Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

19/03/2009

De l’impudence et de l’impunité.

L’impunité se définit comme le caractère de ce qui est impuni; l’absence de punition; -en définitive, l‘absence de conséquences à des actes répréhensibles. L’impudence, c’est une effronterie audacieuse ou cynique qui choque, indigne. Dans quelle mesure l’impudence de nos gouvernants est-elle le fruit de l’impunité et, question positive, est-il possible de sortir du cercle vicieux qui fait que ceux qui me roulent, en plus, me narguent?


Sans doute ai-je oublié une notion fondamentale dans ces lignes préliminaires: celle d’immunité. L’immunité (pardon pour ce petit cours d’étymologie, chassez le prof, il revient au galop), est “une exemption de charge, une prérogative accordée par la loi à une catégorie de personnes”. Il y a des immunités de droit –celles de nos parlementaires, fondée à priori et justement, pour empêcher qu’on les empêche par des procédures pénales entamées à tout propos d’exercer sainement leur métier –faire des lois notamment. Il y a des immunités de fait: celle d’individus qui échappent à la loi civile, parce qu’ils ressortissent d’autres lois (ex: droit canon pour les religieux).

L’immunité, même si elle paraît scandaleuse en son principe au citoyen Bêta (par opposition avec alpha, et non similitude avec le iota de “idiot), est une condition d’exercice de la démocratie représentative. Malheureusement, elle est semble-t-il parfois mal comprise par certains de nos élus qui confondent l’immunité avec l’impunité en plusieurs domaines. L’immunité ne couvre pas, par exemple, la conduite en état d’ivresse, le fait de ne pas payer ses impôts, ou de faire chauffer sa piscine dans le sud de la France par le contribuable; elle ne devrait pas couvrir non plus les dépenses inconsidérées aux frais de l’Etat, car l’Etat, pour reprendre le mot de Louis XIV, c’est moi –et vous (enfin si vous payez des impôts...)

Mais comment faire pour eux la différence quand l’impunité (absence de sanction, voire même de simple réaction) les conforte dans leur pratiques? Quelle était encore la délicate expression expliquant les dysfontionnements effarants de l’affaire Dutroux? “Estompement de la norme”?

Où s’estompe-t-elle, cette norme? Dans le chef de l’autorité qui hésite à la rappeler vigoureusement, multipliant les campagnes de préventions (drogue, détritus, ceinture, gsm au volant...) mais ne passant jamais à la sanction. Résultat, sa parole devient “cause toujours, tu m’intéresses”, voir “ferme-là, j’en ai rien à cirer”. Elle s’estompe aussi dans le chef de certains élus, à tous les niveaux de pouvoir: échevin qui se prend pour le Napoléon de la commune, candidat député, parlementaires et ministres vivant dans la bulle du copinage de parti (ou du cercle, ou de la loge...) ou encore celle de leur “clientèle”. Quoi de plus “naturel”, puisque vous avez accordé une faveur, d’attendre qu’on vous la rende? Nous entrons alors dans le cercle vicieux du “je te tiens, tu me tiens par la barbichette”, qui instaure entre les parties une complicité de fait: mais aussi souvent un mépris mutuel, et un effet d’entraînement. Diras-tu que j’ai coupé le bois du parc communal pour mon usage particulier, alors que je t’ai installé une chaudière à Carcassonne? La norme s’estompe finalement dans nos esprits à tous. Il ne se passe pas de semaine qu’une ou l’autre affaire ne nous vienne aux oreilles... offusque, et disparaisse bientôt du champ médiatique, remplacée par d’autres nouvelles (parce que paraît il, ce sont les nouvelles qui intéressent le lectorat et l’audimat). Ainsi l’affaire Lejeune, l’affaire Detremmerie, l’affaire Fourneau, l’affaire du Forem, l’affaire de...  

Le Belge beugle brièvement, puis bêle gentiment. Les élus sont habitués à notre apathie: si on compte que la mémoire politique d’un peuple est de six mois, le Belge souffre d’Alzheimer au delà de six semaines. Etonnez-vous ensuite que cerains persévèrent? L’impunité, c’est nous qui la leur conférons par la molesse de nos réactions, notre consentement tacite à ce qu’il n’y ait jamais réparation, enfin et plus que tout l’absence, de notre fait, de sanction électorale.

De cette impunité de fait à l’impudence, il n’y a qu’un pas, trop souvent franchi par celui qui s’étant tout permis, se croit au dessus-de tout le monde. Le discours éthique prend de plus en plus de place au sein de la politique. Afin d’encourager ces louables bonnes intentions, je suggère que nous soyons plus vigilants et plus obstinés, et sans encourir le reproche de vil populisme, d’inviter publiquement, en cas de déviance par rapport à la norme, les présidents de parti à mettre en accord leurs pratiques et leurs discours. Nous avons pour cela besoin d’une presse forte et indépendante, formée, aussi, et résistante, que ce soit à la facilité ou aux pressions.

Une leçon à retenir, peut-être: le géant américain de l’assurance AIG vient sous la pression de l’opinion publique et de la campagne de presse, de rembourser à l’Etat et aux contribuables qui le maintenaient sous perfusion depuis l’automne, le double des primes et bonus versées aux capitaines qui ont conduit le navire au naufrage... De l’impudence, il y en avait: la réaction citoyenne n’a pas permis l’impunité. AIG va être démantelé.

Tiens, coq-à-l’âne: on connaît aujourd’hui le détail des formations du forem à l’étranger: il y en a pour 480.000€, rien que pour une formation au Québec. Citoyens chômeurs socialistes, tremblez! Vos représentants ont été s’informer dans un pays où règne, non le chômage illimité, mais l’assurance chômage...

-Rassurez-vous, je parierai que les charmes de la Belle Province, cabane à sucre, caribou, orignaux et baleines les ont davantages motivés que l’idée de sabrer dans leur clientèle. Pas de chômeur, pas de forem, pas de forem, pas d’administrateur, pas de directeur, pas d’examens au Selor, pas de formations à l’étranger nanties de dépenses somptuaires...

Au fait, pour 480.000€, combien de formateurs mangeurs de poutine auraient-ils pu se déplacer, et venir manger des frites?

Aux Urnes, citoyens!

 

Commentaires

No problemo, Pamina, je vis toujours et suis à l'affût de vos textes rafraichissants (dans le sens de : décapants).

Je ne pense pas que les belges aient le monopole de l'apathie électorale devant les dérapages de nos chers (oh combien) élus.

Il n'y a qu'à voir ce qui se passe chez nos voisins français, et l'oubli pudique devant les affaires aussi nombreuses que chez nous !...

En effet, une presse forte et indépendante est nécessaire, encore faudrait-il qu'elle ne soit pas subventionnée du fait du bon-vouloir de notre monde politique, et rédigée par des journalistes objectifs et compétents (ce qui n'empêcherait pas une presse d'opinion).

Je crois qu'un renforcement des pouvoirs de la cour des comptes, par la possibilité d'appliquer des sanctions, et l'interdiction définitive d'exercer un mandat politique pour les personnes condamnées pour certains faits, pourraient constituer des ébauches de solution.

Écrit par : john roth | 19/03/2009

@John : pourquoi, mais pourquoi nos chers (!) politiciens renforceraient les pouvoirs de la cour des comptes ?!? Pourquoi ?... Si vous me trouvez UNE bonne raison, je suis preneur, mais ne soyons pas trop naïf sur le coup...

Pour la petite histoire, que vous ne connaissez pas... Or donc, il y a de cela environ 5 ans, j'assistais en tant que spectateur invité zé sympatisant à l'assemblée annuelle de la section locale du MR de ma commune. Il y avait là Jean-Paul Wahl, qui m'expliquait lors du cocktail la stratégie future du MR : Créer un pôle de droite et favoriser un pôle de gauche, afin d'initier un effet de balancier gauche-droite, propice à une alternance de pouvoir. Un des buts de l'idée était ainsi d'éviter les usures de pouvoir et la création des baronnies. Franchement, j'avais trouvé cette idée intéressante, et j'avais beau me creuser la tête, a priori je n'avais rien à y redire, il me semblais qu'il n'y avais que des avantages en terme de nettoyages des écuries wallonnes.

On sait ce qu'il en est advenu... Le plan était :
- "droite" = MR + CdH
- "gauche" = PS + Ecolo
C'était sans compter sur l'esprit tordu du CdH, qui a fait un superbe bras d'honneur au MR et s'est empressé de se jeter à corps perdu dans les bras tendus de Di Rupo, qui en ri encore ! Les Ecolos se sont, bien entendu, retrouvé sur le carreau... En terme de vacherie politique, je pense que ce fut une des plus solides que j'aie jamais connu, et on comprend un peu mieux l'animosité du MR envers Joëlle Milquet et pourquoi l'orange bleue était pratiquement impossible ! Nous étions dès lors (et nous sommes toujours !) assuré d'un demi-siècle de gouvernance PS-CdH, avec toutes les dérives que cela peut supposer, et surtout le grand sentiment d'impunité décrit par notre hôtesse.

La seule chose qui était non prévue était que la magistrature mise en place était encore fortement politisée (par eux-même en partie, d'ailleurs !), et que le bac s'est retourné sur le cochon : des juges de tendance MR ont ramassé à tours de bras des véreux socialistes, causant les dégâts électoraux que l'on a connu en 2007. N'empêche : adieu donc le fameux balancier gauche-droite : il n'aura jamais lieu, pourtant garant d'une meilleure gouvernance. Je crois très sincèrement que cet effet de balancier était une excellente idée, gage d'une meilleure gouvernance, régionale et communautaire en tous les cas. Donc, ce constat étant fait, avançons, et voyons où je veux en venir...

Qu'avons-nous au pouvoir ? PS + CdH, indéboulonnable. J'esssplique : le PS a déjà partie gagnée (Elio a TRES bien mené sa barque) et le CdH est, comme au bon vieux temps, incontournable : soit il choisi le mR, soit le PS, mais de toute manière il sera au pouvoir, milieu incontournable. La messe est dite, et nul n'est besoin d'aller voter.

Le seul maigre espoir résidait en Rudy Arnoudt, mais on sait ce qu'il en est advenu : le plus grand galvaudage de voix que la Belgique n'a jamais connu et ne connaîtra probablement jamais pendant un bout de temps ! Exit donc LiDé et place à la coalition PS+CdH.

Oui mais... Outre que le MR est pratiquement condamné à l'opposition du fait de l'omniprésence de son président, ses gaffes et son arrogance (vous allez voir la chute ! On prend les paris ?), il y a un parti vachement mécontent, snobé par le PS et dont l'image est intègre : Ecolo. Ah oui ! On les avait oublié, ceux-là ! Est qu'est-ce qu'ils disent, Ecolo ? "Nous, de gauche ? Qui a dit ça ?" Ca, c'est une excellente question ! A la réflexion, pas eux... Les médias ET le PS ! Donc, D'un côté le MR en opposition et les Ecolos très fâchés : à eux deux, peuvent-ils renverser les deux autres comiques ?

Quoique les Ecolos grimpent à toute vapeur, à Bruxelles, probablement que ça passera, mais certainement pas en Wallonie. Ils auront 43-45%, et C'EST LA QUE JE VEUX EN VENIR, ils leur manqueront 5-8% pour avoir la majorité. Pas 10%, non, disons 6-7%. Et ça, c'était, à mon avis, avec une bonne organisation et de l'enthousiasme, réalisable avec LiDé... L'enthousiasme y était, mais l'organisation... Comme a dit quelqu'un samedi passé "résumons : c'est le bordel !".

Exit donc LiDé, n'y revenons plus. La grande tendance (la mode ?) actuelle est :
- tout le monde au centre
- on tire à gauche (il y a plus de pauvres que de riches...)
Les Ecolos regardent ça d'un oeil étonné, mais bon... Ne savent plus très bien où ils sont là-dedans, et en ont marre de ce clivage gauche-droite qui n'en est plus un, vu que tout le monde se rue au centre ! Conséquence : faites un pas à droite, et vous êtes fachos ! Peu importe vos idées : électoralement parlant, c'est foutu d'avance. Or, je l'ai déjà dit et je le répète et le répèterai inlassablement : pour faire passer des idées, il faut passer par les urnes ! Penser le contraire est sympathique, mais naïf. C'est '68, et j'ai connu, merci !

Se dessine donc ici cette sourde envie de créer un "machin" de centre-droite, ou plutôt de CENTRE-droite, démocrate, libéral au sens noble du terme, évitant les écueils de la droite "dure", évitant les pièges de la gauche et l'apathie du centre, et évitant la dictature et l'absence de programme-consensus du MR-Reynders. Pourrait marcher, un bouzin pareil... Je ré-essssplique : le nombre de gens qui en ont marre, mais marre du père Reynders et incalculable. Il sont de centre-droite, mais n'ont AUCUNE alternative de vote aujourd'hui. La place est à prendre. (pourquoi croyez-vous qu'Ecolo monte en flèche ?!?)

Quand ? Comme le dit notre hôtesse :
- d'abord un mouvement
- ensuite des bases
- ensuite un programme
- ensuite un parti
- ensuite des listes
- ensuite des résultats électoraux
Quoiqu'il m'en coûte de voir ma Région partir en couille pour un nouveau mandat, force est de m'avouer que, pour cette fois-ci, sauf miracle, c'est foutu. Et j'enrage... Mais ça n'empêche pas de poser les briques pour bâtir un mouvement. Je parle bien d'un mouvement, dont un des buts à terme est d'atteindre un score électoral suffisant pour mettre en place une alliance avec le MR et Ecolo ! Et je pense qu'un mouvement démocrate, de tendance libérale, ouvert, d'inspiration structurelle écolo (mais un peu plus efficace et moins naïf...) et surtout très transparent, non agressif, avec de vrais groupes de travail sur les différents thèmes d'un programme, pourrait séduire pas mal de gens.

Bon, assez causé ! Si vous le voulez, je suis partant. Pas la semaine prochaine : je suis (enfin !) en vacances... Mais on pourrait se fixer une date, un samedi, pour se voir pour en parler ? A vous de jouer !

Christian

Écrit par : Christian Coppe | 19/03/2009

bonjour,
Le "c'est le bordel" c'est moi! Aucune mauvaises parole, seulement un coup de sang! Quel gâchis et pourquoi ?
Affaires d’hommes ? Un peu court !
Diffamations ? C’est « mal barre » en politique, ou alors, des procès toute les semaines.
Le programme ? AAAH une piste ?
Rudy annonce et s’exprime dans le créneau que vous décrivez donc, à droite du MR pour les déçus de D.R. et un programme de droite.
A la lecture des dix points de Lidé, il existe des interprétations possibles (et c’est peu dire).
A la lecture du forum de Lidé, c’est un grand « machin, truc » n’importe quoi.
Aux réunions de groupe, c’est un grand « truc, machin » avec des idées qui n’ont clairement rien à voir avec le « stimuler le goût d’entreprendre » pour reprendre un point que je connais et suis prêt à défendre « de mon âme » par exemple il à été proposé pour lutter contre le travail au noir, de !!!!! Augmenter et affiner les contrôles dans les entreprises !!!! Les entrepreneurs vont être contents !! (Comme au chili, avec le soleil en moins)
Sur le point lutter contre la pauvreté, la proposition est de !!! Donner les allocations de chômage, aux étudiants à la sortie de l’école, aux sans papier, et ce, sans limitation donc à vie ! (Je pense que rudy déclarait le contraire pourtant !)
Donc mon expression « sincère » C’EST LE BORDEL.
Je pense que cette expérience doit être bénéfique pour tous,
Pour ceux qui veulent « changer » la politique avec des visions écolos ils devraient aller chez écolo défendre leurs idées,
Pour les défenseurs d’idées comme exprimées lors des réunions, il reste à re-fonder un PC.
Pour les partisans d’une droite (à droite du MR) il nous reste à trouver un leader médiatique, et pq pas Rudy Aernoudt pour continuer ?

Écrit par : hansen patrick | 20/03/2009

@patrick hansen: parce que Rudy Aernoudt est un politicien, pas un homme politique; parce que ses méthodes sont autocratiques, et non démocratiques; parce qu'il a fait preuve d'un souverain mépris de ses partisans et d'une grande capacité de retourner sa veste, et enfin parce que pour moi, un type humainement si petit ne peut mener à de grandes choses. C'est, à l'analyse et non en qualificatif journalistique, un opportuniste populiste.
@christian: faisons court: je suis partante.

Écrit par : pamina | 20/03/2009

Je suis partant aussi.

Tout en étant conscient qu'il faudra aussi aborder les sujets qui fâchent, comme les sans-papiers, l'avenir communautaire du pays, la protection du modèle social européen, la lutte contre toutes les fraudes, l'implication humaine dans le réchauffement climatique, et combien d'autres...

Mais si nous y réfléchissons en "honnête homme" (et femme...pardon Pamina), ce qui n'est pas toujours facile, et si nous évitons aussi la langue de bois et le concensus pour faire plaisir à tout le monde, peut-être pourrions-nous participer à quelque chose d'enrichissant (intellectuellement, bien sûr)

Écrit par : john roth | 20/03/2009

@John: vous me coupez l'herbe sous le pied.... j'étais en train de rédiger un billet sur "Eloge de l'honnête homme" lollllllll
bien sûr qu'il faut parler des sujets qui fâchent: et après un petit tour des valeurs-vertus auxquelles je suis attachée, j'escompte bien y venir, histoire de voir si nous partageons autre chose que de la bonne volonté. Je parierai que oui

Écrit par : pamina | 20/03/2009

bonjour à tous et toutes
j'ai cru entrevoir l'idée d'un nouveau mouvement ?? puisque lidé est mort- né , pourquoi pas
Avec mes collègues de l'arrondissement dinant-phillippeville , nous avions déjà trouvé un supplétif..SOLIDE contraction de
SO: solidarité
LI: liberté
DE: démocratie
on demarre ça quand ????
jacques legrand ...jacqualma@skynet.be

Écrit par : jacques legrand | 20/03/2009

On va finir par arriver à quelque chose ;0) -j'y crois dur comme fer

Écrit par : pamina | 20/03/2009

Moi aussi, je suis partant !

Ca faisait longtemps que je ne m'étais plus intéressé à la chose politique et LiDé m'a donné envie de militer à nouveau.

Comme tous les adhérants, j'ai été très déçu par le comportement dictatorial de Rudy qui a agit exactement comme ceux qu'il condamnait.

S'il a été opportuniste, c'est parce qu'il est hyper-actif et qu'il a voulu précipiter les choses.

Je suis certain que Jacques Litwak et Eric Bruckmann, les deux autres co-fondateurs de LiDé, sont encore porteurs de bonnes idées et enclins à progresser plus doucement, de manière démocratique, sans se donner d'objectif trop rapproché ; tant pis pour les régionales.

Et si on se réunissait pour discuter et fixer de nouvelles idées, et préparer ensemble la naissance d'un nouveau parti : SOLIDE.

Solidarité, Liberté et Démocratie.

Un parti au centre, avec le même fonctionnement démocratique qu'Ecolo, mais avec des idées plus pratiques, moins utopistes.

Et puis surtout un parti qui soigne sa communication, qui ne soit pas trop intellectuel, qui soit plus proche des gens et de leurs soucis quotidiens.

Moi, en tout cas, je suis partant !

Écrit par : Christian NANIOT | 20/03/2009

Je suis ravie de voir que Lidé n'a pas éteint les enthousiasmes, et que ses déconvenues attisent le désir de faire autre chose, autrement. Maintenant ne réitérons pas ses erreurs, donnons-nous le temps de faire le tour du jardin, de nous connaître, de confronter nos credo(s) mutuels, d'aborder ce que John nomme "les sujets qui fâchent", afin de fonder un projet sur des bases claires, non-équivoques. Prenons le temps, non pas pour donner un alibi à notre inaction, mais pour mûrir et un projet et une action. De toute façon, à lancer après les élections :0)

Écrit par : pamina | 20/03/2009

ok christian , mais cette fois-çi c'est nous qui tiendrons la barre pour éviter ce qui c'est passé chez lidé au niveau communication et gestion de l'individu ....je trépigne déjà d'impatience d'autant que je sais déjà où pourrait se dérouler la première réunion d'info et prise de contact avec les personnes intéressées

Écrit par : jacques legrand | 20/03/2009

@ pamina

tout à fait d'accord sur cette vision mais pas trop traîner non plus, afin que la flamme qui brûle encore en nous les "sexisgénaires" ne s'éteigne... d'autant qu'une petite réunion n'engage encore à rien

Écrit par : jacques legrand | 20/03/2009

Houla ! Que d'enthousiasme ! Pamina, je vous tiens pour responsable de tout ce remue-méninge !

Deux propositions concrètes :

- Une date : dimanche 29/3 à 15h (après le poulet-frites chez la belle-mère et avant l'apéro du soir...)

- Un lieu : central, absolument. Je ne vois que Namur, au croisement de la E42 et la E411.

Un besoin : une table réservée dans un bistro sympa à Namur, pas trop bruyant. Quelqu'un est-il du coin et pourrait s'en occuper ?

Le but : prise de contact, arrêter de se vouvoyer, dégager les toutes grandes lignes et une méthode de travail.

De mon côté, je regarde ce qui est possible comme outil web, style forum, mais un peu plus que basique. J'expliquerai lors de la réunion une méthode possible de travail.

Christian

Écrit par : Christian Coppe | 20/03/2009

christian bonjour

si cela arrange tout le monde pas de problèmes...je vais au 500 chez amand ancion qui possède deux salles de réunion l'une pour 10/15 pers et l'autre de 50/60...
cela se situe au pont de jambes.....à jambes/namur , c'est gratuit sauf consommations !!! j'y serai ce lundi donc , comme les convoyeurs j'attends pour réserver....pour ce qui concerne un site internet , voila un lien:http://www.cineyrgie.be/?id=1840.... tenu par notre ami christian naniot

Écrit par : jacques legrand | 20/03/2009

oups , mon commentaire n'a jamais été publié ???
Donc , si je me rappelle bien j'avais écrit: si toutes les personnes concernées ici sur ce forum sont partantes , j'irai ce lundi à Jambes chez amand ancion à la taverne le 500 voir ses disponibilités !!! il possède deux salles l'une de 10/15 personnes et une de 50/60 , c'est gratuit sauf consommations c'est au pont de jambes/namur....

Écrit par : jacques legrand | 20/03/2009

Superbe blog, je vous remercie pour les astuces et je "plussoie" complètement ce point de vue ! Euh voilà, votre blog est réellement bien bon, je viens de découvrir votre site et l'ai entièrement parcouru. PS : D'ordinaire je ne commente pas du tout les sites, même si leur contenu est excellent, mais là le vôtre méritait réellement mes éloges !

Écrit par : ramoneur | 19/04/2010

euh.
merci, tout simplement :0)

Écrit par : pamina | 19/04/2010

ton article vient d'être repris dans le megazine : http://www.cineyrgie.be/?id=2350

Écrit par : jacques legrand | 21/04/2010

j'admire vos écrits et ne manquerai pas de repasser faire un tour par ici

Écrit par : mala tibetain | 25/02/2011

Les commentaires sont fermés.