Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/04/2009

A propos du percolateur...

Une notion tend récemment à s’exporter du domaine de la physique jusqu’au au coeur des sciences de l'information, de la communication, en incluant la sociologie et l’anthropologie. C'est celle de "percolation". Elle est excellemment décrite par Paul Jorion, auquel j'emprunte et la définition et l'exemple.

"La percolation c’est un phénomène critique, c’est la transition qui s’opère quand des cellules qui étaient jusque-là isolées communiquent soudain et se transforment en un réseau. Et ce que ce réseau permet, c’est qu’il existe désormais une multitude de chemins qui permettent d’aller d’un bout à l’autre du système sans que le parcours ne s’interrompe nulle part et ceci, quel que soit le point d’entrée : c’est l’eau qui traverse le café moulu dans le percolateur, c’est l’éponge qui s’imbibe entièrement alors que seule sa base est en contact avec l’eau. La percolation couvre ce qui pourrait se passer, et ce à quoi vous m’encouragez d’ailleurs : parler d’une seule voix avec d’autres qui disent des choses très proches de ce que je dis moi-même, pour permettre la connexion des efforts de même nature où chacun est désormais en communication avec tous les autres. Une transition s’est opérée qui a transformé une collection de « mois » isolés en un « tout le monde » collectif."

Cet extrait est tiré d'un article "press'lib" dont référence ci-dessous.


Il décrit à merveille, ce me semble, le processus qui tend à se développer en région wallonne depuis le seuil critique du "Californiagate". Ce dernier est apparu comme la pointe d'un iceberg de dysfonctionnements au sein de l’Etat (voir la liste des affaires qui émergent, depuis). Il a catalysé les réactions de l’opinion publique, laquelle a pris la mesure de sa propre force en percevant en temps réel le feed-back de son opposition, amplifiée par cette extraordinaire caisse de résonnance qu’est le web.

Les réactions virulentes sur les forums de presse se sont traduites en efflorescence de blogs, de courants, de groupement de citoyens. La question du "nombre" de participants à cette réaction a titillé les politiques et les responsables de médias, lesquels semblent désormais plus réservés, ou timorés, quant à l’attitude à adopter vis-à-vis du phénomène. Ce qui, paradoxalement, a directement pour effet de favoriser la « percolation », les citoyens exploitant avec beaucoup d’imagination les possibilités de « réseautage » alternatif. De fait, l’internet devient LE percolateur par excellence, offrant de multiples moyens de communication et d’échange, du classique mail au « forward de liens », à l’hypertexte, au site, au forum, au message vidéo… Le tam-tam-net résonne jusque dans la rue, du café du commerce à la fac’, de la cafétaria d’entreprise au conseil d’administration en passant par les transports en commun et le classique téléphone.

Une juste compréhension du phénomène (donc, l’appréciation de la réaction en terme qualitatif et non quantitatif) aurait peut-être limité son étendue. Mais tout compte fait, c’eût été dommage. En effet, la physique nous apprend qu’au delà d’un certain seuil, il y a changement de phase (avec progression exponentielle), et changement d’état, avec auto-organisation et régulation (en terme exact, on parle de néguentropie, ou réinstauration d’un ordre au sein du désordre). Un changement d’état ? Un changement d’Etat ? mmmmmmmm ce semble bien être l’objectif…

La percolation, décidément, c’est l’irrépressible chemin de réinstauration d’une démocratie fonctionnelle, citoyenne et alternative. Passons de la réaction à l’action.

Aux forums, aux blogs, aux sites, … aux urnes citoyens !

Liens vers « ce qui percole » selon des méthodes différentes, mais avec un objectif commun, la restauration d’une démocratie transparente, contre la particratie militante.

http://cies.forumactif.com/

http://vosprioritespolitiques.blogspot.com/

http://dac.blogs.lalibre.be/

http://www.leblogpolitique.be/

http://www.actu24.be/article/belgique/electionsjuin2009/l...

http://lepolitiqueshow.dhblogs.be/

http://www.eigenblogeerst.be/

http://eigenblogeerst.blogspot.com/2007/07/liens.html

http://onvotepoureux.skynetblogs.be/

http://grand-barnum.blogspot.com/

http://boulettemoutarde.blogspot.com/

http://francoisquinqua.blog.lemonde.fr/

http://www.intermedias.be/

http://politique.belgoblog.com/

http://warmont.blogspot.com/

un portail alternatif:

http://mouvements.be/




 

* Un « article presslib’ » est libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Paul Jorion est un « journaliste presslib’ » qui vit exclusivement de ses droits d’auteurs et de vos contributions. Il pourra continuer d’écrire comme il le fait aujourd’hui tant que vous l’y aiderez. Votre soutien peut s’exprimer ici.

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2660

Commentaires

Pour faciliter la maintenance, j'ai fermé les commentaires des billets précédents: celui-ci continue à accueillir vos réactions, avis et suggestions, comme le think tank
http://dac.blogs.lalibre.be/.
Suis un peu en veilleuse vu surcharge de boulot.

Écrit par : pamina | 30/04/2009

Je suis choqué de ne pas être repris dans les liens, moi qui étais là avant bien d'autres (depuis 2003 :-) )

Non, je déconne ;-)

Écrit par : Warmont Régis | 30/04/2009

envoie-le moi, Regis.... j'ai travaillé à partir de google et tu es peu référencé...

Écrit par : pamina | 30/04/2009

Tu cliques sur mon nom et tu y es :-)

Écrit par : Warmont Régis | 30/04/2009

Les commentaires sont fermés.