Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

08/03/2009

Le grand Curtius à Lîdje...

Je rentre du musée du Grand Curtius à Liège,  inauguré vendredi dernier en grande pompe par Monsieur Demeyer. Il a chanté les louanges de sa ville et de son patrimoine avec un bel aplomb, cela nous aurait presque fait oublier qu'il s'est aligné sur la position du Maestro di Rupo, qui ne souhaitait pas de concurrence à "Mons, capitale culturelle 2015". A moins qu'à force de serrer électoralement des mains dans les foires au boudin, le Doudou de Mons n'ait, dans sa hiérarchie des valeurs, définitivement supplanté l'Evangéliaire de Notger, les fonds de Saint-Barthélémy ou la Vierge de Delcourt. Beurk... rien que des chefs d'oeuvres religieux, dites-moi... 


IMG_0036_2.JPGJe râle. Le Doudou emblème culturel de la Wallonie pour l'Europe, c'est la faute aux Liégeois? A voir! La marge des bulletins absents est tellement étroite qu'elle équivaut à celle des convocations manquantes. Et puis, ceux-ci ont votés avec leurs pieds ce dimanche, visitant en foule le Musée qui leur est enfin rendu après nombres de péripéties.

Un merveilleux musée, de merveilleuses collections, une signalétique déplorable, d'invraisemblables problèmes de sécurité pour les oeuvres: un non-sens complet en matière de protection et de conservation.

Et puis? Et maintenant? Que va-t-on envisager pour faire de ce lieu un lieu attractif, un lieu culturel, un lieu qui génère une dynamique pour la ville? 

Il faut prendre exemple sur ailleurs, sur par exemple la vitalité des musées québécois qui engagent en période touristiques des jeunes motivés, passionnés, qui se forment pour communiquer leur passion à un public. Une relation interpersonnelle s'établit, une relation à trois -avec un aptrimoine qu'on s'approprie, dont on est fier et que l'on fait connaître à des tiers. 

Il faut inventer des thèmes, des circuits, qui invitent à venir, à rester, à revenir; relier les quatre coins de cette ville magnifique, drainer les gens de la Batte au Musée, du musée aux expos, des expos aux collégiales, églises, cathédrales en passant par le café, le bistro, le resto. Il n'y a pas que le Pekêt du 15 août, à Liège! Son patrimoine est exceptionnel, et il ne manque à ses habitants que d'en être conscients pour donner un coup de jouvence durable à son tourisme. Nos povons esse fiers d'esse wallons, bon dju!

Commentaires

La Culture ne se limite pas à l'Histoire et/ou à l'orfèvrerie...
Vous semblez oublier la dimension contemporaine de la Culture !!!

Et là, convenez en, qu'est-ce que la Principauté de Liège et toute son Histoire en regard du festival du film d'Amour de Mons, monument contemporain de culture (oh, j'ai oublié la majuscule...) montoise... :-)

Bon allez, soyez bonne joueuse, tout cela se résume à un problème d'office de promotion du tourisme... Celui de Liège est favorisé : on parle de leur cité dans tous les livres d'Histoire d'Europe, alors pour celui de Mons, ce sera l'occasion d'être cité dans l'un ou l'autre article local et de bénéficier de subsides... On ne sait jamais.

Plus sérieusement, Di Rupo le montois a obtenu un financement convoité par Didier Reynders, le liégeois... C'est sans aucun doute un signe majeur de la nouvelle Kultuur politique wallonne !!!

PS Bastogne ville nouvelle, ce ne serait pas mal pour la prochaine édition...

Écrit par : PourquoiPas | 09/03/2009

nan, j'oublie pas la culture contemporaine...et je ne méprise pas le folklore ni la culture populaire, non plus, vive les potales de Liège au 15 août. On n'a pas le film d'amoooooooouuuuuuuuur, mais on a le festival de dessin animé, na!
Sans rire, je trouve pathétique que cette opportunité de "ville culturelle" deviennent une pompe à fric particratique de plus. Mons en vitrine internationale... franchement, ça ne m'emballe pas, comme wallonne. Et je doute que ce soit autre chose qu'un feu de paille, alors que Liège, avec son passé millénaire, ses chefs-d'oeuvre, ses pôles d'enseignements, sa localisation, avait tout pour être un phare. y'en a qui ne se rende même pas compte qu'on entre dans la nuit.
triste chose...

Écrit par : pamina | 09/03/2009

Les commentaires sont fermés.