Écrit par : pamina | 29/05/2009

Ce chat est lent, filtré, horripilant.

la Libre mention zéro pointé sur ce coup la...

Écrit par : olivier | 29/05/2009

il est typiquement PS, en fait... je veux dire qu'il ressemble à l'administration: lente et inefficace, profondément politisée

Écrit par : pamina | 29/05/2009

"Deux Roupettes, quel programme pour la PS (Poubelle Sociale?)" -cette question est publiée malgré son inintérêt profond, pour faire croire que ce n'est pas filtré.... un peu gros, hein? -et pratique, on ne répond p)as à des insultes...

Écrit par : pamina | 29/05/2009

Lamentable Pamina, ils nous prennent vraiment pour des cons, et l'attardé de Nicolas qui croit malin avec ses remarques à la limite de l'homophobie aura contribué au degré zéro du débat.

Perso on ne me verra plus perdre mon temps sur ces chats, affligeant...

Écrit par : olivier | 29/05/2009

Les mots sont mes amis, Pamina, je les aime et ils me le rendent bien.
je peux les rouler sous ma langue comme Démosthène faisait de ses galets.
Ils sont profonds, chatoyants comme des gemmes, durs sous la plume et chauds sous la langue,ils se répondent à travers les langages et les époques.
Et puis, ce sont des amis sincères qui jamais ne vous tromperont.

Écrit par : hughes_capet | 29/05/2009

à mon sens la dernier question était téléguidée, aussi, Olivier. sois pas naïf: elle permet de conclure en montrant la grandeur d'âme de calimélio face à ces injures.... mais des vraies questions, niet.
Les miennes, toutes refusées:
M. di Rupo, vous affirmez que le PS est victime d’une campagne de dénigrement, alors qu’il y a des affaires dans tous les autres partis, aussi. Si c’est le cas, ne pensez-vous pas alors que c’est l’ensemble du système politique belge qui est à revoir, et quelles sont vos propositions concrètes pour améliorer la mal gouvernance?
M.di Rupo, Vous avez dit hier, dans une interview: "Bien entendu, nos citoyens décideront. Et de ce qu’ils décideront, on fera les coalitions" –pouvez-vous préciser qui est le « on » ? Et trouvez-vous normal qu’en démocratie, le citoyen n’ait pas à se prononcer sur ces coalitions qui sont des interprétations de nos votes ?
Le PS est progressiste, dites-vous. Comment expliquez-vous que la gauche qui a été au pouvoir soit en perte de vitesse dans l’ensemble des pays européens, et qu’elle soit touchée par le même genre d’affaires qu’en Wallonie ? Est-ce que le socialisme a un problème systémique de relation avec le pouvoir, qui lui fait perdre toute crédibilité, même au plein cœur de la crise libérale ?
Il y a 20 ans que vous êtes au pouvoir. Sans vous, la situation aurait été pire ? En quoi ?
En fait, votre message, c’est que vos 20 ans de gouvernance sont une réussite, et qu’il faut continuer ainsi ?
Dans votre pub télé, vous parlez du PS comme une alternative. Comment voyez-vous l’alternative à vos 20 ans de pouvoir ?
Vous dites que les déviants au sein du PS ont été sanctionnés : qu’en est-il des frais de formation au Québec du directeur du Forem, des 50,000€ de voyage à Pékin de Daerden ? Est-ce que l’usage abusif des biens publics, financés par le contribuable, n’est pas non plus prioritaire ?

Écrit par : pamina | 29/05/2009

@Hugues: j'ai achevé ma puberté tardive l'an dernier, cher Hugues et ne crois plus aux mots ni aux paroles... sinon pour le plaisir, évidemment, voire même, la jouissance de les entendre ou de le dire. Mais tout mot est susceptiblement menteur. (Néologisme paminesque assumé) :0)

Écrit par : pamina | 29/05/2009

@Pamina :
"je parie que l'avancée des verts va s'eroder, au profit du mr; et c'est la faute à di Rupo qui bipolarise "

La position de Di Rupo lors du dernier 'Huis clos' conjugée à la non-réaction des Verts engendre forcément une prise de position que les écolos ne savent ou ne veulent pas prendre.

Je ne suis pas d'accord avec l'image qu'ils sont au fond de la tranchée et regardent passer le balles. Je pense plutôt qu'au fond de la tranchée, ils creusent encore plus profond tellement ils ont la trouille.
Ce qui me fait dire qu'ils ne sont pas prêt au combat et il faudra qu'un autre parti les extirpe de là pour les voir réapparaître.

Si le MR peut jouer au maître d'école, le PS ne va certaînement pas les empêcher de faire joujou en levant des taxes à l'attention de ceux qui ont le malheur d'être propriétaire de leur logement et qui ne roulent pas en Fiat 500.
De plus historiquement, il est bien connu, ce n'est pas moi qui le dit, je l'ai encore lu hier dans le soir, certains ténors écolo ont des tendances plus à gauche que le PS.
En conclusion ma grande crainte est de voir se concrétiser la continuté du pouvoir absolu du PS sur la Wallonie.

Yvan.

Écrit par : Yvan | 29/05/2009

nous parlons bien de plaisir, voire de jouissance, Pamina. Was bleibet aber, stiften die Dichter, comme disait Höllderlin.
Qui va vouloir demain s'allier à Di Rupo ? le cdH ?alors que le dernier conseil communal de Frameries a vu Didier Donfut conspuer Catherine Fonck ? (et, rappelez-vous, ce sont les attaques contre Fonck qui ont fait que Milquet est sortie du bois avec son histoire de contrat à durée déterminée), Ecolo ? alors que Di Rupo matraque Javaux et que Doulkeridis se voit pousser des ailes comme Ministre Président bruxellois ? le MR ? cyniquement c'était le meilleur allié et Elio a tout foutu en l'air.
Alors un grrrrand rassemblement des progressistes avec Cap d'Orazio,le PTB, le fantôme de François Martou et la Tina Van Rompuy ? l'ensemble ne tiendrait pas dans une cabine téléphonique.

Écrit par : hughes_capet | 29/05/2009

à ne pas manquer "une déclaration.... ma déclaration" (air de veronique sanson. MR loves ecolo
http://www.levif.be/actualite/belgique/72-56-34031/reynders-aux--ecolos----on-n-attend-plus-que-vous---.html

Écrit par : pamina | 29/05/2009

Pamina, tu me déçois énormément.

Voilà que tu diffuses de fausses nouvelles ....

"Une déclaration, ma déclaration" est une chanson de Michel Berger, chantée par France Gall.

LOLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL

Écrit par : jo moreau | 29/05/2009

Une vraie déclaration sur RTBF après le JT les 4 présidents de parti.

Écrit par : Yvan | 29/05/2009

bon, vous lirez probablement mon billet de ce soir, en ce qui me concerne, je ne perdrai plus mon temps avec ces particrates, parjures et suffisants et je vise Reynders et dans une moindre mesure Javaux.

Ces gens sont décidément malfaisant, imbus d'eux-mêmes et la véritable plaie politicarde.

Bon vent à eux, j'ai d'autres choses bien plus intéressante à faire, et bonne continuation à vous ici ! Moi c'est vacances politiques jusqu'au 07 au minimum lol

;-)

Écrit par : olivier | 29/05/2009

moi, moi, moi j'ai regardé les greemlings lolllllllllllllllllllllllllllllllllllll et mes plus pates excuses à france Gall et au defunt Michel Berger; je suis vraiment en dessous de tout lolllllll

Écrit par : pamina | 30/05/2009

Voyons, Pamina, on ne dit pas : j'ai regardé les gremlins, on dit : j'ai regardé les présidents de partis.

Écrit par : jo moreau | 30/05/2009

non, sur la une je trouvais les acteurs mauvais alors, j'ai regardé les gremlings. y'avait des points communs, hein: les gremlings se ressemblent, ils se multiplient de façon incontrôlées, quand ils goutent à la bouffe ils font miam-miam et on ne peut plus les arreter, ils devastent la région... lollllllllll
je fais un pt'it billet à ce sujet :0)))

Écrit par : pamina | 30/05/2009

Je suppose que vous avez tous lu l'article paru sur le site de la libre : "Tsunami: la gifle de la Cour des comptes - Le contrôle des comptes Tsunami n'a pas été garanti par le cabinet Courard - la Cour des comptes s'étonne des montants engloutis en frais de gestion".

On y apprend notamment que les frais de gestion des organismes mis en place par la région wallonne ont atteint 22% (!).

D'autre part, messieurs Donfut et Courard ont fait un joli voyage au Sri Lanka fin 2008.

Pas drôle d'avoir la nausée un samedi matin.

Écrit par : jo moreau | 30/05/2009

depuis le temps que je réclame un tsunami... mais voyons mon cher, il faut revenir aux vrais problèmes des gens, le pouvoir d'achat, l'emploi... ttt poujadiste, populiste, emmerdeur en crisssssssssss (québécisme)

Écrit par : pamina | 30/05/2009

Le problème des frais de gestion et de leur proportions hors de toute commune mesure relevés dans ce rapport sont symptomatiques de ce que je relevais notammes vis à vis de la nuée d'OIP tels que la Sogepa et bien d'autres via mon blog.

Une évidence de plus clouée au pilori par un organisme reconnu et institutionnel, donc on en parle, en passant sous silence tous le reste.

Écrit par : olivier | 01/06/2009

il faut tirer un fil pour dévider la pelote... et quand on l'oublie dans un coin, la relancer au milieu du jeu, jusqu'à faire tomber les quilles. Bon lundi Olivier!

Écrit par : pamina | 01/06/2009

1. Je pense qu'on devrait instaurer un système de consultation populaire, tout simplement. Les électeurs votent pour une personne ou un programme de parti, les élus travaillent et proposent des solution. Et les gens disent oui ou non. Les écolos le suggèrent fortement.
2. Le Ecolos ont sans doute les défauts qu'on leur prête mais jusque là, ils se sont tenu à au moins une chose: ne pas rentrer dans les déballages de linge sale et ne parler que de leur programme. Le but étant non pas de ne pas oser, mais de ne pas faire de promesses en l'air. Çà, c'est vraiment contre leur religion. Les Ecolos n'ont VRAIMENT pas peur de l'opposition et peut-être qu'ils y seraient mieux...Il ne faut pas être grand clerc pour deviner que quoi qu'il arrive, leur partenaire -MR ou PS - leur fera porter le chapeau, puisqu'ils le font déjà maintenant. Je peux très bien comprendre qu'ils n'aient pas envie d'être les dindons de la farce...La plus belle chose qu'ils pourraient faire, c'est avant toute coalition, demander une consultation populaire, tout simplement. De cette manière, la coalition sera décidé selon les vœux des citoyens et ça serait tout comme une élection à deux tours...

Écrit par : @nne | 01/06/2009

D'ailleurs, pourquoi ne pas lancer tout de suite une pétition citoyenne et apolitique pour une consultation populaire en wallonie avant toute coalition???

Écrit par : @nne | 01/06/2009

là, je crois qu'on peut se brosser le ventre lollllllll
Ecolo a dit, et cela m'a déçu, qu'il était favorable au système électoral actuel. par contre le MR est favorable à tout... mais en fait ne fera rien. pareil pour les Provinces.
Rapport à la compétitivité, il y a une saine et belle alternative: l'émulation. Mais cela suppose aussi un horizon "vertical", et pas cette auto-satisfaction dans la médiocrité. Maintenant, tout ceci relève de l'ordre de la théorie et du discours: je réussis souvent avec mes étudiants, et suis en passe d'échouer avec mon propre fils, hélas. Et pas de dyslexie en alibi... :0)

Écrit par : pamina | 01/06/2009

Les commentaires sont fermés.