Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/05/2009

Une info “obligeamment” communiquée

J’écoutais hier matin Madame Fonck vanter sur la RTBF ses réalisations et agiter l’épouvantail du programme écolo (pro-canabis, anti-devoir, anti-monarchiste) devant les électeurs Cdh susceptibles d’êtres tentés par l’aventure verte. On se doute, au vu du répulsif qu’elle emploie, de sa cible électorale; ce qui n’empêche pas Lutgen d’énoncer sans sourciller qu’il y a en Wallonie deux partis neufs et alternatifs, Ecolo et le Cdh. Pourquoi est-ce que son affirmation évoque pour moi, par un sursaut incongru de l’imagination, les fervents du Botox? 


Quoi qu’il en soit, la sortie de Catherine Fonck faisait écho à celle du très doctoral Reynders, ce week-end, qui critiquait du haut de ses 10 années au ministère des finances l’inexpérience gouvernementale du parti de Javaux. Soit dit en passant, je préfère l’inexpérience à l’incompétence, surtout que la seconde ne se bonifie pas avec l’âge: la preuve en est dans l’état du ministère des Finances, pointé par toutes les instances de contrôle et dans des termes fort peu amènes. Le président de parti, vice premier-ministre et ministre Reynders dressait néanmoins devant les yeux écarquillés des rentiers, contribuables et actionnaires Fortis le spectre de nouvelles taxes écologiques. Voilà qui présage des mois à venir, car quant il va falloir “banquer” pour BNP-Fortis (et les restructurations et licenciements qui vont découler de la “grande braderie”), mieux vaudra dire que c’est la faute du climat ou de l’environnement, que d’avouer que son expérience, là non plus, n’a pas pallié son incompétence. A moins qu’on ne puise dans le portefeuille des intérêts notionnels? Rêvons...

Bref, revenons-en à nos moutons (électeurs), il me semble que depuis ce week-end, quelque chose a changé: le PS est laissé pour exangue (et se débat assez pathétiquement et très bassement, nous l'avons vu hier): la nouvelle cible, c’est Ecolo. Car Ecolo ne “coule” pas que le PS (de cela, soyez sûr que Cdh et MR lui sont reconnaissants), il phagocyte un électorat traditionnel et que l’on croyait stable. Donc, viser Ecolo n’est pas gagner, mais perdre moins: et perdre moins, c’est maintenir quelque chance de gouverner en force, et de se poser en donneurs de leçons face à ces blancs-becs. Plus tard, mais aussi rapidement que possible quand même,  il sera opportun au nom d’un Francorchamp quelconque de les descendre en flèche, tels d’irréductibles ennemis du développement économique wallon. Car MR et Cdh ont bien voté avec le PS pour les accomodements avec Bernie, n’est-ce pas? Et le maintien d’un Grand Prix si porteur économiquement pour la Wallonie.... qu’il coûte un déficit de 6 millions d’euros au contribuable? Ou me trompe-je de façon totalement éléphantesque quand je me remémore un scénario connu?

Soyons clair, je ne suis pas Ecolo. Ni CdH. Ni MR. Ni PS. Je revendique avec fierté d’avoir voté pour chacun de ces partis en fonction d’appréciations conjoncturelles et afin de favoriser l’alternance au pouvoir. Je ne renie rien de ces choix. Il m’arrivera sans doute de les refaire à nouveau, au nom de ce même principe de l’alternance qui jugule la particratie… Et donc, je vous communique en toute indépendance le lien suivant vers un article du Soir, dénonçant les turpitudes d’Evelyne Huytebroeck, passées relativement inaperçue le 20 mai dernier.

http://archives.lesoir.be/environnement-huytebroeck-en-a-fait-une-priorite-six_t-20090520-00N57D.html?query=evelyne&firstHit=0&by=10&sort=datedesc&when=-1&queryor=evelyne&pos=0&all=2692&nav=1

Faites ce que vous voulez du contenu. L’intéressant à mon sens est la façon dont j’ai été mise au courant. J’ai reçu ce lien sur l’adresse du blog, dans un mail envoyé “undisclosed-recipients” par une adresse mail créée pour l’occasion: ecologie.investissements@gmail.com; le tout annoncé par un titre particulièrement raccoleur: Ecolo 2009, la nouvelle culture politique.... encore un "pousse-pousse électoral" durable !

Rien à voir ici avec nos échanges de commentateurs habitués, l’hyperlinking entre nos blogs (Olivier, Himself, Sagabelgica etc…), bref notre « percolation » usuelle. Non, c’est un inconnu (apolitique, bien sûr ?) qui « maile » avec subtilité et attends je suppose un relai « d’information »… Que je lui offre, bien entendu.

Je vous invite par conséquent à réfléchir sur la méthode, les conceptions fallacieuses et le mépris qu’elle transpire. La blogosphère n’est pas qu’une caisse de résonnance, un tamtam, un instrument, un outil de plus. Ou plutôt si, mais dans d’autres mains. Celles de citoyens de sensibilités variées, d’humeurs et de tons différents, de convictions plus que souvent divergentes mais que rassemble, je crois, un zeste d’intégrité dans leur reconquête d’un espace démocratique et politique. La blogosphère, ça ne réagit pas au quart de tour à un spot télévisé, à un procédé de marketing, à un crachat lancé, caché derrière un mur…. La blogosphère intègre une dimension critique, au sens étymologique. Elle mesure, elle pèse, elle évalue. Et pose enfin un jugement.

Permettez au mien d’être lapidaire. Les partis qui tentent d’instrumentaliser medias, forum, blogs par de tels procédés ont décidément une vision totalement pervertie de la démocratie. Nous ne sommes ni des « canaux » ni des « cibles » de marketing », nous sommes des citoyens électeurs, et nous mettrons d’autant plus d’énergie à penser nos choix, que vous en mettez à nous dissuader de réfléchir.

 

Aux urnes, citoyens !

Commentaires

L'info n'est pas réellement une nouvelle, d'ailleurs elle a été évoquée au JT et lors de débats télévisés. En région wallonne, le recordman de la pub, pardon de la communication, c'est Benoît Lutgen qui nous a abreuvé pendant cinq ans de Méritus, de Libramont et d'astronautes retrouvant le plancher des vaches au pays du blanc bleu.
Par rapport aux années 80, il existe des commissions parlementaires qui encadrent (plus ou moins) la communication ministérielle et empêchent qu'apparaisse le nom et la photo du ministre, mais pas les coordonées de son ministère. Si le ministre ne respecte pas ces dispositions les montants de la campagne sont déduits de ses dépenses électorales autorisées. Cela a failli arriver à André Antoine avec sa campagne "pret tremplin" (ou de manière subliminale deux joggeurs , l'un casaque rouge et niais, l'autre casaque orange et docte discutaient logement près d'un tremplin).
Là on retombe sur l'antienne : savoir-faire et faire savoir. Est-ce que communiquer sur l'environnement est sauvegarder l'environnement. Non si on pense que l'argent de la com ne va pas à l'action proprement dite, Oui si on pense que "conscientiser" (je n'aime pas ce terme qui évoque les camps de rééducation et le lavage de cerveaux)la population est un pas en avant.
Bon, pour la manière dont l'info vous a été relayée, c'est ainsi que la blogosphère fonctionne, à coups de buzz, de rumeurs et parfois de véritable info.Et bien sûr on tente de vous instrumentaliser si vous devenez un/une bloggeur/bloggeuse influent. Sarko a dans son entourage des propriétaires de fournisseurs de blogs et Obama doit une partie de son succès au fait qu'il a embarqué très tôt un des fondateurs de facebook dans son équipe (plus d'un million d'"amis" sur facebook,le Barack, vous imaginez la caisse de résonnance).

Écrit par : hughes_capet | 26/05/2009

Le but de mon billet n'est certes pas d'attirer l'attention sur le contenu de l'article du Soir.... lequel n'est guère consistant, je trouve. Si c'est tout ce que les opposants à Ecolo trouvent à "sortir" sur Ecolo, décidément le parti est encore plus "propre" que je ne le pense. Non, j'attirais l'attention sur la technique détournée du "buzz", mais ici le procédé est tellement grossier et le contenu, tellement creux que j'estime que c'est une insulte à l'intelligence. Même les service de com' des partis sont médiocres... et oui, par l'emploi de ces procédés, la campagne "plonge". Plus exactement, les politiques la font plonger, regardez les blogs et forums, ils sont de meilleure tenue que le discours poiticard, même si le ton est plus irrévérencieux, au moins, il y a une réflexion politique, et non une simple défense particratique... Le discours de di Rupo hier était à cet égard pathétique.

Écrit par : pamina | 26/05/2009

La com' est un métier et il ne suffit pas d'avoir séduit des électeurs pour être un grand communicateur. Souvenez vous de cette éphémère présidente du parlement de la communauté française dont l'attaché de presse avait diffusé une note destinée à utiliser les crédits du parlement pour faire de la publicité pour le PS. Elle a dû démissionner vite fait.

Écrit par : hughes_capet | 26/05/2009

J'ai reçu également hier soir ce mail... et je me demande comment mon adresse se retrouve dans cet envoi. Merci pour votre blog.

Écrit par : Sven | 26/05/2009

encore un "estompement de la norme" lollllllllll
Si seulement la presse conjointe pouvait, après le tsunami électoral, fournir une analyse de fond sur l'expression du refus, et pratiquer une pédagogie à l'usage des citoyens ET des mandataires, sur le sens du mot politique... si seulement la politique pouvait redevenir un objectif de vivre-ensemble? Nous n'avons plus de projet. Je viens de recevoir un prospectus pour le parti des pensionnés (suis pas si vieille, pourtant lolllllll). Je suis choquée de voir l'électorat s'atomiser en lobbies. c'est le fruit de la particratie, cela, et du déficit d'expression démocratique...

Écrit par : pamina | 26/05/2009

Sacrée Pamina :o)

Tu savais que le faux-vrai scoop 'francorchamps contre terrain' dénoncés par Wesphael ECOLO) m'avait été soumis par mail, trois semaines avant l'annonce médiatique ?

Qu'un délégué syndical CSC m'avait harponné par mail au sujet de ma démarche vis à vis du voyage Californien, après explications claires, je suis maintenant gratifié d'une mailing list abondamment nourrie par le meme délégué au profit de la LCR (besancenot-caudron) à l'Europe.

Que suite à ma démarche, de hauts responsables politiques (MR-CDH -ECOLO) ont pris la peine de nous recevoir (tout comme certains députés), puis flouchhhh plus rien (après avoir acquiescé sur un projet verbalement). qu'au CDH il se sont réveillé tardivement en prétextant la perte de mes coordonnées et un emploi du temps très chargé, avec promesse d'un coup de fil du secrétariat de la présidence (!) on attend toujours.

Que suite à mon billet SOGEPA, Di Rupo, Mahieu et le cabinet Marcourt m'ont écrit, les réponses on les attends toujours, camarade Libert Froidmont ne répond plus !

Du côté Ecolo, on m'a félicité (si si) pour ma démarche citoyenne... (depuis lors c'est bien mon grand mais la on est en campagne), faudrait meme qu'un jour je publie le courriel de Brouir (secrétaire politique Ecolo).

Evidemment que tout est susceptible d'être récupéré, dès lors que cela devient un peu trop chaud, surtout avant une élection...

C'est bien cela le plus difficile, discerner les faux amis, les infos dirigées et éviter comme la peste l'infiltration partisane.

Ils n'ont toujours rien compris en fait, la particratie, c'est la main invisible du monde politique, clientéliste, opportuniste et forcément anti-démocratique.

Constitutionnellement les partis cela n'existe pas, c'est un truc inventé de toute pièce, des entreprises politiques qui se gèrent comme toutes entreprises : Consommation-rentabilité-bénéfice-pouvoir.

;-)

Écrit par : olivier | 26/05/2009

Encore faudrait-il que la presse soit lue, ou écoutée ou regardée.

Écrit par : hughes_capet | 26/05/2009

@Hughes.... encore en royale dépression lollllll? A nous en tant que personnes d'oser reparler de politique, à nous de sensibiliser, à nous de réclamer un projet politique fédérateur. A nous d'être suffisamment de petites gouttes pour faire une flaque, un etang, un lac, une mer. Et avancer.
@Olivier: ce qui me frappe ici, c'est l'anonymat, la démarche "systématique" et le côté "instrumentalisant" de la tentative. Le bien commun a connu quelques initiatives du genre, via des taupes, mais ici, j'ai le sentiment qu'un génie de la com' délégué par son parti essaye de rationnaliser en infiltrant notre percolateur. peuh.... ce n'est que de la chicorée.
@sven juste pour ce faire une idée, vous pouvez nous dire par quel biais vous pensez avoir été inséré dans ce listing?

Écrit par : pamina | 26/05/2009

@Pamina
A revisiter mentalement ces derniers mois, le dernier couac avec mon mail date de janvier-mars, au moment de l'affaire Lidé. Je situerais cela donc par là...

Écrit par : Sven | 26/05/2009

je ne vois guère ce mail venir de Lidé.... mais je me trompe peut-être :0)

Écrit par : pamina | 26/05/2009

En tout cas, à la même période que moi (février), vous avez pris des infos sur Lidé et comme moi vous recevez ce mail. A un moment donné, ils ont mis "en clair" toutes les adresses mail des personnes qui avaient pris des infos et cette liste a été récupérée par un groupuscule de déçus qui l'a utilisée à ses propres fins etc.

Écrit par : Sven | 26/05/2009

mwoui. Je ne suis pas trop convaincue, parce qu'honnêtement la gestion du web par Lidé est restée euh.... très amateur, et jusqu'à présent ils se sont affichés plutôt visage découvert. Par contre possible qu'un indélicat ait emporté la liste et l'exploite. Sur ce, le mail n'est pas anodin, il vise Ecolo et veut être relayé. Je suis persuadée qu'il cible blogs et forums pour buzzer, et ça me met en rogne d'être instrumentalisée ainsi.

Écrit par : pamina | 26/05/2009

Non non , je vais bien. Antonio Gramsci disait qu'il convient d'allier le pessimisme de l'intelligence à l'optimisme de la volonté.Le problème est que je suis intelligent, très, voire trop. Et donc...;-)
J'espère que vous me pardonnerez ce moment d'immodestie.
A part cela je suis de l'avis d'Olivier. Les partis ne sont rien, constitutionnellement parlant, ce sont de simples associations de fait, sans plus comme n'importe quel club de supporters de chanteur de la Star Ac ou une amicale des majorettes de Vazy-Vazydonc-Vazymimile.
Seule leur comptabilité est tenue par une asbl de gestion qui gère les financements publics et arrête ses comptes, lesquels sont publiés au Moniteur de façon succincte.
Mais le poids d'un président de parti dans le jeu politique est disproportionné par rapport à sa légitimité et à la nature de sa formation.
Pays réel contre pays légal ? hmm; où ai-je déjà lu cela ?

Écrit par : hughes_capet | 26/05/2009

la presse a contribué largement à ce vedettariat, et la pratique politique qui entérine des "conférence de présidents" comme autant d'émanation démocratique, aussi. Un président de parti n'est pas démocratiquement élu; il est peut-être élu par ailleurs, mais pas au suffrage universel en tant que président de parti. donc il est particulièrement aberrant, en cas de crise, de voir naître ces réunions comme quasi institutionnalisée. Javaux en ligne sur la Libre, pour els intéressés...

Écrit par : pamina | 26/05/2009

Les commentaires sont fermés.