Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/04/2009

Augmentation du QI...

Le spectacle ou la lecture des récentes interviews d’Happart et Van Cau provoque chez le citoyen lambda une poussée de Q.I.: quotient d’incrédulité envers la politique. Dites-moi qu’ils le font exprès? Il n’est pas possible d’être à la fois aussi obtus, impudent et arrogant? Ces coquins parvenus ont-ils perdu le sens commun? Le sens du bien commun, assurément!


Reprenons, après d’autres billets, la méthode de l’analyse de texte. L’explication de José Happart rapport à ses déboires prouve que le surréalisme belge a trouvé un digne (?!) représentant wallon:

-la presse n’avait rien d’autre à traiter en vacances de Pâques, d’où ce montage en épingle d’un voyage comme tant d’autres.

Monsieur Happart, atterrissez. Arcelor-Mittal met 1000 personnes au chômage, Sonaca va mal, Caterpillar menace, Deceuninck ferme, Dexia ne donnera aux communes que des dividendes en sucettes, ne parlons pas des PME menacées, de l’effondrement du commerce indépendant, la dette publique fait déjà boule de neige, ... on avait de quoi se mettre sous la dent, savez-vous. Ah j’oubliais l’alternative médiatique que constituait l’arrivée à la Maison Blanche du chien des Obama... Propre et bien peigné, lui.

-c’est une réaction émotionnelle ravivée par l’anti-parlementarisme:

Tiens, je croyais que l’anti-parlementarisme était suscité, précisément, par la répétition des affaires auxquelles vous et votre compère avez plus d’une fois été associés.
Emotion? Que voulez-vous, il est parfois difficile de raison garder, quand nous nous voyons bafoués, en tant que contribuables, taxables et corvéables à merci. Nos “vacances” de Pâques, cher missionnaire, étaient studieuses et laborieuses. Deux mots que vous ignorez, vous nous l’avez démontré. Avec tant d’autres chose, dont l’orthographe.

-je n'ai pas l'habitude de considérer que les parlementaires sont redevables sur la place publique

Le problème, il est bien là : c’est la place publique qui vous a élu, elle vous a choisi comme « représentant » (par quel méprise, par quel égarement ?). Et de cela vous lui êtes, toujours et partout, redevable. Même si je n’ai jamais voté pour vous (et je m’en glorifie, croyez-moi), parce j’assume le jeu démocratique, je vous paye, Monsieur le Président. Vous êtes mon mandataire, mais avant tout, vous êtes, tout simplement mon employé. Je ne suis pas seule malheureusement à décider de votre C4

-Les « citoyens » ne cherchent pas la confrontation, au sens musclé où vous l’entendez.

C’est qu’ils ne sont pas tous issus des rangs de votre parti, -je suis injuste, de votre mouvance-, rouleurs de mécaniques, donneurs de « petite leçon » voire incendiaires à l’occasion. On a la garde prétorienne qu’on mérite, la vôtre, celle de Van Cau, celle de Daerden, est faite de petites cognes et de quelques malfrats. Qui s’en étonne ? A côté des douze vaillants manifestants de Zaventem, nous sommes des milliers à réagir, à nous politiser : la presse est un relai, la presse est un écho, la presse reprend enfin son rôle, comme nous reprenons le nôtre.

-Il n’y a pas de voyage aux frais de l’institution, du bureau, du parlement.

Vous employez ces mots sans majuscule, ce ne sont pour vous que des « machins ». Je veux croire avec d’autres qu’en de saines mains, ces organes essentiels de la Démocratie peuvent être fonctionnels, contribuer à améliorer notre vie ensemble (on appelle ça une société), notre « bien commun » (on appelle ça une politique). Nous sommes fatigués du spectacle de cette gigantesque usine à gaz, rejetant sur nous les relents nauséabonds de vosmultiples (et, comme vous l’avouez ingénument, habituelles, « normales ») malversations.  Nous irons voter, nous irons vous balayer, vous et les confrères qui vous ressemblent, comme des scories d’un autre âge.

Il nous faut donc une mobilisation citoyenne, électorale. Pour qui ? Pour les gens qui montreront concrètement, dès aujourd’hui, leur capacité politique (s’il leur en reste) : celle de dépasser un enjeu électoral immédiat pour construire un projet de société, un « bien commun », un mode de « vie ensemble ».

J’ai écrit « des gens », et non des partis. Tant que ceux-ci n’ont pas manifesté clairement la rupture avec leurs pratiques de hier qui ont favorisé et couvert la situation actuelle, nous ne pouvons  les considérer que comme coresponsables de celle-ci. La confection de listes électorales « réelles », ouvertes, transparentes, sans baronnies fantômes ni chaises musicales serait un signe envers le citoyen : le signe que les temps des dupes est fini et que peut-être, il est possible de faire autre chose, autrement.

 

http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/495924/jose-happart-assume-pleinement.html

Commentaires

Bravo Madame! je fais depuis longtemps partie des citoyens politiques et espère que cette scandaleuse affaire et des prises de position comme la vôtre, vont enfin réveiller la conscience des citoyens de ce pays... Il le mérite!

Écrit par : de Cordes | 17/04/2009

Oui, ce pays et les citoyens de bonne volonté méritent un sursaut. La crise est peut-être une chance. Le Californiagate aussi. A nous de voir ce que nous en ferons. Ne donnons plus notre voix avant de la faire entendre!

Écrit par : pamina | 17/04/2009

L'armée des mécontents est là, bien présente, il ne manque que l'état major pour tenter de mettre en place une véritable stratégie. Si nous pouvons démontrer qu'un mouvement citoyen est capable de donner un nouveau sens au vote, croyez moi il va sentir le caca dans plusieurs pantalons. Le voter pourquoi faire est mort ! le voter pour lui est né ! Que les partis plient bagages, nous avons besoin aujourd'hui d'hommes et de femmes qui veulent avancer à la sueur de leur front avec un vrai mandat à respecter! Si par une action nous pouvons décider ne fusse qu'une seule personne à modifier sa perception du je vote pour rien et le faire savoir la mécanique sera lancée. C'est aux citoyen de faire changer les régles et nous pouvons le faire !

Écrit par : paturon | 17/04/2009

... et je suis partante! Il faut débloquer la démocratie, et voter pour des gens, c'est casser la particratie. Bon, maintenant, ne me présentez pas le candidat qui SERA miraculeux, montrez-moi un parcours (même si ce n'est pas un long parcours politique), une cohérence dans les idées et les actions, un soucis réel d'intégrité: je vote.

Écrit par : pamina | 17/04/2009

et si... nous cessions simplement de voter pour... des gens ou des partis?

Comment procéder?
Temps 1. avant chaque élection, réunion du "Tiers Etat"
... les gueux quoi... nous... la population etc
But: établissement de listes... non.. pas de listes électorales ou de liste de personnes... Etablissment de liste de priorités, de "revendications", de sujets à solutionner durant la législatures qui suit.
Comment: par éléments, le côter, le définir (établir des spécifications quoi. Qui soient "SMART" : Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes et definie dans le Temps
Delivrable: tout mettre dans un catalogue.

Temps 2: Vote
Au moment des élections, la population vote pour des thèmes, des sujets, de priorités, des orientations.
Delivrables: une liste délimitée de sujet, et l'orientation à prendre.

Temps 3: Sélection (et non plus élection!)
Les candidats remettent leurs CV à un organisme comme le SELOR (qui semble bien non politisé figurez vous!)
On sélectionne par poste les candidates les plus à même de les porter à bien (le gouvernement) et de les controler, amender, suivre (le parlement). Le Senat deviendrait une chambre de réflexion sur le long terme et vérifierait que l'on fasse de la politique "durable" (par exemple, obligation d'alimentation du Fond Argenté, limitation des mesures One shot etc)

Temps4: Législature et mise en oeuvre...

Écrit par : Chaos Theory | 17/04/2009

wawwwww. J'adore le SMART!!!
Sur ce, le processus est applicable avant la réforme globale de tout le "BAZAR" -on peut faire le tour, et interpeller les actuels partis pour voir qui ils ont à nous suggérer pour réaliser ces objectifs. A eux ensuite d'être crédibles. On vote pour qui on croit. mais ça nous demande la maturité de voter aussi pour des points contraires à nos principes-privilèges: faut développer le sens du bien commun.

Écrit par : pamina | 17/04/2009

OK, mais voter pour qui?
Ecolo? souvenez vous de Bierset! des mensonges de pré-élections, puis, rien!
Reynders?
Bruckmann? non merci.
Milquet? c'est la honte, elle donne son avis sur tout, même sur ce qu'elle ne connait pas!
DONC, pour qui?

Écrit par : juste | 17/04/2009

Pamina; Nos principes-priviléges sont aussi nos chaines, en perdre quelques maillons ne devrait qu'alleger nos souffrances internes. Je pense que le seul privilége de l'homme est d'oser se comporter comme tel.

Écrit par : paturon | 17/04/2009

Moi je n'ai qu'une chose à dire : tous le monde est rentrer.

Écrit par : gérard | 18/04/2009

felicitations pour votre blog. Pensez-vous que comme citoyen nous pourrions exiger que le CV des candidats soient publies sur le net. Au dela de la polemique sur ce voyege, je trouve vraiment incroyable que la wallonie soit representee par une serie de personnes incapables de s'exprimer convenablement en francais pour certains, neerlandais et anglais. Quelle image execrable ces gens donnent de notre region! Pensez-vou vraiment que les flamands se presentent aux USA avec un interprete! Vous rendez-vous compte! On devrait exiger des elus minimum trilingue FR/NL/ANGL et avoir la preuve via un examen SELOR qu'ils le sont! Cela apporterait sans doute plus a la Wallonie que ces voyages. Pouvoir s'exprimer dans la langue de l'autre est une des plus grande ouverture sur le monde, c'est une preuve de respect vis avis de ses voisins en commencant par nos beste vrienden!

Écrit par : danielle | 18/04/2009

@juste
oupsss j'ai pas de réponse à VOTRE question, je ne voudrais pas "diriger" les votes de qui que ce soit... Toutefois, en procédant avec la méthode: "pour qui je ne voterai pas" http://lebiencommun.blogs.lalibre.be/archive/2009/04/02/index.html,
j'ai fait un peu de ménage dans mes méninges. Donc, je commence à avoir une petite idée. Perso, je me définirai plutôt comme "bleue turquoise" (le bleu étant libéral au sens de liberté individuelle, entrepreneuriale, pas economique). Par contre, la particratie MR est aussi prégnante que la particratie PS. Je dirai que je la trouve plus dangereuse encore, parce que plus intelligente, plus "maligne". Je ne suis pas en accord avec plusieurs points ecolo (enseignement, immigration), MAIS ecolo est de loin le parti qui a le fonctionnement le plus democratique et transparent. Donc il me semble possible qu'en apportant et des voix et une participation citoyenne à ecolo, on puisse y faire valoir certains points de vue. Bref il me semble que le coté pastèque et bobo s'est déjà atténué un peu lollllll Il y a aussi chez ecolo quelques personnalités qui ont une envergure raisonnable, je trouve, et pas nécessairement médiatiques. J'en suis là actuellement.

Écrit par : pamina | 18/04/2009

.... et nous invitons certains à partirrrre lolllllll

Écrit par : pamina | 18/04/2009

@Danielle ahhhhhhhhhhhhhhh une femme!!!!! une femme!!!! -je commençais à me sentir un peu seule lollllllllllllll
tout à fait d'accord, et ça rejoint l'idée de Paturon. Maintenant, les temps sont très courts pour le 7 juin, mais le mouvement actuel doit laisser d'autres "séquelles" aux partis, qu'une perte de voix. Nous devons repenser la façon d'exercer notre droit démocratique pour les élections suivantes, de façon plus directe. Cela commence par un devoir: nous politiser. Donc, interpeller le politique. Nous avons pour cela besoin de la presse, mais le net est un instrument formidable. fédérons nos réactions, faisons-en une action coordonnée. Je n'ai pas la culture de la manif', et ne suis pas prête à l'intégrer je crois. Du moins la manif de rue, mais le web nous permet peut-être de nous manifester, autrement....

Écrit par : pamina | 18/04/2009

Nous avons bien fait de rester les mecs le filles arrivent !

Écrit par : paturon | 18/04/2009

mince une rivale dans mon harem lollllllllll c'est aps vrai Danielle bienvenue!

Écrit par : pamina | 18/04/2009

Chaos Theory : C'est du bon c'est du Belge!

Écrit par : paturon | 18/04/2009

Si ce voyage avait couté 10 euro, le problème est le même. Nous sommes dans une époque ou nous réagissons chacun dans l'instant. Parce que vous pensez qu'il faudrait légiférer ? Encore une loi qui va surcharger le code civil ? Si il y a déli ou crime, il y a enquête voir plus, il y a des lois pour ce type d'infraction (pour autant qu'il y en ait une). La crise à bon dos pour tout le monde. Maintenant on râle, on crée un blog, on est choqué, on crée un site et ca pululle sur le net. En quantité ces blogs ou sites sont médiocres et s'apparente à des défouloirs. J'entends encore ces bobos nous dirent "ne regardez pas trop la télé" et ils passent 6 heures devant leur écran sur le net à écrire ou consulter des idioties.

En résumé, si il y a abus,j'invite le citoyen à déposer plainte si il se sent floué ou roulé. Là il s'agira d'un mouvement actif et non pas d'une extension de narcissisme citoyen.

Je sais ca fait plaisir a entendre et je ne cautionne nullement ces voyages divers et variés.

Écrit par : Juvamine | 20/04/2009

@pamina: un vrai plaisir de vous lire...des propos clairs, pertinents, impartiaux et ...polis! Je suis fan. Pour la couleur émeraude aussi, je vous rejoins... Mais j'aime trop les abeilles et les fleurs sauvages, donc je tire sans doute un peu plus sur le vert. J'ajouterais même qu'on devrais refondre le système de la sécurité sociale en profondeur en permettant à tout citoyen belge d'être à la fois indépendant et salarié, sans discrimination ni pour les uns ni pour les autres... Les gens pourraient travailler à la fois pour un employeur et à la fois pour leur propre compte sans cloisonner...
@chaos theory: bravo, excellent le smart! enfin des idées!!! c'est ce qui manque cruellement pour le moment, tout autour! mon compagnon avait pensé à un système semblable: une espèce de "service politique obligatoire", un peu comme les jurys d'assise . Tout citoyen de plus de 18 ans pourrait être tiré au sort et devenir parlementaire. Des "technocrates" impartiaux les arbitreraient et conseilleraient...
Bref, pourquoi ne pas se réunir et former un vrai groupe de pression, vigilant et politiquement neutre?
Sans être réactionnaire, je suis souvent choquée par le comportement arrogant de certains élus et surtout "l'ambiance d'impunité" qui règne au dessus de tous les pouvoirs... Bien que nos vies soient confortables, on a parfois l'impression de retrouver des accents "totalitaires" dans tous les niveaux de pouvoir (politique, financier, etc...)

Écrit par : wazabeille | 28/04/2009

@wazabeille: chouette, une fille.... je me sens seule dans ce harem! Bienvenue!

Impliquons-nous, percolons, percolons... les temps sont mûrs, je crois!
http://lebiencommun.blogs.lalibre.be/archive/2009/04/28/a-propos-du-percolateur.html#more

Écrit par : pamina | 28/04/2009

je vous mets dans mes favoris
et je réfléchis sérieusement à cette idée de percolement. Déjà j'adore le café et ensuite je pense que si les choses vont si mal au Wallonistan qui est le nôtre c'est parce que nous, citoyens (We,the people)avons abdiqué nos droits et nos devoirs au bénéfice de ceux qui prétendent nous représenter (bon, c'est encore un peu brouillon,mais j'afffine, j'affine).

Écrit par : hughes_capet | 29/04/2009

wawwww, le roi est avec nous lollllll.
je crois que vu l'urgence, nous devons nous faire un "espresso" bien tassé...

Écrit par : pamina | 30/04/2009

Les commentaires sont fermés.